Politique | Accueil | 13/11
Réagir Par

Le report des élections départementales et régionales se précise

Le report des élections départementales et régionales se précise © Stocklib Richard Villalon

Report des élections fin juin, augmentation du plafond de campagne, possibilité de disposer de 2 procurations, vote par Internet… le détail des mesures proposées par le rapport de Jean-Louis Debré pour adapter les prochaines élections départementales et régionales au contexte sanitaire.

Chargé par le Premier ministre d’étudier les conditions de déroulement des prochaines élections départementales et régionales dans le contexte de crise sanitaire, Jean-Louis Debré a consulté une soixantaine de personnalités (élus, associatifs, scientifique) . Dans un rapport de 65 pages rendu ce vendredi, il préconise le report des élections en juin 2021.

Le rapport de l’ancien président de l’Assemblée nationale, préconise tout d’abord d’annoncer la couleur rapidement, dès le début décembre, pour éviter le flou, et suggère de fixer la date des élections à la fin juin, sous réserve du contexte épidémiologique.

Pour accompagner ce report, Jean-Louis Debré propose de majorer le le plafond des dépenses de campagne, réduire leur remboursement et doubler le format des professions de foi.

Pour encourager la participation, généralement faible lors de ces élections, le rapport propose de permettre à une même personne de disposer de deux procurations et à des personnes souhaitant voter par procuration de bénéficier du déplacement de l’officier de police judiciaire pour l’établir.

Le rapport propose également de développer le vote par correspondance ou par Internet.

Sondage : les Français partagés sur le report mais favorables au vote Internet
Selon un sondage réalisé par Régions magazine, édité par les différentes régions de France, et Harris Interactive, 49% des Français étaient favorables à un maintien de la date actuelle et 49% à leur report. Un chiffre qui varie légèrement selon les régions, avec 55% de personnes favorables au report dans le Nord et le Grand Est.
72% des répondants sont en revanche favorables au vote par Internet ou par correspondance.
Voir le détail du sondage.

Enfin, Jean-Louis Debré invite à prévoir une campagne d’information sur les compétences des collectivités régionales et départementales et leur rôle dans la vie quotidienne des Françaises et des Français.

A ce stade, il s’agit de préconisations qui devront être arbitrée par l’Elysée puis discutées par le parlement.

Télécharger le rapport complet

Dans le Val-de-Marne, le président du Conseil départemental, Christian Favier (PCF), qui avait déjà confié être favorable à un report, estime cette préconisation “raisonnable”. “Très attaché au débat démocratique, il m’apparaît donc raisonnable de reporter afin de réunir, je l’espère au printemps 2021, les conditions favorables au débat, à la contradiction et au dialogue direct avec toutes les Val-de-Marnaises et tous les Val-de-Marnais sur le terrain. Il s’agit d’enjeux démocratiques majeurs afin de ne laisser personne à l’écart de choix qui engagent le quotidien de toutes et tous. Je veillerai à ce que le projet de loi à venir n’entache pas ces principes fondamentaux”, a réagi l’élu.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi