Education | Val-de-Marne | 16/04
Réagir Par

Rentrée des classes le 11 mai: les syndicats enseignants vent debout en Val-de-Marne

Rentrée des classes le 11 mai: les syndicats enseignants vent debout en Val-de-Marne
COVID19 en Val-de-Marne : Voir la page

« Hors de question de rouvrir les écoles à partir du 11 mai! » pour Snudi-FO 94. « Pas de protection pas de travail », pour la CGT 94. « Le casse-pipe » pour Sud Education 94. Les syndicats enseignants sont sur la même longueur d’onde et le déconfinement des élèves le 11 mai s’annonce plus que tendu.

 » Vous ne pourrez pas aller au restaurant mais les cantines des entreprises et des écoles seront ouvertes ! Pas de rassemblements sociaux mais regrouper 30 élèves dans une classe sans distanciation possible, ce n’est pas un problème pour le Président concernant 12,5 millions d’élèves et 1 200 000 personnels dans l’Éducation nationale », ne décolère pas la CGT. « Le gouvernement décide de maintenir la fermeture des universités qui n’accueillent que des adultes pouvant respecter les gestes barrières, mais par contre il n’y aurait aucun problème pour accueillir des enfants de 3 à 11 ans dans des groupes scolaires ? De qui se moque-t-on ? », questionne également Snudi-Fo tandis que Sud Education « demande un écrit à l’employeur, le rectorat, afin qu’il garantisse officiellement que les conditions sanitaires seront respectées pour le jour de la réouverture. »

Lire aussi :
Rentrée des classes le 11 mai: 2 sénateurs du Val-de-Marne questionnent le ministre

« Depuis un mois, dans notre département, comme partout en France, alors que l’accueil des enfants de soignants s’effectue dans de tout petits groupes et dans un nombre réduit d’écoles, l’Education Nationale a été dans l’incapacité de fournir aux enseignants volontaires le matériel de protection (masques, gel hydroalcoolique, …),, ni même de leur donner des consignes claires à respecter afin de se protéger et de protéger les jeunes enfants dont l’accueil nécessite pourtant des dispositions particulières. Rien de concret n’a été organiser pour s’assurer d’une désinfection des locaux d’accueil plusieurs fois par jour. Les agents territoriaux présents n’ont pas de protection non plus. Certains collègues volontaires ont donc été atteints
du COVID-19, et des enfants de soignants ont été contaminés »,
dénonce encore Snudi-Fo.

Sud Education appelle d’ores et déjà à une réunion d’information syndicale et des conseils des maîtres le matin de la reprise pour évaluer la situation et appelle tous les enseignants « à user de leur droit de retrait si les conditions d’hygiène et de sécurité ne sont pas respectées. Et à se mettre en grève si ce droit leur est refusé. »

Lire tous nos articles sur le thème Coronavirus en Val-de-Marne

A lire aussi sur le thème Coronavirus en Val-de-Marne

Le métro Grand Paris Express retardé suite au coronavirus

La Seine-Saint-Denis lance un fonds d’aide au paiement des loyers

Ile-de-France: plus d’1 million d’habitants invités à se faire tester dans 32 villes

Nouveau décès du Covid-19 chez les gendarmes de Maisons-Alfort

Le Forum métropolitain du Grand Paris veut auditer la gestion de la crise du Covid 19 en Ile-de-France

Christian Favier réclame une place pour les centres de santé dans le Ségur national

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
COVID19 en Val-de-Marne : Voir la page
Un commentaire pour Rentrée des classes le 11 mai: les syndicats enseignants vent debout en Val-de-Marne
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi