Coronavirus | Accueil Val de Marne (94) Saint-Maur-des-Fossés | 09/04
Réagir Par

Saint-Maur-des-Fossés: Septodont lance une production industrielle de gel hydro-alcoolique

Saint-Maur-des-Fossés: Septodont lance une production industrielle de gel hydro-alcoolique © Septodont
COVID19 en Val-de-Marne : Voir la page

Le groupe saint-Maurien Septodont a lancé ce mercredi 8 avril une production industrielle d’une tonne de gel hydro-alcoolique par semaine pour participer à la lutte contre le coronavirus Covid 19. Explications avec son président, Olivier Schiller.

Avec son usine qui fonctionne 7 jours sur 7, 24 heures sur 24 à Saint-Maur-des-Fossés, le spécialiste mondial de l’anesthésie dentaire fait partie des rares groupes industriels présents localement. L’entreprise familiale, créée en 1932, rayonne pourtant mondialement avec 1850 salariés mais a conservé son siège et l’une des fabriques dans son fief du Val-de-Marne et elle emploie pas moins de 600 collaborateurs en Ile-de-France.

La crise du coronavirus, l’entreprise l’a ressenti diversement en fonction des secteurs géographiques, entre une Amérique du Nord qui a plongé et une activité asiatique qui commence à reprendre. Si l’activité commerciale en France a été réduite à néant, impliquant des mesures de chômage partiel, la partie production continue en revanche, avec la partie des effectifs n’étant pas retenus pour garde d’enfants , considérés comme à risque ou suspects d’être atteints par le coronavirus.

Masques, gel, température, espacement des postes de travail…

Les procédures ont en revanche été mises à jour pour. « Nous prenons la température des salariés le matin, fournissons des masques et avons disposé du gel partout. Nous avons également augmenté la distance entre les postes de travail et mis en place des procédures de nettoyage supplémentaires », explique Olivier Schiller, président du groupe fondé par son grand-père. La pause du midi, temps propice au lien social, a aussi été réorganisée. « Nous limitons le nombre de personnes en même temps dans la salle de pause et avons fermé la cantine. Nous proposons en revanche une distribution de sandwichs dans le jardin, et chacun veille à rester à 1,50 mètre de distance de l’autre. »

1500 bouteilles de gel hydro-alcoolique par semaine

C’est dans le cadre du Club des ETI (Entreprises à taille intermédiaire) d’Ile-de-France, dont le patron de Septodont est vice-président, que l’entreprise a été sollicitée par le Conseil régional pour mettre en place une production de gel hydro-alcoolique. « Les flacons et les étiquettes ont été mises gracieusement à notre disposition et nous avons trouvé les moyens de nous sourcer pour les composants. Une équipe a travaillé en interne sur le projet. Il a notamment fallu adapter les locaux aux risques d’inflammabilité en raison de la présence importante d’alcool », détaille Olivier Schiller.

Lire aussi : Protection coronavirus: à Périgny-sur-Yerres, Microplast lance une production quotidienne de 2500 visières

Après quelques jours d’organisation, procédures et personnels étaient au rendez-vous ce mercredi 8 avril pour le démarrage de la production. Sont venus prêter main forte des salariés volontaires, pas forcément affectés sur les sites de production d’ordinaire, mais aussi des intérimaires alors que beaucoup d’entreprises ont momentanément fermé le rideau. indirectement, ce regain d’activité contribue aussi à l’écosystème local, avec par exemple cette commande de 180 sandwichs chaque midi à un boulanger qui avait vu son activité drastiquement chuter. « Nous lançons une production d’une tonne par semaine mais je pense que l’on pourra aller au-delà. » Une cargaison correspondant à environ 1500 bouteilles de 500 ml par semaine, livrée pour une partie à la ville, et majoritairement à la région qui les redistribue ensuite.

Lire tous nos articles sur le thème Coronavirus en Val-de-Marne

A lire aussi sur le thème Coronavirus en Val-de-Marne

3000 tests positifs au Covid-19 en Ile-de-France entre le 13 et 30 mai

Succès pour le dépistage du coronavirus sans rendez-vous à Bonneuil-sur-Marne

Solidarité – Créteil : le réseau associatif s’active pour coudre et distribuer des masques

Créteil Soleil, Belle Epine, Quais d’Ivry, La Vache noire et Val-de-Fontenay rallument la lumière avec précaution

Val-de-Marne: la réouverture des crèches départementales et PMI se poursuit

Val-de-Marne: réouverture de presque tous les collèges

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
COVID19 en Val-de-Marne : Voir la page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi