Politique locale | Accueil Val de Marne (94) Villejuif | 30/09
Réagir Par

Villejuif : Pierre Garzon signale en justice la gestion financière de son prédécesseur

Villejuif : Pierre Garzon signale en justice la gestion financière de son prédécesseur © Fb

Pour la nouvelle majorité de Villejuif, la question du budget fait partie des préoccupations majeures de cette fin d’année. Lors d’un point presse précédent le Conseil municipal de ce mardi, le maire Pierre Garzon (PCF) a qualifié la gestion des finances de la commune par son prédécesseur d’«électoraliste, insincère et illégale». L’élu indique avoir fait un signalement au procureur de la République.

«Jour après jours, nous découvrons que la gestion en bon père de famille des deniers publics par Franck Le Bohellec était un mythe. J’avais fait part de mes inquiétudes lors du conseil municipal du 23 juillet dernier mais nous avons depuis découvert des comptes dans le rouge. Le maire-sortant a été sanctionné mais c’est désormais à nous de gérer cette situation», entame Pierre Garzon.

Peu informée de la situation à sa prise de fonction, la nouvelle équipe municipale a appris de manière fortuite l’épuisement de certaines lignes de crédit. Impossible par exemple de demander au service voirie de procéder à des actions de propreté urbaine. «En temps normal, la municipalité sous l’ancienne mandature payait environ 35 000 euros par mois en dépense de propreté de la voirie. A partir de septembre 2019, cette somme a commencé à croire pour atteindre le double jusqu’aux élections. 900 000 euros de dépenses supplémentaires et aujourd’hui dans l’opposition, ils nous attaquent sur l’état des rues», poursuit le maire qui a refusé d’honorer certaines factures. En dehors de la propreté, l’édile signale la consommation d’une enveloppe de 3 ans de crédits destinés aux travaux en seulement 18 mois.

Si l’on ajoute plusieurs omissions du budget prévisionnel 2020 comme une ardoise de 180 000 euros de frais événementiels impayés, l’annulation de 476 000 euros de taxe d’aménagement ou de 734 000 euros de titres de recettes, la mairie devrait dès maintenant dégager 1,5 millions d’euros de ses finances pour pouvoir terminer l’année avec un minimum de moyens. «Nous devons notre victoire grâce à la mobilisation de la jeunesse de Villejuif, et, malheureusement, cette mauvaise gestion de Franck Le Bohellec va nous empêcher, jusqu’en 2021 de pouvoir réaliser les dépenses que nous avions prévues rapidement après notre prise de fonction : recrutement de personnel dans les établissements scolaires de la ville, relance des accueils de jeunes dans les quartiers,…», résume Christophe Achouri, l’adjoint aux finances. Conséquence, expliquent les élus : des investissements ont été repoussés ou annulés.

Pour remettre les choses à plat, un audit a été demandé au même cabinet sollicité par son prédécesseur en 2014. Pierre Garzon a également indiqué avoir fait un signalement au procureur de la République concernant l’insincérité du budget et les soupçons de ses services quant à la légalité de certains montages.

«Que vous pensiez que ce budget soit, selon votre interprétation, insincère, c’est votre responsabilité. Pour nous, il ne l’est pas. Certains montants me questionnent. (…) Je peux comprendre que nous ayons eu des montants minimes à payer qui auraient été oubliés [mais pas de l’importance des volumes cités] (…) Vous nous reprochez plein de choses, je ne me permet pas de porter des jugement de valeur sur ce qui est fait mais je me targue d’amener les vrais éléments de compréhension de ce budget», a réagi en séance Fadma Ouchard, membre de l’opposition et ancienne adjointe à l’éducation.

La modification budgétaire a été votée par la majorité municipale. Sept élus d’opposition de la liste Villejuif rassemblée ont voté contre. Les deux élus de l’autre groupe d’opposants, Villejuif en grand, se sont abstenus.


Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
74 commentaires pour Villejuif : Pierre Garzon signale en justice la gestion financière de son prédécesseur
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi