Education | Accueil Val de Marne (94) Vitry-sur-Seine | 11/06
Réagir Par

Rentrée des sixièmes à Vitry-sur-Seine: « On se sent un peu en vacances »

Rentrée des sixièmes à Vitry-sur-Seine: « On se sent un peu en vacances »
COVID19 en Val-de-Marne : Voir la page


Au collège Adolphe Chérioux de Vitry-sur-Seine ce mercredi midi, deux jeunes collégiennes sortent de leur première matinée de cours depuis près de trois mois. Confinement, devoirs à distance, reprise… Nahya et Diana racontent.

Sucette en bouche pour Nayha, masque (trop grand) pour Diana, les deux ados qui ont respectivement 12 et 11 ans, font partie du groupe B d’une classe de sixième. Elles, n’ont retrouvé le collège que ce mercredi 10 juin, et non la semaine dernière comme l’autre partie de la classe. Dans le cahier de correspondance de Diana, un nouvel emploi du temps a chassé l’ancien, baptisé « Continuité en présentiel » en remplacement du nom des matières. Un planning nettement plus allégé. Désormais, la semaine commence le mercredi et les cours se déroulent sur trois matinées, une semaine sur deux.

« Le matin, nous devons toujours nous mettre en rang avant que le surveillant ne vienne nous chercher », raconte Diana. Mais ce qui est nouveau, c’est que nous nous tenons à 1 mètre de distance pour respecter les règles de sécurité, et du gel est mis à disposition dans le hall de l’école mais aussi à l’entrée des classes. Ce qui change aussi, c’est que nous avons toujours la même classe. Ce n’est plus nous qui en changeons, ce sont les professeurs. Etant donné que nous sommes en demi-groupe, les tables sont espacées, elles ne sont plus collées par rangées de deux, trois ou quatre. Ce matin, nous avions cours de SVT, de 10h à 12h, et, comme avant, nous n’avons pas cours le mercredi après-midi » compare la collégienne tandis que Nahya explique comment les nouvelles règles ont été expliquées par l’infirmière du collège. Ce matin, il y avait SVT (Sciences et vies de la Terre). L’occasion de projeter une vidéo expliquant l’épidémie de coronavirus.

« On dirait que le temps passe beaucoup plus vite en étant à l’école »

Concernant l’avancée du programme, les élèves reconnaissent que ce n’est pas évident. « Ce n’est pas hyper facile de reprendre là où l’on s’était arrêté, puisqu’on n’a pas vraiment pu avancer dans le programme même si nous avons eu des cours en visio et des devoirs à faire », confie Nahya. « Pour Diana et moi, ça a été, mais on sait que pour certains camarades de notre classe, le confinement a été plus difficile. »

« En tout cas, nous avions des devoirs à faire sur le site de la vie scolaire. On avait aussi un site pour suivre les cours en visio avec la seule enseignante qui le pouvait, notre professeure de français. Certains voulaient en faire aussi, mais avaient par exemple une mauvaise connexion à la campagne » reprend Diana. Ce retour au collège, ça change énormément le quotidien ; on dirait que le temps passe beaucoup plus vite en étant à l’école. Je me sentais un peu seule, sans mes copines, mais j’avais aussi peur d’échouer, de ne pas arriver à suivre correctement à distance. Je n’étais pas du tout préparée. Par exemple, je n’avais pas d’imprimante. Alors on en a commandé une, qui n’est toujours pas arrivée… Heureusement, pendant le confinement, nous n’avons pas eu de contrôles ni d’évaluations. Là, je me sens mieux » livre-t-elle soulagée.

Un bref retour au collège pour les deux copines à qui il ne reste plus qu’une semaine en présentiel, dans quinze jours, avant le 4 juillet, date qui annonce les vacances d’été. « La semaine prochaine, à la maison, nous aurons toujours des devoirs à faire, mais nous prévoyons aussi de nous retrouver dans un parc ou de jouer en ligne aux jeux vidéos. On se sent un peu en vacances parce qu’on a très peu d’heures de cours, même pendant la semaine où nous sommes au collège. »

Lire tous nos articles sur le thème Coronavirus en Val-de-Marne

A lire aussi sur le thème Coronavirus en Val-de-Marne

Le métro Grand Paris Express retardé suite au coronavirus

La Seine-Saint-Denis lance un fonds d’aide au paiement des loyers

Ile-de-France: plus d’1 million d’habitants invités à se faire tester dans 32 villes

Nouveau décès du Covid-19 chez les gendarmes de Maisons-Alfort

Le Forum métropolitain du Grand Paris veut auditer la gestion de la crise du Covid 19 en Ile-de-France

Christian Favier réclame une place pour les centres de santé dans le Ségur national

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
COVID19 en Val-de-Marne : Voir la page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi