Publicité
Publicité : Les Trophées du Territoire CCI 94
Justice | | 10/12/2020
Réagir Par

Un syndicaliste de la prison de Fresnes condamné pour escroquerie

Un syndicaliste de la prison de Fresnes condamné pour escroquerie
COVID19 en Val-de-Marne : Voir la page

18 000 euros, c’est le montant détourné par Frédéric G, 52 ans, ancien secrétaire local du syndicat Ufap-Unsa de la maison d’arrêt de Fresnes. Il a été condamnée à huit mois de prison avec sursis pour escroquerie et blanchiment.

L’argent a été détourné sur le budget de l’association gérant la cantine (le “mess”) des personnels de la prison, dont il était le président.

Condamné mardi dans le cadre d’une reconnaissance préalable de culpabilité, il a également interdiction d’exercer la présidence de l’association pendant cinq ans. Frédéric G avait déjà démissionné de sa fonction de président de mess, visé par une enquête en interne.

Contacté par l’AFP, le syndicaliste n’a pas souhaité faire de commentaire.
Selon son avocate, citée par le Parisien, il a remboursé la somme détournée.

Lors du conseil d’administration actant sa démission, M. Godet avait fait part “de soucis personnels avec son fils”, qui “l’aurait poussé” à détourner ces fonds, ont dit à l’AFP des personnes présentes au conseil.

Les faits remontent à 2019. Le syndicaliste, alors président du mess, demande de souscrire à un nouveau contrat d’assurance, à hauteur de 15 000 euros, alors que le mess est déjà assuré, selon une source proche du dossier. Une ligne “cotisation assurance” est donc ajoutée aux comptes, et de l’argent viré mensuellement. Des comptes validés par le trésorier de l’association. Sauf que quelques recherches internes révèleront l’inexistence de ce nouveau contrat d’assurance.

Une enquête a été ouverte par le parquet en septembre dernier, suite à un signalement de la direction de la prison: elle a révélé des faits d’escroquerie d’avril à décembre 2019, et des faits de blanchiment du produit de l’escroquerie, de juillet 2019 à février dernier.

L’enquête pénale est désormais terminée, mais des procédures disciplinaires peuvent suivre au sein de la prison. Par ailleurs, un audit est actuellement en cours dans les cinq mess en gestion publique d’Île-de-France, selon la direction interrégionale Ile-de-France de l’administration pénitentiaire.

Lire aussi

Lire tous nos articles sur le thème Coronavirus en Val-de-Marne

A lire aussi sur le thème Coronavirus en Val-de-Marne

Vaccination: le Val-de-Marne a fait le plein de RDV jusqu’en mars

Rationnement des vaccins en Ile-de-France: l’ARS s’explique

Val-de-Marne: coup d’envoi des vaccinations en Ehpad

Sucy-en-Brie: le centre de vaccination Covid s’inquiète des restrictions de doses

Coronavirus: 77 897 personnes vaccinées au 17 janvier en Ile-de-France

Baromètre du coronavirus en Ile-de-France: point au 18 janvier

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
COVID19 en Val-de-Marne : Voir la page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi