Entreprises | Accueil Val de Marne (94) Choisy-le-Roi | 29/05
Réagir Par

Renault Choisy-le-Roi va fermer pour donner un sursis à Flins

Renault Choisy-le-Roi va fermer pour donner un sursis à Flins

Rentable mais petit, le site Renault de Choisy-le-roi fermera bien dans le cadre du plan de 2 milliards d’euros d’économie, contrairement à celles de Caudan en Bretagne et de Dieppe en Normandie qui n’ont finalement pas fait partie du plan.

Le détail du plan d’économie qui doit faire l’objet d’annonces publiques ce vendredi, a été présenté aux représentants du personnel ce jeudi soir dans le cadre d’un CSE (Comité social économique). Au menu : 15 000 suppressions d’emplois dont 4600 en France. Il n’y aura pas de licenciement sec des salariés. Mais les usines tournent aussi avec beaucoup d’intérimaires et de prestataires qui devraient en revanche en subir rapidement le contre-choc. Le groupe souhaite réduire sa production de 4 millions à 3,3 millions d’automobiles par an au niveau mondial, ce qui passe par une réduction de ses capacités en France mais aussi ailleurs dans le monde.

Lire : « L’usine Renault de Choisy-le-Roi est archi rentable! »

Dans le Val-de-Marne, le petit site de Renault Choisy-le-Roi sera fermé bien que rentable car son activité de recyclage et échange standard pièces mécaniques sera transférée à l’usine de Flins (Yvelines) qui emploie 2600 personnes (4000 avec les collaborateurs), soit dix fois plus que le site val-de-marnais. Une manière de conserver l’usine des Yvelines en lui ajoutant une activité qui tourne bien lorsqu’elle cessera son activité d’assemblage de la Zoé et de la Nissan Micra. L’activité d’économie circulaire, qui était la spécialité de l’usine de Choisy-le-Roi depuis 70 ans, devrait ainsi contribuer à sauver le site de Flins, qui développera aussi son activité d’ingénierie et de prototypes et réduira de toutes façons son effectif, passant de 2600 à 1600 salariés (hors collaborateurs externes).

Lire aussi :
« Fermer l’usine modèle Renault de Choisy-le-Roi serait une hérésie! »
Renault Choisy-le-Roi : champion de l’économie circulaire

Reste à savoir ce que va devenir l’usine de Choisy-le-Roi, sise dans les anciens jardins du roi Louis XV, du temps où Choisy avait un château, et merveilleusement située face à la Seine. Reconversion industrielle ? Immeubles d’habitation ?

En attendant, il va d’abord falloir faire avaler la pilule aux collaborateurs du site où jusqu’à présent, le climat social était plutôt au beau fixe… Alors qu’à Caudan, des salariés ont déjà commencé à occuper l’usine, les collaborateurs de Choisy restaient confiants en début de semaine, distribuant des tracts en attendant plus de précisions. Plusieurs élus, à l’instar du maire Didier Guillaume (PCF) et des députés Fabien Roussel (PCF) et Jean-François Mbaye (LREM) se sont déjà rendus au chevet de l’usine pour apporter leur soutien et ce vendredi encore, le député Mbaye a annoncé sa visite en début de matinée.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
7 commentaires pour Renault Choisy-le-Roi va fermer pour donner un sursis à Flins
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi