Coronavirus | Val de Marne | 25/03
Réagir Par

Val-de-Marne: le confinement vu de nos poubelles

Val-de-Marne: le confinement vu de nos poubelles
COVID19 en Val-de-Marne : Voir la page

Parmi les professionnels qui restent en service non confiné, les éboueurs poursuivent leur tournée malgré l’épidémie de coronavirus Covid 19. Dans plusieurs territoires, plusieurs types de collecte ont toutefois été supprimés. Le volume et la nature des déchets ont aussi évolué.

En bout de chaîne, le Syctom, l’agence métropolitaine de gestion de ces déchets a ainsi constaté une diminution des volumes traités depuis le mercredi 18 mars. «de l’ordre de 25%», estimait la direction de l’agence ce lundi, précisant que ses trois usines de valorisation énergétique à Saint-Ouen, Issy-les-Moulineaux et Ivry-sur-Seine, le centre de transfert de Romainville et le centre de tri d’Issy continuaient de fonctionner normalement. Les déchetteries, non essentielles en situation de crise, ont été fermées au public.

(En photo de une, les agents du Grand Paris Sud Est Avenir mobilisés pour contribuer à la prévention)

Aux petits soins dans les jardins

Cette baisse du volume de déchets chiffrée à la l’échelle de la métropole est plus limitée en Val-de-Marne. Dans le territoire Paris Est Marne et Bois (PEMB), le tonnage est peu ou prou identique à celui recensé habituellement. «Les tendances sont les mêmes qu’en temps normal. Nos tournées ont été adaptées à la marge, mais c’est surtout pour pallier les absences d’agents. Nous aimerions qu’ils puissent obtenir des masques… La différence majeure que l’on a pu constater dans nos communes est l’augmentation des déchets verts. A titre d’exemple, à Maisons-Alfort, nous en collectons environ 10 tonnes par semaines, cette fois-ci, nous en avons collecté près de 18 tonnes. Les gens passent probablement davantage de temps à faire leur jardin. Il y aura plein de petits Versailles d’ici la fin du confinement», décrit avec humour Philippe Madigant directeur des déchets et de l’environnement du territoire, lequel est désormais en charge de la collecte des déchets en place des communes.

Fin de collecte des végétaux dans le Grand Paris Sud Est Avenir

Dans le territoire Grand Paris Sud Est Avenir, les tonnages sont également restés identiques par rapport aux chiffres relevés l’année dernière à la même période. « Nous constatons toutefois une légère inflexion des tonnages collectés dans les corbeilles publiques (-10%) pour l’instant avec tendance à la diminution chaque jour. Depuis ce lundi 23 mars, nous avons arrêté les collectes de déchets végétaux avec incitation au compostage individuel ou à la pratique du non fauchage. Cela permet de réorienter les efforts sur la prise en charge des bacs de déchets résiduels, d’emballage et de verre par mesure d’hygiène et de sécurité notamment dans les zones denses et habitat collectif où il est difficile de conserver longtemps chez soi des déchets», détaille-t-on au territoire. La collecte mensuelle des encombrants devrait aussi être supprimée à compter du 1er avril. Les collectes sur appel et déchetteries seront également fermées.

Ramassage réduit en Grand Orly Seine Bièvre

Dans le Grand-Orly Seine Bièvre, territoire le plus peuplé de la métropole, les tonnages d’ordures ménagère n’ont pas non plus évolué. Pour l’instant, la collecte reste inchangée dans une grande majorité des 24 communes mais des mesures ont été prises pour protéger les agents et les systèmes de collecte : arrêt de la collecte des encombrants, des déchets végétaux voire de la collecte des emballages. Le GOSB encourage ainsi les habitants à réduire leur production de déchets, à stocker leurs encombrants jusqu’à la fin de la crise et à composter les déchets qui peuvent l’être. Consignes à retrouver sur le site de la collectivité.

En matière de tri sélectif, les chaînes de tri du Syctom ont été arrêtées et les déchets potentiellement recyclables sont envoyés à l’incinérateur. Une décision vue d’un bon œil pour des professionnels du secteur qui craignaient des contaminations d’employés via des mouchoirs souillés. Le SMITDUVM (Syndicat mixte intercommunal de traitement des déchets urbains du Val-de-Marne) poursuit le tri à l’exception d’une catégorie d’emballage.

Voir tous les articles à jour au sujet du Coronavirus en Val-de-Marne

A lire sur le Coronavirus en Val-de-Marne:

Lire tous nos articles sur le thème Coronavirus en Val-de-Marne

A lire aussi sur le thème Coronavirus en Val-de-Marne

Charenton-le-Pont: le restaurant Tupinamba sauvé par la vente à emporter

Un foyer de coronavirus au chantier du lycée de Villeneuve-le-Roi

2ème tour des municipales en Val-de-Marne: contexte et candidats par ville

Moins de détenus à la prison de Fresnes mais jusqu’à quand?

Confinement Ile-de-France: le site de remboursement Navigo est ouvert

« Fermer l’usine modèle Renault de Choisy-le-Roi serait une hérésie! »

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF
COVID19 en Val-de-Marne : Voir la page
Un commentaire pour Val-de-Marne: le confinement vu de nos poubelles
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi