Education | Val-de-Marne | 08/09
Réagir Par

Val-de-Marne: la carte scolaire s’ajuste dans la douleur

Val-de-Marne: la carte scolaire s’ajuste dans la douleur

(Mise à jour le 9 septembre : les fermetures à Fontenay sont annulées) Classes supprimées, parfois après la rentrée, ouvertures en suspens… Les tensions sur les ouvertures et fermetures de classe sont le lot de chaque rentrée mais sont particulièrement nombreuses cette année, alors que les précautions contre la Covid-19 augmentent la pression. Plusieurs fermetures ont d’ores et déjà été annulées. Le point sur la situation dans les écoles et collèges du Val-de-Marne.

Ce mercredi 9 septembre à 17h30, syndicats SNUipp-FSU, Sud Education, CGT Educ’action, Snudi-FO et fédération de parents d’élèves FCPE ont appelé à un rassemblement devant la direction académique pour porter collectivement les revendications concernant les différentes écoles du département. La FCPE 94 a par ailleurs lancé une pétition pour demander un plan d’urgence.

Suppressions abandonnées à Champigny, Bry, L’Haÿ-les-Roses…

Dans le détail, plusieurs situations ont déjà été réglées. C’est le cas à Champigny-sur-Marne où l’école élémentaire Marcel Cachin et la maternelle Maurice Denis, toutes deux sous le coup d’une fermeture de classe en raison d’un effectif d’élèves jugé trop faible, ont gardé leurs classes. Même situation à Bry-sur-Marne, à l’élémentaire Henri Kahn, ou encore à L’Haÿ-les-Roses, où la suppression d’une classe à l’école du Jardin parisien a été abandonnée ce lundi.

A Champigny, parents et enseignants se sont rassemblés ce lundi pour remercier l’inspection académique mais n’entendent pas baisser la garde. «La directrice a annoncé que la classe ne fermait pas mais qu’ il fallait appliquer les nouvelles directives ministérielles pour les grandes sections à 24 enfants maximum par classe… il y aura donc remaniement dès aujourd’hui au sein des différents groupes de classe dans l’école maternelle pour respecter ce quota», explique un parent d’élève de l’école Maurice Denis.

Mobilisation à Cachan, Fontenay, Le Kremlin-Bicêtre

Restent plusieurs points de tension au Kremlin-Bicêtre, à Cahan, à Villejuif, à Fontenay-sous-Bois… Mardi dernier, parents d’élèves, enseignants et élus se sont rassemblés devant l’école maternelle Pauline-Kergomard du Kremlin-Bicêtre pour demander l’annulation de la suppression d’une classe, soutenus par le maire, Jean-Luc Laurent. «Il est nécessaire que les classes soient les moins chargées possible, pour permettre un meilleur respect des gestes barrière et de la sérénité dans les écoles», motive l’élu.

A Cachan, les parents continuent les occupations et rassemblement, et ont occupé l’élémentaire Paul Doumer toute la matinée ce lundi pour exiger le maintien d’une classe qui devrait être fermée ce jour. Une occupation « festive » qui doit être reconduite ce jour.

A Fontenay-sous-Bois, l’Union des parents d’élèves d’Edouard Vaillant (Upev) organise un rassemblement contre la fermeture d’une classe de maternelle à 16h30 devant l’école. « A l’heure actuelle, il y a 5 classes de 30-31 élèves qui ont entre 2 à 5 ans », protestent les parents.

Mise à jour le 9 septembre : les fermetures de classes à Edouard Vaillant et Henri Wallon ont été annulées ce 8 septembre après-midi.

A Villejuif, des enseignants et parents se sont rassemblés devant l’inspection de circonscription pour demander un plan de rattrapage pour les élèves.

Au collège, Vitry et Le Plessis-Trévise mobilisés

Au collège Albert Camus du Plessis-Trévise, profs, AESH (accompagnants des élèves en situation de handicap), et personnels de la vie scolaire ont prévu de démarrer une grève à partir du 14 septembre, avec le soutien de la section Snes-Fsu, pour réclamer des enseignants suite à l’augmentation du nombre d’élèves. « en mai, 4m² par élève, en septembre, 4 élèves par m² ! » ou encore « en mars on se confine, en septembre on se compresse », dénonce les enseignants qui souhaitent aussi faire baisser le nombre d’heures supplémentaires imposées aux enseignants d’anglais ou d’histoire-géographie. Dès cette semaine, ils ont prévu de plaider leur cause auprès de la députée Modem Maud Petit, attendue dans l’établissement ce jeudi. 

A Vitry-sur-Seine, c’est la suppression d’une classe de sixième au collèeg Chérioux qui suscite la colère, occasionnant des classes de 30 contre 23 l’an passé, protestent les enseignants. Un rassemblement devant le collège est organisée ce mardi par les parents d’élèves et les enseignants, en présence de la vice-présidente du Conseil départemental, Evelyne Rabardel, qui a également écrit à la direction académique.

La direction académique temporise

Du côté de la direction académique du Val-de-Marne, l’heure est encore aux ajustements et l’on indique que le processus de carte scolaire n’est pas encore figé. Une nouvelle réunion du CTSD (comité technique spécial départemental, instance de concertation avec les représentants du personnel) est prévue le 17 septembre. «Les comptages de rentrée se poursuivent pour permettre de réviser les éléments dont nous disposions jusqu’à maintenant, et effectuer les derniers arbitrages de la carte scolaire», indique la direction départementale.

Lire tous nos articles sur la rentrée des classes 2020 en Val-de-Marne

A lire aussi sur la rentrée des classes 2020 en Val-de-Marne

Fontenay-sous-Bois obtient son ouverture de classe à Elisa Lesourd

Privés de rentrée en Val-de-Marne, ils vont réclamer une place au ministère

SOS rentrée : manifestation à Créteil puis à Paris pour 370 élèves sans affectation

Lettre de parlementaires, manifestation et pétition pour les écoles du Val-de-Marne

Rentrée scolaire: 10 équivalents temps plein non pourvus dans les écoles d’Orly

Rentrée 2020: moins d’élèves que prévus en Val-de-Marne

Lire tous nos articles sur la rentrée des classes 2020 en Val-de-Marne
Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Un commentaire pour Val-de-Marne: la carte scolaire s’ajuste dans la douleur
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi