Publicité
Publicité : Welcome94 - l'énergie d'entreprendre
Société | | 07/09
Réagir Par

A Orly, la borne poubelle qui tranche le doigt

A Orly, la borne poubelle qui tranche le doigt

Perdre son doigt alors que l’on va jeter son sac poubelle dans une borne de collecte… voilà la mésaventure qui est arrivée à Djamel fin juillet. Choqué, ce père de famille du quartier des Saules, à Orly, alerte sur le danger de ces équipements et a décidé de porter plainte contre le territoire.

Choc émotionnel, difficultés à trouver le sommeil et séquelle physique, la vie de Djamel, riverain du square Montgolfier, et de sa famille, a été bouleversée par cette banale sortie pour vider les poubelles. Après avoir ouvert la trappe d’une borne de tri et déposé son sac à ordure, il a vu celle-ci se refermer violemment sur son annulaire droit, lui arrachant un bout de doigt et laissant une plaie béante. Une scène un peu gore qui s’est déroulée devant son fils qui l’avait accompagné.

Transporté par un voisin jusqu’à la caserne des pompiers de Choisy-le-Roi, il a été soigné à l’hôpital de Thiais mais le chirurgien a dû procéder à une amputation post-traumatique. Il a également eu 60 jours d’interruption temporaire de travail (ITT).

Des enfants auraient pu y laisser leur poignet!

Un lourd bilan pour une corvée de poubelle… “Aujourd’hui, j’ai des difficultés pour porter des choses. Mon doigt n’est pas rétabli, cela prendra longtemps. J’ai comme des fourmis et une sensation de garrot lorsque je dois porter des choses”, explique-t-il évoquant également les conséquences psychologiques pour son enfant qui a assisté à la scène. “Normalement, il y a des vérins sur les trappes pour les ralentir quand elles se referment, mais sur ma borne, il n’y en avait pas, ou bien ils étaient défaillants. Les chocs de la trappe contre la borne l’ont aiguisée et rendu tranchante. Si mes enfants avaient jeté le sac, ils auraient pu perdre le poignet! Je trouve anormal qu’ils aient attendu aussi longtemps et un accident, alors que les riverains alertaient depuis deux ans sur l’état de cette trappe!”, poursuit Djamel, qui invite les parents à ne pas laisser leurs enfants aller jeter les poubelles, par précaution.

Six bornes remplacées après contrôle des équipements

Après l’accident, l’habitant a prévenu son gardien d’immeuble et le bailleur Valophis Habitat en a informé la commune. “Dès que nous avons eu le signalement, la victime a été reçue par un maire-adjoint, Farid Radjouh, puis elle a été mise en relation avec un référent au territoire”, explique-t-on au cabinet de la maire. Car c’est le territoire Grand Orly Seine Bièvre qui est en charge des déchets. “Il y a eu une demande d’intervention immédiate d’un prestataire pour réparer les bornes de collectes et nous avons également mis la victime en relation avec le CMPP (Centre médico-psycho-pédagogique) car son enfant était perturbé par cet événement”, poursuit-on au cabinet de la maire.

Le lendemain, une vaste opération de contrôle pour maintenance est réalisée sur les bornes de la ville par le territoire. Six appareils sont remplacés.

Difficile de déposer plainte

Djamel ne compte toutefois pas en rester là et a décidé de déposer plainte contre le territoire. “J’ai tenté de déposer plainte contre Grand Orly Seine Bièvre dans trois commissariats mais à chaque fois, on a refusé de la prendre, expliquant qu’il s’agissait de contentieux civil et non pénal. Mon avocat m’a pourtant dit que c’était interdit de faire cela. Depuis, j’ai depuis écrit une lettre au procureur. J’ai aussi trouvé de l’assistance auprès du bureau des victimes au tribunal de Créteil”.

Un collectif local soutient sa démarche

L’habitant a également trouvé un relais auprès du collectif Orly dit non aux expulsions, composé notamment de membres de l’opposition municipale, qui multiplie les interpellations concernant les situations de désarroi liées au logement social, qui a fait écho à sa mésaventure en publiant une vidéo témoignage sur les réseaux sociaux. “Nous sommes un collectif de grands frères, de grandes sœurs et de parents d’Orly qui s’est formé pour que l’on s’entraide. Nous agissons sur le terrain et sur les réseaux sociaux pour mettre la pression”, explique l’un des membres.

Voir son témoignage complet sur la page Facebook du collectif

Au territoire Grand Orly Seine Bièvre, on indique également avoir dépêché une assistante sociale auprès de la victime et l’avoir mise en contact avec le service juridique, précisant qu’une plainte doit être déposée pour que l’assurance puisse ouvrir un dossier. Un problème de vérins avait été signalé le 16 juillet et l’entreprise de maintenance devait intervenir le 23 juillet mais l’accident est arrivé le 22.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Un commentaire pour A Orly, la borne poubelle qui tranche le doigt
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi