Vélo | Val-de-Marne | 04/05
Réagir Par

Premières pistes cyclables sanitaires en Val-de-Marne

Premières pistes cyclables sanitaires en Val-de-Marne
COVID19 en Val-de-Marne : Voir la page

Le temps du point presse sur le pouce porte de Vincennes et le premier kilomètre de piste cyclable sanitaire était réalisé ce lundi matin, partant de la limite Saint-Mandé – Paris pour rejoindre la gare de Nogent-sur-Marne via la RD120.

Au total, 40 km (X 2 sens, soit 80 km au total) de pistes sont programmées dans le département, le long des grandes départementales. L’objectif est de doubler des lignes de transports en commun comme les lignes 1, 7, 8 et encore les RER pour inciter les usagers à prendre leur vélo. Pour ce faire, des voies automobiles sont neutralisées, réduisant l’espace voiture au profit du vélo.

« L’enjeu est d’éviter absolument que les personnes qui ne pourront pas rester télétravailler le 11 mai se retrouvent confinées dans les transports en commun ou se reportent sur la voiture car la pollution automobile est aussi responsable de milliers de morts prématurées. Nous avons travaillé en amont avec les associations de cyclistes et la préfecture de région », détaille Pierre Garzon, vice-président du Conseil départemental du Val-de-Marne.

L’idée de doubler les lignes de transports d’axes cyclables est en effet déjà portée depuis plusieurs années sous le nom de RER V (pour RER Vélo) par le collectif Vélo Ile-de-France qui regroupe une trentaine d’associations cyclistes. Un projet subitement accéléré dans sa mise en oeuvre provisoire par la pandémie du coronavirus Covid 19. Car rien de tel que le vélo pour se déplacer individuellement et rapidement, à condition de lui faire de la place. « Une voie cycliste permet de faire circuler quatre fois plus de personnes à l’heure qu’une voie automobile », motive Louis Belenfant, directeur du collectif Vélo Ile-de-France.

Lire aussi :
L’Ile-de-France met 300 millions d’euros sur la table pour le RER Vélo
Déconfinement: le Val-de-Marne crée des pistes cyclables sanitaires

Ce lundi, trois chantiers ont été lancés sur la RD7, la RD120 et la RD86 pour doubler les lignes 1, 7 et le RER A. La stratégie de déploiement retenue a été de passer une première fois sur tous les axes pour tracer les lignes jaunes et les pictogrammes cyclistes, afin de visualiser les 2 x 40 km de pistes cyclables provisoires dès le 11 mai. Dans un deuxième temps, des bornes réfléchissantes seront installées et matérialiseront les limites de ces nouvelles voies en relief. Coût total de l’opération : environ 25 000 € du kilomètre.

Les 3 pistes dont les travaux ont démarré ce lundi.
La première se situe sur l’avenue de Paris (RD120), entre la Porte de Vincennes et la gare de Nogent-sur-Marne. Elle longe la ligne 1 du métro et le RER A.
La deuxième est située sur la RD7, depuis la Porte d’Italie et jusqu’à Chevilly-Larue. Elle longe la ligne 7 du métro puis du tramway T7.
La troisième emprunte la RD86, sur les voies de circulation qui longe notamment le site propre du bus TVM, de Fontenay-sous-Bois à Thiais.

En parallèle du lancement du chantier, les discussions avec la préfecture de région se poursuivent sur les parties les plus complexes comme le carrefour Pompadour, cauchemar des cyclistes comme des automobilistes. Alors que ces pistes sanitaires devraient s’inscrire durablement dans le paysage, d’abord car l’épidémie de coronavirus est loin d’être terminée, ensuite car la lutte contre la pollution automobile reste un des enjeux de santé publique prioritaires dans l’agglomération parisienne, il s’agit de concilier l’incitation à prendre son vélo et la circulation fluide de tous les véhicules qui ont vocation à rester sur la route.

Le premier kilomètre de pistes sanitaire terminé avenue de Paris, à Saint-Mandé.
Lire tous nos articles sur le thème Coronavirus en Val-de-Marne

A lire aussi sur le thème Coronavirus en Val-de-Marne

Le métro Grand Paris Express retardé suite au coronavirus

La Seine-Saint-Denis lance un fonds d’aide au paiement des loyers

Ile-de-France: plus d’1 million d’habitants invités à se faire tester dans 32 villes

Nouveau décès du Covid-19 chez les gendarmes de Maisons-Alfort

Le Forum métropolitain du Grand Paris veut auditer la gestion de la crise du Covid 19 en Ile-de-France

Christian Favier réclame une place pour les centres de santé dans le Ségur national

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
COVID19 en Val-de-Marne : Voir la page
18 commentaires pour Premières pistes cyclables sanitaires en Val-de-Marne
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi