Reportage | | 15/09
Réagir Par

A Pierrefitte, le vaxibus Skyrock fait carton plein… auprès des seniors

A Pierrefitte, le vaxibus Skyrock fait carton plein… auprès des seniors © Charles Henry

Après la place de la République à Paris, le “vaxibus” de Skyrock faisait étape à Pierrefitte-sur-Seine ce mardi, avant de poursuivre sa tournée à Sevran puis de mettre le cap à Lille. Objectif: inciter les jeunes à se faire vacciner contre la Covid-19. Le résultat : un beau succès auprès des seniors avertis de ce passage et plus mitigé auprès de jeunes, plus réticents. De la difficulté de “l’aller-vers”. Reportage.

Garée sur la petit rond-point à l’entrée du complexe sportif Roger Fréville, à Pierrefitte-sur-Seine, le semi-remorque affrété par la station de radio Skyrock pour participer à la campagne de vaccination, affiche en gros son slogan “Ça va, ça vax“, ciblé “jeunes”.

Malgré la musique urbaine s’échappant des enceintes, c’est le troisième âge qui est en force dans la file à l’ouverture du camion. “On est un peu surpris d’avoir beaucoup demandes de 3ème dose!”, confie Roger Fontaine, le président de la délégation départementale de la Croix-Rouge en Seine-Saint-Denis. Ses équipes ont été missionnées par l’agence régionale de santé (ARS) pour prendre en charge le volet vaccination de la tournée Skyrock à Pierrefitte-sur-Seine et à Sevran. “Normalement on est six mais on a doublé les équipes en prévision d’une forte affluence.”

Après avoir remplis le formulaire administratif de rigueur et vérifié leur éligibilité au vaccin, les candidats à la vaccination montent dans le camion où ils sont dirigés vers deux box. Un troisième peut également être ouvert si nécessaire.

Pour Michel, 80 ans, qui doit encore patienter un quart d’heure, c’est une aubaine: “J’habite dans la résidence de l’autre côté de la rue alors j’étais bien content de recevoir le dépliant de la mairie indiquant l’arrivée de ce bus“. Messa, 57 ans, est venue, quant à elle, compléter son passe sanitaire: “J’ai reçu ma 2ème dose de Pfizer. Comme je travaille à Paris, c’est pratique d’avoir mis en place cette solution. En sortant, Karim, un animateur d’une émission de Skyrock, lui propose d’enregistrer une dédicace qui sera diffusée à l’antenne. Messa repartira avec sa dédicace copiée sur un clé usb aux couleurs de la station.

© Charles Henry
Le vaxibus de Skyrock.

48% des 12-17 ans ont reçu une 1ère dose en Seine-Saint-Denis

C’est loin d’être une opération de com. Je trouve ça cool que la radio ait pris cette initiative, lance Cédric le Belge, un autre animateur vedette. Surtout de venir dans des villes petites, où il y a besoin de sensibiliser les gens, comme ici, Sevran ou Tourcoing.”

Au total, le vaxibus fera 17 étapes jusqu’au 9 octobre. C’est le ministère de la santé qui a déterminé les villes de cette tournée, précise Pierre Bellanger. Sur place, le président-fondateur de Skyrock est venu observer le déroulement des opérations: “Pour moi c’est déjà une réussite. Skyrock fait partie du mouvement des radios libres et a toujours été engagée d’un point de vue social, explique-t-il, avec des initiatives comme le site d’information pour les adolescents tasante.com, le blog “Bouge ton vote!” ou Skyrock PLM, une radio dédiée aux militaires. C’est dans cet esprit que nous sommes allés voir le ministère de la Santé pour leur proposer de monter ce projet. Et ça c’est très bien passé.”

Côté chiffres, le coût du dispositif reste inconnu, Pierre Bellanger préférant souligner l’engagement de ses équipes durant tout l’été.

Reste à attirer les jeunes. L’enjeu est immense notamment en Seine-Saint-Denis. Selon les données de Covid tracker, seulement 48% des 12-17 ans du département ont reçu au moins une dose de vaccin anti-covid contre 66% en moyenne à l’échelle nationale.

De ce point de vue, pour la radio qui se revendique la numéro 1 auprès des moins de 35 ans, le succès n’est pas encore au rendez-vous. “Nous on n’est pas là pour faire du chiffre“, tempère Pierre Bellanger. Michel Fourcade, le maire de Pierrefitte-sur-Seine, qui est venu visiter le vaxibus dans l’après-midi, salue l’initiative tout en regrettant “que ce dispositif n’ait pas pu être installé devant la gare, comme s’était envisagé au départ. Mais on ne pouvait pas non plus interrompre la circulation toute la journée.”

© Charles henry
Kenny reçoit sa première dose du vaccin contre le covid-19.

“On va chercher les plus réticents”

Au-delà des facteurs d’emplacement ou d’horaire, la campagne de vaccination est aussi confrontée à la réticence que suscite le vaccin dans certaines franges de la population. “Il y a beaucoup de désinformation sur les réseaux sociaux“, constate Michel Fourcade. Vers 16h00, Roger Fontaine estime à une cinquantaine le nombre d’injections réalisés. “C’est déjà pas mal, considère-t-il. Maintenant c’est un autre public qu’il faut convaincre, on va chercher ceux qui ne seraient pas venus d’eux-mêmes et les plus réticents.

Encouragé à se faire vacciner par sa mère qui l’accompagne, Kenny, 22 ans, reste sceptique. “Ça ne m’inspire pas vraiment confiance que ce soit Skyrock. Est-ce qu’ils sont vaccinés eux? interroge-t-il. Et puis il y a des trucs bizarres avec le vaccin, il y a quand même des gens qui attrapent le virus…” Après une discussion sur la nature du vaccin et la diminution des risques d’être contaminé et de développer des formes graves en cas d’infection, Kenny se laisse convaincre. C’est sa première dose.

Jean-Elly, un éducateur qui est venu par curiosité voir la semi-remorque, n’en démord pas : “Avec ce virus, on est à un stade où on est des cobayes. Je suis ni pour ni contre, je suis pour le libre-choix de se faire vacciner, fait-il savoir. Face à lui, les médiatrices lutte anticovid de l’association Parcours santé 93 sud, basée à Rosny-sous-Bois, expriment simplement comment la pandémie a changé le cours de leur vie: “Depuis février, on va faire des tests Covid dans des foyers sociaux, des prisons et des endroits où la vie n’est pas facile. On a vu comment ce virus a bouleversé des gens, on a vu des décès et ça nous a changées.

© Charles Henry
Emmanuelle, Fatouma, Jankie et Angélique, médiatrices lutte anticovid de l’association Parcours Santé 93 sud.
Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Aucun commentaire pour A Pierrefitte, le vaxibus Skyrock fait carton plein… auprès des seniors
    Ajouter une photo

    N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    A lire aussi