Politique locale | | 15/12/2020
Réagir Par

Villejuif rejoint l’OPH du Grand Orly Seine Bièvre (Opaly)

Villejuif rejoint l’OPH du Grand Orly Seine Bièvre (Opaly)

Après Vitry-sur-Seine il y a quelques semaines, Villejuif a aussi décidé de rejoindre les communes de Cachan, Arcueil et Gentilly dans un office HLM commun au sein du territoire Grand Orly Seine Bièvre. A l’instar de Vitry et du Kremlin, la commune a remis en question les choix qui avaient été opérés par la municipalité sortante.

Après Gentilly, Arcueil, Cachan et Vitry-sur-Seine, Villejuif est la cinquième commune à rejoindre le futur OPH territorial pour respecter la loi Elan qui impose aux OPH un seuil minimum de 12 000 logements à partir de janvier 2021. Cette structure publique est aujourd’hui incarnée par Opaly, l’OPH intercommunal d’Arcueil Gentilly, qui changera de raison sociale et adoptera un nouveau fonctionnement.

Alors que la municipalité sortante avait prévu de s’adosser à CDC Habitat, le nouveau maire, Pierre Garzon (PCF), avait remis le mariage en question et lancé une consultation avec les habitants il y a quelques semaines. Il en présentait ce lundi les conclusions lors d’une conférence de presse avant de l’acter en Conseil municipal le soir même. Ce mardi, c’est le Conseil territorial du Grand Orly Seine Bièvre qui doit entériner les fusions des différents OPH de ses communes.

Lire aussi :
Eau et HLM au Conseil de territoire Grand Orly Seine Bièvre
L’OPH de Villejuif met ses repreneurs en concurrence
HLM: Le Kremlin-Bicêtre crée une coopérative avec Logial et Arcade-Vyv
HLM: Vitry-sur-Seine se marie avec Cachan, Arcueil et Gentilly

Trois OPH étaient à départager : Opaly, Valophis et IDF Habitat. «En l’espace de 15 jours, nous avons reçu près de 1200 réponses dont une partie importante de personnes n’habitant pas dans le parc social de la ville, ce qui témoigne de l’appétence de la population pour le sujet. Si les trois acteurs étaient crédibles et ont tous joué le jeu, nous avons opté pour Opaly parce que le critère qui est massivement ressorti de la concertation est celui de la proximité. Nous allons avoir deux agences dans la ville alors que jusqu’à maintenant nous n’en avions que deux. Nous passons également à un ratio de un gardien pour 100 habitants. Nous allons également bénéficier d’un haut niveau d’accompagnement pour l’ANRU du quartier Lamartine et une consultation sera lancée à ce sujet en 2021. Enfin, nous avons obtenu que lors des réhabilitations, les hausses de loyers soient intégralement compensées par la baisse des charges, afin de maintenir des quittances égales pour les locataires», motive le maire, Pierre Garzon.

Lors du Conseil municipal, la décisions a sans surprise été plébiscitée par la majorité et dénoncée par l’opposition.

«Comme la proximité est arrivée en tête des préoccupations, cela éliminait IDF Habitat parce que son parc est trop dispersé. Valophis était trop grand pour nous. Opaly tenait la corde. L’arrivée de Vitry-sur-Seine nous a un peu inquiétés parce que nous avions peur que cela créé un déséquilibre, mais les discussions nous ont rassurés», a insisté Alain Lipietz (EELV), conseiller municipal de la majorité et conseiller territorial.

«Nous allons retrouver autour de la table d’autres élus avec lesquels nous avons l’habitude de travailler, avec lesquels nous avions fondé feu la communauté d’agglomération du Val de Bièvre, et dont nous partageons le même soucis de proximité», s’est réjouie la sénatrice Sophie Taillé-Polian (Génération.S), également conseillère municipale.

«Il faudra être attentif à la capacité financière de l’OPH puisque nous avons 200 millions d’euros à investir sur 10 ans pour rénover 3000 logements. Ensuite, a l’instar du Grand-Orly Seine Bièvre, l’OPH va se proclamer coopérative de ville, il faut que chacun des cinq maires ait un vrai pouvoir. Enfin, Opaly n’a pas proposé énormément d’innovation, ce sera à nous d’impulser en matière de développement durable, d’échanges de logements, de sécurité, ou de transparence dans l’attribution des logements», a enjoint de son côté Alain Weber (PS), adjoint au logement et à l’habitat.

L’opposition dénonce une mascarade

«Nous avions entamé un processus de réflexion, lors de la précédente mandature, sur la base d’un cahier des charges qui contenait les mêmes thèmes (rénovation, sécurité, accroissement du parc,…). Aujourd’hui vous employez le terme de fusion pour noyer votre triste réalité. L’OPH va être absorbé par Opaly et Villejuif n’aura plus voix au chapitre. C’est une mascarade», a dénoncé Mamadou Tounkara. «Vous abandonnez votre pouvoir de décision avec cette fusion où Villejuif va se perdre face à Vitry et ses 90 000 habitants, et ses ressources absorbées par Gentilly et Arcueil qui détiennent le record de logements insalubres», a ajouté Michel Zulcke. «Nous n’avons pas eu les résultats du questionnaire ni accès aux offres des trois bailleurs. Nous n’avons pas non plus accès aux éléments traitant de la gouvernance. Nous ne pouvons pas nous déterminer sur ce dossier. De plus cette consultation était clairement une caricature noyautée par les communistes», a encore accusé Marc Badel.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
25 commentaires pour Villejuif rejoint l’OPH du Grand Orly Seine Bièvre (Opaly)
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi