Entreprises | | 06/04
Réagir Par

Aéroport d’Orly: Air France va rendre 18 créneaux

Aéroport d’Orly: Air France va rendre 18 créneaux © Air France

Air France-KLM devra rendre 18 créneaux de décollage ou atterrissage à d’autres compagnies aériennes à l’aéroport d’Orly, en contrepartie de la nouvelle aide de l’Etat.

Cela représente 4% des slots de la compagnie aérienne à Orly. Aucun de ces créneaux ne pourra en revanche être pris par une compagnie qui ne disposerait pas des garanties sociales suffisantes. La Commission européenne, qui vient de donner son feu vert à cet accord, avait initialement demandé 24 créneaux. Sont en particulier visées les compagnies low cost.

La recapitalisation d’Air France prévoit la conversion en fonds propres du prêt d’État de 3 milliards d’euros déjà accordé par l’Etat ainsi qu’une injection d’1 milliard supplémentaire via une augmentation de capital ouverte aux actionnaires existants et au marché. L’Etat français participera à l’augmentation de capital en maintenant sa participation strictement inférieure à 30% du capital social et des droits de vote (contre 14,9% aujourd’hui).China Eastern Airlines devrait aussi participer tout en maintenant sa participation strictement inférieure à 10% du capital social. Delta Airlines, qui détient 8,8% du capital, ne participera en revanche pas en raison du cadre actuel de la loi CARES en vigueur aux Etats-Unis. L’Etat néerlandais, qui détient 14,0% d’Ari France – KLM, ne souscrira pas non plus.

Au-delà de la réattribution des créneaux à Orly, “d’autres engagements généraux ont été pris dans le cadre du « TF », notamment des restrictions sur les acquisitions, les rachats d’actions, les distributions de dividendes et la rémunération de la direction générale. Ces engagements sont applicables à l’ensemble du groupe, à l’exception de KLM et de ses filiales”, précise la compagnie dans un communiqué.

A noter, en parallèle de ces 4 milliards d’euros, le prolongement du prêt garanti par l’État français (PGE) de 4 milliards d’euros à 2023. Le prêt garanti par l’Etat néerlandais de 2,4 milliards d’euros a pour sa part une date d’échéance en 2025.

En termes d’activité, le groupe reste actuellement très touché par la crise sanitaire. “Sur la base des résultats comptables de janvier et février et des prévisions révisées à la fin de chaque mois, le Groupe s’attend à ce que le résultat d’exploitation du premier trimestre 2021 soit de l’ordre de -1,3 milliard d’euros et que l’EBITDA soit de l’ordre de -750 millions d’euros, en dessous de l’EBITDA du quatrième trimestre 2020 tel qu’indiqué lors de la présentation des résultats de l’année 2020”, indique Air France KLM, ajoutant “qu’au cours des deux premiers mois de 2021, le résultat d’exploitation et l’EBITDA ont été nettement supérieurs aux hypothèses budgétées par le Groupe, et que les dépenses d’investissement ont également été inférieures de 10 % au budget sur cette période, ce qui reflète le contrôle efficace mis en place par la direction sur les investissements, permettant au Groupe de disposer d’une solide liquidité et de lignes de crédit de 8,8 milliards d’euros au 28 février 2021.”

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Aucun commentaire pour Aéroport d’Orly: Air France va rendre 18 créneaux
    Ajouter une photo

    N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    A lire aussi