Service public | Accueil Val de Marne (94) Ile-de-France | 10/04
Réagir Par

Stocks de 24 millions de masques à La Poste: les syndicats en colère

Stocks de 24 millions de masques à La Poste: les syndicats en colère
Test covid19 en Ile-de-France : Voir la page

La révélation d’un stock de 24 millions de masques dans un entrepôt de La Poste en Seine-et-Marne a rendu furieux les syndicats qui réclamaient des protections contre le coronavirus Covid 19 depuis plusieurs semaines.

La fédération Sud PTT avait même saisi le juge des référés de Paris d’une requête contre le groupe postal pour mise en danger de son personnel.

C’est dans ce contexte que La Poste s’est défendue en expliquant détenir 486 000 paquets de 50 masques au cœur de son son centre national d’approvisionnement basé à Brie-Comte-Robert, redoublant la colère des syndicats qui veulent comprendre pourquoi ces stocks n’ont pas été distribués.

«Nous ne comptons plus le nombre de contaminés dans les services de distribution du courrier comme aux guichets des bureaux de poste dans le Val de Marne. (…) La Poste s’est contentée de livrer une poignée de masques. Elle a laissé prendre la poussière aux masques qui auraient sans doute pu sauver des vies ou tout du moins préserver la santé de milliers de travailleuses et travailleurs. Et comble du cynisme, nos chers dirigeants du groupe La Poste ont caché l’existence de ce stock au personnel et à leurs représentants!», s’indigne la CGT-FAPT 94.

De son côté, la direction de La Poste assure avoir commencé la distribution de masques de protection dès le début de l’épidémie, au début du mois de mars et avoir également fait des dons réguliers à l’AP-HP, au ministère de l’Intérieur, à la RATP ainsi qu’à la grande distribution. «La moitié des stocks a déjà été répartie sur les territoires. Nous préparons la répartition de la seconde moitié pour les besoins actuels et avons  également passé de nouvelles commandes pour assurer la protection des postiers dans les semaines suivantes», défend le groupe.

Le juge des référés de Paris a pour sa part tranché en faveur de la fédération Sud PTT et enjoint La Poste d’évaluer les risques que court son personnel ainsi que de recenser les activités essentielles et non-essentielles pour ne se concentrer que sur l’indispensable.

Lire tous nos articles sur le thème Coronavirus en Val-de-Marne

A lire aussi sur le thème Coronavirus en Val-de-Marne

Test Covid-19 à Montreuil: le Centre municipal de santé victime de son succès

Affluence maîtrisée au centre de dépistage Covid-19 de La Défense

Tests Covid-19: à Bagnolet, le laboratoire ne compte plus ses heures

Covid-19 et handball: polémique sur le remplissage des tribunes à Créteil

Le Conseil départemental du Val-de-Marne vote une rallonge budgétaire de crise

Baromètre du coronavirus en Ile-de-France: point au 19 octobre

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Test covid19 en Ile-de-France : Voir la page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi