| | 21/11
Réagir Par

A Valenton, un collège qui fait honneur à Samuel Paty

A Valenton, un collège qui fait honneur à Samuel Paty © CD

C’est le premier collège de France à porter le nom de Samuel Paty et le premier à être certifié bâtiment passif. Inauguré ce vendredi soir au son de la chorale du collège, il a également fait l’objet d’une annonce exceptionnelle concernant l’équipe enseignante. Retour en images.

Le 16 octobre 2020, début des vacances de la Toussaint, Samuel Paty, professeur d’histoire-géographie d’un collège de Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines), était assassiné puis décapité en rentant chez lui, suite à une polémique enflée sur les réseaux sociaux au-delà de son département après un cours sur la liberté d’expression s’étant appuyé des caricatures de Mahomet parues dans le journal Charlie Hebdo, lui-même victime d’un attentat terroriste meurtrier pour ces publication en janvier 2015. Quelques jours plus tard, le conseil départemental du Val-de-Marne, maître d’ouvrage d’un collège en construction à Valenton, décidait à l’unanimité de baptiser le futur établissement du nom de Samuel Paty.

Une dénomination portée avec fierté par ses occupants. “C’est un honneur pour nous de travailler dans un établissement qui porte son nom. C’est une manière de lui rendre hommage au quotidien”, confient des agentes. Une position partagée tant par les parents que les élèves.

© CD

“Nous porterons le nom de Samuel Paty comme un étendard”, a insisté Metin Yavuz, maire de Valenton. “Le conseil départemental prend l’engagement de rester fidèle à ses valeurs”, a poursuivi son président, Olivier Capitanio, lors de l’inauguration ce vendredi soir, rappelant la mise en place d’une charte de la laïcité par le département.

© CD

Au-delà de la charge symbolique portée par ce nouvel établissement, c’est sa conception que les occupants apprécient. “Le bâtiment est extrêmement bien conçu car très pratique. Par exemple, beaucoup d’espaces comme la vie scolaire, la restauration… sont directement accessibles depuis la cour, cela facilite la surveillance”, explique Salima Chalqi, principale du collège. Clara et Tassia, scolarisées l’année dernière au collège Flagon, trouvent tout simplement qu’il est “plus beau”, et notent qu’il y ait “plus d’ordis”. Cerise sur le gâteau : c’est à deux minutes de chez elles! Le recteur Daniel Auverlot pointe de son côté les très larges couloirs qui permettent les changements de classe sans bousculades et aussi l’isolation phonique. Les professeurs ne sont pas en reste, qui apprécient particulièrement de ne pas avoir à changer de salle, ce qui leur permet de la personnaliser.

La lumière du jour sous toutes ses formes

Conçu par Archipente, agence historiquement spécialiste de la construction en bois, ce 106ème collège du département a des petits airs scandinaves. avec ses poutres apparentes de bois clair qui contribuent à rendre les espaces chaleureux. La lumière a été particulièrement travaillée avec des puits de lumière profonds constitués de réflecteurs qui permettent de restituer la lumière du jour partout. Le soir, des leds prennent le relais sans l’agressivité froide des néons à l’ancienne.

© CD

Première certification bâtiment passif pour un collège

Concernant l’énergie, tout a été pensé pour en limiter la consommation avec une isolation maximale et une orientation plein sud. “Le bâtiment étant bien isolé, on chauffe avec la chaleur humaine des enfants et le soleil”, explique Edouard Molard, architecte associé de l’entreprise familiale. Les façades principales sont orientées au sud avec des brise-vues pour éviter l’éblouissement. L’isolation maximale est complétée d’une ventilation double flux qui permet de renouveler l’air et de rafraîchir la température sans recourir à la climatisation l’été. Prochainement, les toits seront recouverts de plaques photovoltaïques qui devraient couvrir 70% des besoins car ceux-ci restent faibles, de l’ordre de 15 kWh par m² par an.

Le chantier, percuté par le premier confinement, et même endeuillé par celui-ci car le chef du chantier béton est décédé du coronavirus lors de la première vague, a finalement été bouclé à temps pour la rentrée 2021.

L’équipe d’Archipente

Un investissement de 28 millions d’euros

D’une surface de 4 700m2, ce premier collège certifié passif de France accueille 35 salles, une salle de CDI, une salle pour les enseignants, une salle pour les parents, un pôle médico-social… Il sera prochainement complété d’un gymnase avec salle multisport et mur d’escalade, cofinancé par la ville de Valenton. Au total, le collège a représenté un investissement de 28 millions d’euros, a précisé Olivier Capitanio. Pour cette première année, seules les classes de 6ème, 5ème et 4ème y ont fait leur rentrée en septembre mais à terme, sa capacité d’accueil est de 700. Il est destiné à accueillir les élèves de trois communes : Valenton, Limeil-Brévannes et Villeneuve-Saint-Georges.

© CD

Les enseignants nommés à titre provisoire pourront rester définitivement

Sur 31 professeurs, 26 ont été nommés à titre provisoire, certains étant par exemple remplaçants nommés sur ce collège pour l’année. “Une fragilité” pour le projet d’établissement a reconnu Daniel Auverlot. “En quelques semaines nous avons vraiment créé une famille Paty”, témoigne Salima Chalqi. Dans ce contexte, le recteur a annoncé ce vendredi que “tous les enseignants qui le souhaitaient pourraient rester” au collège.

L’équipe enseignante
Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
3 commentaires pour A Valenton, un collège qui fait honneur à Samuel Paty
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi