Polémique | Accueil | 11/11
Réagir Par

Vitry-sur-Seine: polémique autour d’un dépôt de gerbe du 11 novembre

Vitry-sur-Seine: polémique autour d’un dépôt de gerbe du 11 novembre © Twitter Nina Seron

Couac lors de la cérémonie anniversaire de l’armistice du 11 novembre 2018 à Vitry-sur-Seine ce mercredi.

Alors que, Nina Seron, conseillère d’opposition de La France Insoumise, s’avançait pour déposer une gerbe au nom de la députée LFI de circonscription, Mathilde Panot, elle s’est heurtée à une fin de non recevoir, se voyant proposer de déposer la gerbe, à l’issue de la cérémonie.

” Stupéfaction des anciens combattants, devant le refus de déposer la gerbe de notre députée @MathildePanot pendant la cérémonie du 11 novembre alors même que gerbes du maire, de l’ufac et du groupe du maire au sein du conseil ont bien été déposées”, a réagi la conseillère d’opposition sur Twitter tandis que Mathilde Panot, en déplacement à l’étranger, a réclamé des explications au maire, Pierre Bell-Lloch (PCF).

“Les élu.es de la France insoumise du Val-de-Marne condamnent ce comportement antirépublicain. Les cérémonies d’hommage aux combattants ne peuvent être instrumentalisés. La célébration d’un acte de paix ne peut se faire par des marques d’hostilité contraires à la pratique républicaine et à la considération vis à vis de la représentation à l’assemblée nationale”, s’indignent les élus insoumis du Val-de-Marne dans un communiqué.

De son côté, le maire a réagi sur Facebook en expliquant qu’en raison du protocole sanitaire, il avait été proposé aux députés de déposer leur gerbe avant ou après. “Il n’y a aucun refus de dépôt de gerbe à personne. La cérémonie était fortement contrainte par le protocole sanitaire et encadrée par des instructions préfectorales. Afin de permettre aux élus locaux de tout bords d’y participer nous avions proposé aux députées de déposer leurs gerbes ensuite ou avant. L’une des députés y ayant répondus favorablement, il semblait discourtois de permettre cinq minutes avant la cérémonie de déroger aux règles établies. Notre présence se voulait commémorative et respectueuse des poilus morts pour la France et non pour une photo ou une polémique honteuse. Je présente mes excuses à tout ceux qui assistent à cette polémique indigne”, détaille l’élu.

“Ce n’était pas cinq minutes à l’avance, cela avait été convenu et validé avec le cabinet du maire le matin même”, se défend Ninon Séron qui regrette cette polémique alors que “ce moment républicain aurait pu réunir tout le monde” et s’agace des photos publiées par le maire, la montrant déposer la gerbe “après la cérémonie” , “pour désamorcer la polémique.”

“Nous avions contacté la mairie et on nous a indiqué que dans le cadre du protocole sanitaire très strict, il n’était prévu que la présence du maire et d’un représentant des anciens combattants. J’ai respecté la consigne”, indique de son côté Isabelle Santiago (PS), députée de la circonscription qui englobe l’autre canton de Vitry-sur-Seine. L’élue précise avoir fait déposer sa gerbe directement par le fleuriste.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
3 commentaires pour Vitry-sur-Seine: polémique autour d’un dépôt de gerbe du 11 novembre
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi