Politique | Accueil Val de Marne (94) Villiers-sur-Marne | 15/06
Réagir Par

Villiers-sur-Marne : Massot refuse de débattre avec Bénisti et Amara

Villiers-sur-Marne : Massot refuse de débattre avec Bénisti et Amara

Alors qu’Adel Amara avait proposé un débat d’entre-deux-tours aux deux autres candidats en lice pour les élections municipales à Villiers-sur-Marne, le maire-sortant, Jacques-Alain Bénisti (LR) a accepté l’invitation mais Frédéric Massot (candidat PS allié aux candidats EELV et LREM) dénonce «une mascarade politicienne».

A Villiers-sur-Marne, ce débat électoral est une première. «Nous avons décidé de lancer cette initiative pour offrir aux habitants un débat serein et apaisé avec un dialogue autour de nos trois programmes. Bien évidemment, nous tenions à ce que la modération soit effectuée par un tiers extérieur à la vie politique locale», motive Adel Amara, tête de liste Villiers à Venir, soutenu par LFI.

Une réunion pour organiser cet événement s’est déroulée jeudi dernier en présence des équipes du maire-sortant, Jacques-Alain Bénisti, et d’Adel Amara. Les candidats se sont entendus sur la date (mardi 23 juin à 19h30), le lieu (salle Émilie Carles et retransmission) ainsi que le contenu du débat (quatre thèmes imposés : urbanisme, écologie, santé publique, sécurité ; et deux laissé au choix).

L’absence de Frédéric Massot à cette rencontre préparatoire laissait planer le doute sur sa participation au débat. Il vient finalement d’officialiser son refus. «Ces deux candidats et leurs colistiers nous calomnient et nous invectivent de manière systématique. Dans le même temps, les rapports entre eux sont cordiaux. Ils vivent leur lune de miel et veulent la diffuser. Je ne tiens pas la chandelle. Je ne prends pas part à ce qui semble être une mascarade politicienne et vais poursuivre ma campagne au contact des Villiérains», renvoie le candidat.

«C’est un comble pour le candidat socialiste, qui se fourvoie avec la droite gouvernementale (LREM/Modem). Il tente de minimiser la force politique que nous avons constitué. Il n’est jamais sorti du logiciel paternaliste du PS. Il ne peut concevoir qu’un Adel Amara soit devenu la seule alternative à gauche», tacle la tête de liste Villiers à Venir.

Du côté de Jacques-Alain Bénisti, on confirme la présence du maire sortant et déplore la «dérobade», de Frédéric Massot.

A lire aussi :

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
4 commentaires pour Villiers-sur-Marne : Massot refuse de débattre avec Bénisti et Amara
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi