Justice | | 07/02
Réagir Par

Acrobate94, le “spiderman de République” mis en examen pour le viol de sa compagne

Acrobate94, le “spiderman de République” mis en examen pour le viol de sa compagne

Le YouTubeur Acrobate94, aussi connu comme le “Spiderman de République” depuis sa spectaculaire ascension d’un immeuble lors d’une manifestation antiraciste à Paris en juin dernier, a été mis en examen pour le viol de sa compagne, a indiqué vendredi le parquet de Créteil.

Yasmi M., 28 ans, a été placé dans la foulée en détention provisoire, a précisé le parquet, contacté par l’AFP. 

Son avocat, Raphaël Chiche, a indiqué à l’AFP avoir sollicité un “délai pour préparer sa défense”. Yasmi M. doit ainsi comparaître devant le juge des liberté et de la détention mardi. Entre temps, le YouTubeur reste incarcéré.

Outre le viol sur concubine, le jeune homme est soupçonné d’avoir commis des violences engendrant des ITT supérieures à 8 jours sur sa compagne, ainsi que d’avoir proféré des menaces de mort à son égard.

Il lui est notamment reproché d’avoir frappé et forcé sa petite amie à lui pratiquer une fellation dans la nuit du 14 au 15 janvier, dans un parc à Chevilly-Larue (Val-de-Marne), selon une source proche du dossier.

Le lendemain, cette dernière s’est présentée au commissariat puis a déposé plainte le 18 janvier. Elle a aussi fait part aux enquêteurs de violences habituelles depuis 2019, telles que des “coups au visage, des étranglements”.

Yasmi M. a été interpellé le 3 février puis déféré le 4 février. Lors de ses interrogatoires, il a admis avoir donné “trois gifles” à sa compagne la nuit du 14 au 15 janvier, et reconnu la pratique de la fellation, mais il a assuré que cet acte sexuel était “consenti”, d’après la même source proche du dossier.

Originaire de la petite ville de Chevilly-Larue située au sud de Paris, l’influenceur se dit passionné des sports extrêmes sur son compte Instagram, où il est suivi par 1,1 million de personnes. La semaine dernière, il a participé à la finale de l’émission de TF1 “Ninja Warrior”.

Sa notoriété avait surtout décuplé à l’occasion d’une manifestation antiraciste organisée place de la République à Paris, en juin dernier.

Alors que des milliers de personnes s’étaient rassemblées à l’appel du comité Adama Traoré, le mouvement d’extrême droite Génération Identitaire avait déployé sur la façade d’un immeuble une banderole disant : “White Lives Matter – Justice pour les victimes de racisme anti-blanc”. 

Acrobate94 avait alors escaladé, à mains nues et sous les yeux de milliers de manifestants, la façade d’un immeuble de sept étages pour décrocher la banderole. Sa performance filmée par la foule était devenue virale.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Aucun commentaire pour Acrobate94, le “spiderman de République” mis en examen pour le viol de sa compagne
    Ajouter une photo

    N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    A lire aussi