Transports | Seine-Saint-Denis | 10/09
Réagir Par

Plan de relance: les élus de l’Est parisien réclament leur part pour le tram T1

Plan de relance: les élus de l’Est parisien réclament leur part pour le tram T1 © WCC Eole 99

Alors qu’il manque encore une centaine de millions d’euros pour boucler le prolongement du tram T1 à Val-de-Fontenay, projet cité dans le plan de relance du gouvernement, les élus de l’Est parisien réclament un engagement ferme.

1,2 milliard d’euros, tel est le montant de l’enveloppe allouée au volet mobilités du quotidien du plan de relance présenté par le gouvernement le 3 septembre. Un chapitre qui comprend à la fois le plan vélo et les projets de transports en commun avec, en Ile-de-France, un focus déjà annoncé sur « l’amélioration de lignes régionales ferroviaires structurantes (RER E à l’ouest, tronçon central des RER B et D) ainsi que la poursuite du déploiement du tramway (T3, T1) et des bus à haut niveau de service (TZ en 2 et 3) ».

Voir le détail des enveloppes du plan de relance

Combien pour chacun ? Le détail reste à arbitrer et les élus de l’Est parisien l’ont bien compris, qui ont décidé de prendre acte de l’annonce du plan pour réclamer la concrétisation de la dernière tranche de financement du prolongement du tramway T1 depuis Noisy-le-Sec vers Val-de-Fontenay.

Le chantier, dont les travaux ont commencé, était budgété au total à environ 460 millions d’euros mais le protocole actuel de financement porte à ce jour sur une première tranche de 350 millions € pour aller jusqu’à Montreuil Murs à pêches.

Il reste donc la dernière ligne droite à financer pour arriver à Val-de-Fontenay, soit une centaine de millions d’euros. Une somme que les élus de Seine-Saint-Denis et du Val-de-Marne espèrent bien voir inscrite noir sur blanc dans le cadre du plan de relance.

« Nous demandons au Président de la République de passer des paroles aux
actes ! »,
réclament dans un communiqué les présidents des Conseils départementaux de Seine-Saint-Denis et du Val-de-Marne, et les maires de Montreuil, Fontenay-sous-Bois, Noisy-le-Sec.

« Ce tramway est crucial pour notre territoire. Il participera au désenclavement de populations trop isolées, ainsi qu’à un meilleur maillage de nos quartiers, trop souvent oubliés des décisions politiques nationales. A l’heure du dérèglement climatique, il permettra de réduire les émissions de gaz à effet de serre », insistent les élus.

Déployée au départ entre Bobigny et Saint-Denis, en 1992, la ligne de Tram T1 a d’ores et déjà été étendue de Asnières à Noisy-le-Sec, le tramway devrait en principe cheminer jusqu’à Val-de-Fontenay d’ici à 2024, si les financements arrivent à l’heure. Une gare qui constituera dans le futur un important hub de l’Est parisien avec le prolongement de la ligne de métro 1 et le passage de la ligne 15 Est du Grand Paris Express, en plus des lignes de RER E et RER A existantes. A noter que la ligne T1 sera également interconnectée avec la ligne 11 du métro, en cours de prolongement jusqu’à Rosny-sous-Bois.

Un nouveau prolongement du Tram T1 est aussi prévu à l’Ouest, jusqu’à Colombes, en correspondance avec le Tram T2. Voir le détail du projet à l’ouest.

© Chabe 01 WCC
Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi