Coronavirus | Accueil Val de Marne (94) Maisons-Alfort | 10/03
Réagir Par

Trafic de masques périmés à Maisons-Alfort: vers une instruction de 18 mois

Trafic de masques périmés à Maisons-Alfort: vers une instruction de 18 mois
COVID19 en Val-de-Marne : Voir la page

Les trois hommes interpellés la semaine dernière lors d’un contrôle de police dans un entrepôt de Maisons-Alfort en possession de 40 000 masques de protection (contre les virus) périmés ont été mis en examen pour escroquerie en bande organisée et participation à une association de malfaiteur. L’instruction pourrait durer plus d’un an. Ils ont été remis en liberté sous contrôle judiciaire.

Il est encore trop tôt pour déterminer avec certitude l’origine de ce trafic de masques de protection respiratoire périmé découvert jeudi dernier à Maisons-Alfort. Trois jeunes originaires du Val-de-Marne ont été mis en examen pour escroquerie en bande organisée et participation à une association de malfaiteurs à l’issue de leur garde à vue de deux jours.

Pour l’instant, les auditions des prévenus et l’exploitation partielle de leurs conversation téléphonique permet aux enquêteurs de faire des hypothèses. «A priori, certains appels laissent à penser qu’ils n’en étaient pas à leur coup d’essai», explique une source proche du dossier, qui évoque au moins une transaction probablement réussie avant que l’opération de police ne mette fin à leur petite entreprise, destinée à prospérer avec l’épidémie de Covid-19 provoquée par le coronavirus SARS-COV2.

Ces jeunes se seraient fourni auprès d’un individu en province, capable d’écouler des volumes importants. «Vu l’importance des stocks, il pourrait s’agir de la marchandise d’un fabriquant qui aurait fait faillite. Quoi qu’il en soit, nous sommes partis pour au moins 18 mois d’instruction», précise le parquet de Créteil.

Lire tous nos articles sur le thème Coronavirus en Val-de-Marne

A lire aussi sur le thème Coronavirus en Val-de-Marne

Nouveau décès du Covid-19 chez les gendarmes de Maisons-Alfort

Le Forum métropolitain du Grand Paris veut auditer la gestion de la crise du Covid 19 en Ile-de-France

Christian Favier réclame une place pour les centres de santé dans le Ségur national

Comment l’aéroport d’Orly prépare son redécollage sous haute vigilance sanitaire

Pistes cyclables provisoires: le Val-de-Marne entre dans la difficile phase d’ajustement

Annulation des bals des pompiers à Paris et en proche couronne

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
COVID19 en Val-de-Marne : Voir la page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi