Associations | Val-de-Marne | 26/08
Réagir Par

Val-de-Marne: la Croix Rouge rend hommage aux brancardiers tombés lors de la libération de la banlieue

Val-de-Marne: la Croix Rouge rend hommage aux brancardiers tombés lors de la libération de la banlieue © Croix Rouge 94

25 août 1944 dans l’après-midi. Dans l’Est parisien, les combats de la libération font rage. Route 42 à Fontenay-sous-Bois, aujourd’hui devenue la rue du maréchal Joffre, le père Lucien Aubry, brancardier de la Croix Rouge, est envoyé porter secours avec deux séminaristes.

Alors qu’il soigne un blessé, une balle explosive l’atteint à l’artère fémorale. Il décédera quelques instants plus tard. A Joinville-le-Pont aussi, les combats sont particulièrement violents. Le Pont de Joinville a été pris d’assaut dès le matin et la bataille qui s’ensuit toute la journée fera 19 morts parmi les résistants et les civils. Marcel Fournier, brancardier âgé de 42 ans, fera partie de ceux qui tomberont sous les balles, tout comme Emile Dupuis. Ce dernier a été arrêté et relâché après montré son brassard de la Croix Rouge, mais il se fait tirer dans le dos à peine libéré.

Le lendemain à Champigny-sur-Marne, c’est Jean Bos, infirmier de la Croix Rouge, engagé FFI (Forces françaises de l’Intérieur), qui est frappé mortellement en portant secours à un blessé près du fort de Champigny, sentier des Mogatons.

A ces volontaires morts en portant secours, issus de Fontenay, Joinville, Champigny, mais aussi de Maisons-Alfort, Alfortville, Nogent-sur-Marne ou Vincennes, la Croix Rouge du Val-de-Marne arendu un hommage particulier ce 25 août 2020, en se rendant dans les différentes villes concernées à l’initiative de Philippe Garcia-Marotta, président de la délégation territoriale. Voir leur compte-rendu.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi