Urbanisme | Val-de-Marne | 14/03
Réagir Par

277 sites 5G ouverts commercialement en Val-de-Marne

277 sites 5G ouverts commercialement en Val-de-Marne © ADMC

Sur les 1855 sites antennes relais déjà ouverts à la 5G en Ile-de-France, le Val-de-Marne en compte 277.

Au total, 714 sites 5G sont actuellement autorisés dans le Val-de-Marne, dont 349 sont déjà techniquement opérationnels. Sur ces 349, 277 sont commercialement ouverts dont 113 Bouygues Télécom, 94 Free Mobile, 42 SFR et 28 Orange. Le Val-de-Marne se situe en troisième position dans l’agglomération, derrière la Seine-Saint-Denis (360) et les Hauts-de-Seine (325).

A Paris, plusieurs centaines de sites, déjà techniquement opérationnels, devraient s’allumer d’ici la fin du mois alors que charte entre la ville et les opérateurs a été approuvée au Conseil de Paris.

Lire aussi :
La 5G disponible à Paris d’ici la fin mars
277 sites 5G ouverts commercialement en Val-de-Marne
325 sites 5G ouverts commercialement dans les Hauts-de Seine
360 sites 5G ouverts commercialement en Seine-Saint-Denis

Un déploiement plus rapide des fréquences 700 et 2100, qui peuvent s’appuyer sur des reconversions de 3G et 4G

Sur ces 277, seulement 50 concernent la nouvelle fréquence 3,5 GHz prévue pour la 5G : 27 Orange, 14 Bouygues Télécom et 9 Free Mobile. Les autres concernent les fréquences 700 MHz et 2100 MHz déjà utilisées pour la 3G et 4G, ce qui facilite techniquement la mise en œuvre.

Dans un certain nombre de communes, des moratoires contre l’installation d’antennes 5G avaient été demandés mais ces vœux n’empêchent pas le développement car le déploiement du réseau de téléphonie mobile relève de la compétence de l’Etat. “Nous regrettons que le moratoire ne puisse être respecté en attendant les conclusions de l’étude de l’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire)”, indique Hélène de Comarmond, maire PS de Cachan qui indique avoir demandé aux opérateurs de respecter les précautions de la loi Abeille (amendées depuis par la loi Elan) concernant l’installation de nouvelles antennes. A Arcueil, qui avait voté un moratoire contre la 5G, plusieurs sites ont également ouvert. “Nous n’avons eu aucune demande de travaux d’installation et j’étais surpris de constater que nous avions des antennes 5G mais il s’agit de reconversion d’antennes existantes”, explique le maire EELV Christian Métairie. A Arcueil en effet, aucun site 3,5 GHz n’a été installé à ce jour, les 4 sites 5G ouverts reposent sur les bandes de fréquence 700 MHz et 2,1 GHz déjà utilisés pour la 4G ou 3G. Il en est de même à Fontenay-sous-Bois, première ville de France à avoir pris un arrêté interdisant le déploiement d’antennes 5G en décembre 2020 et qui compte aujourd’hui 9 sites ouverts.

Pour un panorama complet, par ville, fréquence, opérateur, niveau de déploiement, lire :

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
4 commentaires pour 277 sites 5G ouverts commercialement en Val-de-Marne
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi