Education | Accueil Val de Marne (94) Chennevières-sur-Marne | 26/04
Réagir Par

Reprise des cours en mai: le maire de Chennevières pose les questions qui fâchent

Reprise des cours en mai: le maire de Chennevières pose les questions qui fâchent
COVID19 en Val-de-Marne : Voir la page

Nombre d’élèves par classe, matériel de protection, élèves porteurs de handicap, temps péri-scolaires, financement… Dans une lettre adressée à la directrice académique départementale, Guylène Mouquet-Burtin et au préfet du Val-de-Marne, Raymond Le Deun, le maire de Chennevières-sur-Marne, Jean-Pierre Barnaud (MoDem) pose une série de questions pratiques à propos de la rentrée des élèves le 11 mai.

L’élu prévient les représentants locaux de l’Etat et de l’Education nationale que faute de réponses concrètes, il n’est pas en capacité d’organiser la rentrée.

« Quel est le nombre maximal d’enfants par classe qui devra être accueilli ? 15 ? Que faire des enfants restants ?

Comment faire respecter les gestes barrière notamment aux plus petits et lorsque les locaux sont exigus ? cette question se pose autant dans les classes, que les cours de récréation, que les cantines ou les dortoirs.

Quand l’Etat a-t-il l’intention de fournir des masques aux élèves adaptés à leur morphologie ? et d’une manière plus globale quand fournira – t -il les équipements nécessaire à la bonne sécurité des enfants mais aussi celle des encadrants ?

Comment s’assurer que ces masques seront portés correctement par les enfants des écoles maternelle dont les plus petits ont 3 ans ? Et quelles mesures de protection seront mises en œuvre dans les crèches ?

Je me préoccupe également des enfants en situation de handicap qui nécessitent encore davantage de précaution et d’attention et qui, au mieux, bénéficient, à ce jour, d’une AVS (auxiliaire de vie scolaire) à temps partiel.

Des règles précises de dépose et de récupération des enfants afin de garantir la sécurité de tous sont-elles prévues ?

Pendant les temps de restauration, comment, sans augmenter le nombre de services, limiter le nombre d’enfants ? se pose également la question de la fourniture de repas : nous sommes en délégation de service public et, pour l’heure, nous ignorons si notre délégataire pourra nous fournir les repas et le personnel adéquats.

Il a été question que les communes organisent des activités sportives, de santé ou culturelles… avec quels moyens et quelles finances ? Nos animateurs sont aujourd’hui recrutés sur un temps plein avec des horaires clairement définis (périscolaire du matin, du midi, du soir et les mercredis et vacances scolaires). Comment leur demander de s’exposer encore davantage et comment les rémunérer quand on sait que les budgets des collectivités sont contraints et que les dotations de l’Etat vont en s’amenuisant. Comment également en recruter de nouveaux dans des conditions et délais aussi contraints ?

A ce titre, nous ignorons également si nous devons ouvrir nos accueils de loisirs le mercredi. Si oui, les mêmes interrogations demeurent, avec en sus, la question du taux d’encadrement.

Je me retrouverai également confronté à l’incertitude du nombre d’élèves retournant vraiment à l’école. Comment gérer cette difficulté ?

Enfin, la désinfection des locaux, plus drastique que jamais à juste titre, sera évidemment compliquée en période d’activité : quel protocole, quelle fréquence ? là encore, la question des moyens humains et financiers se pose, ainsi que son organisation », liste le maire, tout en indiquant qu’il ne s’agit là que d’une « série non exhaustive de problématiques ».

Lire aussi :
Pas de rentrée en Val-de-Marne sans plan d’urgence
Rentrée des classes le 11 mai: 2 sénateurs du Val-de-Marne questionnent le ministre
Rentrée des classes le 11 mai: les syndicats enseignants vent debout
Val-de-Marne: la directrice académique défend la carte scolaire 2020

Lire tous nos articles sur le thème Coronavirus en Val-de-Marne

A lire aussi sur le thème Coronavirus en Val-de-Marne

Test Covid-19 à Montreuil: le Centre municipal de santé victime de son succès

Affluence maîtrisée au centre de dépistage Covid-19 de La Défense

Tests Covid-19: à Bagnolet, le laboratoire ne compte plus ses heures

Covid-19 et handball: polémique sur le remplissage des tribunes à Créteil

Le Conseil départemental du Val-de-Marne vote une rallonge budgétaire de crise

Baromètre du coronavirus en Ile-de-France: point au 19 octobre

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
COVID19 en Val-de-Marne : Voir la page
3 commentaires pour Reprise des cours en mai: le maire de Chennevières pose les questions qui fâchent
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi