Economie | Accueil Val de Marne (94) Val de Marne | 12/02
Réagir Par

Pétition contre la privatisation d’ADP : il ne reste plus qu’un mois

Pétition contre la privatisation d’ADP : il ne reste plus qu’un mois

C’est le 12 mars, dans exactement un mois, que s’achèvera la pétition officielle lancée par le ministère de l’Intérieur pour débattre au parlement ou par référendum d’une loi gravant dans le marbre le caractère de service public national de l’exploitation des aéroports franciliens, ce qui empêcherait la privatisation d’ADP (Aéroports de Paris) autorisée dans le cadre de la loi Pacte au printemps dernier.

Pour que cette pétition officielle, obtenue suite à un vote de plus d’un cinquième des parlementaires au printemps 2019, aboutisse, elle devra avoir obtenu la signature de 10% du corps électoral français. Une barrière quasi-infranchissable au vu du taux de participation généralement peu important des citoyens aux différents scrutins et à l’absence de campagne officielle autour de cette pétition pourtant menée par le ministère de l’Intérieur. Depuis son lancement en juin, seule une partie de la région parisienne et quelques métropoles comme Toulouse ont vu quelques pourcents de leurs électeurs inscrits aller cliquer sur le site internet mis en ligne par le ministère. Mais même dans les métropoles les plus mobilisées, le taux de participation plafonne largement en dessous des 10%. En tête des villes-départements, Paris affiche 6,39% de participation, juste devant le Val-de-Marne qui a atteint les 5% au terme d’une mobilisation importante de collectivités et d’associations. (voir ci-dessous la mobilisation en détail en Val-de-Marne à un mois de l’échéance) La majorité des départements reste en revanche en deçà des 2%. Symboliquement, le cap du million de signatures, qui représente environ 2% du corps électoral français, a en revanche été atteint début décembre. Elus et parlementaires avaient alors réagi en demandant au président de la République d’engager le référendum.

Lien vers la plate-forme de signatures du ministère de l’Intérieur

Le président du Conseil départemental interpelle le président de la République

A un mois de l’échéance, le président du Conseil départemental, Christian Favier, en appelle à nouveau au président de la République pour donner suite à la consultation. « Le cap du million de signatures est franchi depuis deux mois maintenant. Le Président de la République en personne a souhaité, le 25 avril 2019 en direct à la télévision, qu’un référendum puisse se tenir à partir de ce seuil d’un million de signatures. Il doit à présent honorer sa parole et convoquer un référendum en vertu de l’article 11 de la Constitution », réclame le président du département, pointant les bons résultats financiers du groupe ADP malgré la baisse du trafic. Le groupe a ainsi réalisé un bénéfice net, certes en baisse de 3,5%, mais qui s’élève tout de même à 588 millions d’euros. « Cela laisse présager des bénéfices records dans les années à venir », estime Christian Favier qui rappelle également la forte mobilisation dans le département. « Cette mobilisation démontre que les dangers de la privatisation sont bien compris et partagés des Val-de-Marnais.es, riverain.e.s ou non de l’aéroport d’Orly. En effet, la privatisation aurait des répercussions directes en termes de qualité de vie, d’emploi et de protection de l’environnement », s’inquiète l’élu qui a également écrit aux parlementaires à l’initiative de la pétition pour les inviter à reprendre la mobilisation.

Détail de la mobilisation en Val-de-Marne

Dans le Val-de-Marne, la participation vient d’atteindre les 5%, et elle a dépassé les 10% dans deux communes, Ablon-sur-Seine qui caracole au-dessus des 18%, en tête des villes de plus de 1000 habitants, et Villeneuve-le-Roi qui chemine vers 11%. Deux communes en première ligne des nuisances sonores aéroportuaires. Cachan pourrait suivre d’ici le 12 mars, qui a dépassé les 9% et à qui il ne manque qu’un peu plus d’une centaine de signatures pour franchir le seuil.

A lire aussi :

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
Un commentaire pour Pétition contre la privatisation d’ADP : il ne reste plus qu’un mois
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi