Santé | Accueil Val de Marne (94) Villejuif | 11/04
Réagir Par

Villejuif – coronavirus: l’Institut Gustave Roussy triple sa capacité de réanimation

Villejuif – coronavirus: l’Institut Gustave Roussy triple sa capacité de réanimation © IGR
COVID19 en Val-de-Marne : Voir la page

Continuer à traiter les patients atteints de cancer, soigner ceux qui sont frappés par le coronavirus et accueillir également des patients Covid sans cancer, tel est le triple défi de l’Institut Gustave Roussy (IGR) qui a est passé de 10 à 28 lits de réanimation dont la moitié sont occupés par des patients Covid sans cancer.

« Le premier patient Covid a été extubé hier après 12 jours. Il va sortir de réanimation pour un service de soins de suite adapté », explique le professeur Fabrice Barlesi, directeur médical et directeur de la recherche clinique de l’IGR. Au total, le centre a pris en charge un peu plus de 152 patients Covid dont 22 en réanimation. Les lits restants de réanimation sont isolés pour les patients atteints de cancer non infectés par le Covid.

« Gustave Roussy consacre actuellement près de 90 lits à la prise en charge de patients atteints de Covid avec cancer mais aussi parfois sans cancer. Cette crise sanitaire exceptionnelle a obligé l’Institution à changer son organisation et la prise en charge des patients atteints de cancer. C’est en reportant les traitements qui pouvaient l’être, en décalant les chirurgies programmées, que Gustave Roussy a pu malgré tout continuer à assurer la prise en charge de nouveaux patients ainsi que l’urgence chirurgicale et en radiothérapie », détaille le professeur Jean-Charles Soria, directeur général de Gustave Roussy.

Lire aussi :
Salle d’accouchement et filière Covid 19 aux Hôpitaux de Saint-Maurice
La Queue-en-Brie: unité Covid 19 au Centre hospitalier Les Murets
Créteil-coronavirus: l’extension RBI de l’hôpital Mondor (AP-HP) ouvre et cherche du personnel

Comme tous les hôpitaux, l’IGR a dû pour cela créer des filières spécifiques pour les patients symptomatiques du coronavirus. Les ailes d’hospitalisation ont ainsi été transformées et sécurisées afin d’isoler et regrouper les patients atteints de cancer et positifs au Covid dans des unités dédiées. « Notre priorité est double : assurer la continuité des soins urgents cancérologiques avec un niveau de sécurité maximum pour nos patients et nos soignants tout en apportant aux patients Covid graves le meilleur de notre excellence clinique », insiste le directeur de l’hôpital.

Pour éviter les risques de contamination, l’hôpital a aussi mis en place des mesures préventives dès le 13 mars. « L’accès de l’hôpital a été filtré et autorisé uniquement aux patients et au personnel dans l’objectif de limiter l’introduction du coronavirus au sein de l’établissement. Les mesures barrières sont appliquées avec rigueur avant d’entrer : mains désinfectées au gel hydro-alcoolique, distribution de masques à toute personne pénétrant dans les enceintes hospitalières de Gustave Roussy, à Villejuif comme à Chevilly-Larue. Au sein de l’établissement le port du masque est obligatoire pour circuler dans l’Institut et des mesures ont été prises pour que les règles de distanciation soient respectées comme la réorganisation des espaces d’attente et des zones de restauration », détaille Stéphane Pardoux, directeur général adjoint.

Concernant les patients atteints d’un cancer et du Covid 19, un dispositif de télé-suivi a été mis en place sous la forme d’une application, Capri-Covid, pour suivre les malades sur leur double pathologie en adaptant, autant que possible, les traitements.

Par ailleurs, l’établissement participe à plusieurs essais cliniques et études concernant les patients atteints de cancer et de Covid 19.

Voir la vidéo de l’établissement sur son organisation Covid, avec les explications de Annabelle Stoclin, cheffe du service de réanimation de l’hôpital.

Lire tous nos articles sur le thème Coronavirus en Val-de-Marne

A lire aussi sur le thème Coronavirus en Val-de-Marne

Covid-19 : nouvel arrêté préfectoral dans les Hauts-de-Seine

Covid-19: le préfet du Val-de-Marne prend un nouvel arrêté

Val-de-Marne: les festivités annulées en cascade

AP-HP – Ile-de-France : la démission du chef des urgences Bicêtre éclaire le scandale des « patients brancard »

Classes fermées pour Covid-19 en Ile-de-France: fin du tabou et nouveau protocole

Covid-19: alerte en Ile-de-France

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
COVID19 en Val-de-Marne : Voir la page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi