Société | | 04/03
Réagir Par

Aéroport d’Orly: un projet de funérarium pour les rapatriements

Aéroport d’Orly: un projet de funérarium pour les rapatriements © Pompes funèbres Lutèce

Une société de service funèbre spécialisée dans les rapatriements devrait ouvrir un funérarium sur le site de l’aéroport d’Orly. Le groupe Aéroports de Paris a déjà consenti à signer un bail commercial mais la décision finale revient à la préfecture du Val-de-Marne.

Face à la très forte demande de rapatriement de défunts de la région parisienne vers leurs pays d’origine, la société Lutèce international, projette la construction d’un funérarium sur la plateforme aéroportuaire d’Orly. Ce type de chambre funéraire permet, selon ce spécialiste du secteur, de répondre aux besoins des familles souhaitant se recueillir avant le départ.

Le groupe Aéroport de Paris a accepté de louer un local dans son parc des Juliettes. Ce bâtiment d’une superficie de 504 m2 comprendrait un hall d’entrée, 3 salons de présentation, une salle de cérémonie de 63 places, des salles techniques, un parking de 10 places.

L’objectif est d’ouvrir ce qui devrait s’appeler “Funérarium international Paris-Orly”, d’ici le mois de septembre. Cet équipement pourrait ensuite être utilisé par n’importe quelle société de service funèbre.

A ce stade, le projet doit encore obtenir son autorisation préfectorale. Pour ce faire, les services de l’Etat doivent au préalable consulter le Conseil municipal de la ville d’Orly et demander un avis au Conseil départemental de l’environnement et des risques sanitaires (Coderst).

Plus d’infos sur le site de la préfecture

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Cet article est publié dans avec comme tags , , Mort, ,
Cet article est publié dans
Aucun commentaire pour Aéroport d’Orly: un projet de funérarium pour les rapatriements
    Ajouter une photo

    N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    A lire aussi