Hommage | Hauts-de-Seine | 22/10
Réagir Par

Samuel Paty: les hommages se poursuivent dans les Hauts-de-Seine

Samuel Paty: les hommages se poursuivent dans les Hauts-de-Seine © Ville de Conflans Sainte Honorine

Au lendemain de l’hommage national rendu par le président de la République à la Sorbonne à Samuel Paty, de nombreuses villes des Hauts-de-Seine continuent de rendre hommage à ce professeur d’histoire-géographie assassiné à Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines). Elles réaffirment également leur soutien au corps enseignant.  

Rassemblements devant les mairies

De nombreuses communes des Hauts-de-Seine ont décidé de rendre hommage à Samuel Paty à travers un rassemblement devant la place de la mairie, le même jour que l’hommage national rendu à la Sorbonne. C’est le cas par exemple de la ville d’Antony et de Saint-Cloud. Au contraire, la mairie de Clichy-la-Garenne a demandé à ses habitants de réaliser une minute de silence depuis chez eux ou au travail, car aucun rassemblement n’était organisé pour des raisons sanitaires.

À Courbevoie, la mairie a mis à disposition un livre d’or dans l’Hôtel de ville pour permettre aux habitants de s’exprimer et de lui rendre hommage. Au côté de la députée Elsa Faucillon et de l’Inspecteur de l’Éducation nationale, le maire de Gennevilliers Patrice Leclerc a déposé une gerbe au pied du monument à la Résistance.

Soutien aux enseignants

À Issy-les-Moulineaux, les drapeaux sont également en berne devant les différentes écoles de la ville. « A titre symbolique, les drapeaux de l’ensemble des écoles de la ville ont été mis en berne. Ce geste de compassion s’adresse à Monsieur Samuel Paty, à ses proches et à la communauté éducative toute entière, dont les valeurs de liberté et de respect de la dignité humaine constituent le ciment indispensable à toute civilisation éclairée et ouverte aux autres », indique André Santini, le maire de la ville.

Certaines villes ont décidé d’afficher leur soutien aux professeurs avec une banderole « #Jesuisenseignant » comme c’est le cas à Sceaux. D’autres réaffirment l’importance d’investir encore dans les politiques éducatives. « Il nous reviendra de renforcer encore nos actions de prévention en direction des jeunes, de formation et d’accompagnement de nos personnels comme nous l’avons déjà fait en 2018 mais à une autre échelle, d’accompagner toujours plus fortement les enseignants qui le souhaitent dans leurs actions d’éducation à la citoyenneté », déclare Denis Larghero, maire de Meudon.  

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi