Police | | 22/02
Réagir Par

Alfortville : vœu unanime contre la fermeture nocturne du commissariat

Alfortville : vœu unanime contre la fermeture nocturne du commissariat

Ce jeudi, les élus du conseil municipal d’Alfortville ont voté à l’unanimité un vœu pour s’opposer à la fermeture du commissariat de la ville de 22 heures à 6 heures. Voilà plusieurs années que syndicats et municipalité craignent l’existence de ce projet et se mobilisent pour tenter d’y faire échec.

Ces derniers mois, les alertes se sont multipliées autour d’une évolution de l’amplitude horaire du commissariat d’Alfortville. En septembre, SGP Police Fo 94 alertait sur le déploiement d’une cinquantaine de caméras pour sécuriser le bâtiment, en janvier dernier, le transfert des appels de l’interphone vers le commissariat de Maisons-Alfort venait ajouter de l’inquiétude.

A l’issue du conseil municipal qui se tenait jeudi dernier à Alfortville, le maire-adjoint Michel Ouazana a présenté un vœu pour s’opposer à la mutualisation des effectifs de police et à son corollaire, la modification des horaires d’ouverture des commissariats. «Les orientations proposées ne sont pas satisfaisantes et elles n’apporteront pas la solution pérenne et tangible à l’insuffisance des effectifs de police nationale déployés sur les communes concernées. Qui plus est, la méthode consistant à informer plutôt qu’à consulter les élus sur la question du déploiement des forces de l’ordre n’est pas satisfaisante. Ce service public régalien ne peut faire l’objet de quelque dégradation que ce soit», a-t-il déclaré.

Au conseiller municipal d’opposition LR, Cédric Tartaud-Gineste, qui proposait un ajout au vœu pour souligner les efforts entrepris ces dernières années par la commune en terme de sécurité publique, le maire, Luc Carvounas s’est montré réservé. «Ce qui ressort des travaux que nous menons sur ces questions à l’association des maires d’Île-de-France, c’est que plus les collectivités territoriales s’engagent en matière de sécurité, plus l’État, qui n’a plus de sous, se désengage».

Grégoire Verny, conseiller municipal d’opposition PCF a demandé l’inscription dans le vœu de l’ouverture d’un commissariat annexe pour le sud de la ville. «S’ils sont offensifs dans le désengagement, soyons offensifs dans l’engagement !». Sa proposition n’a pas été retenue au motif de ne pas diluer le propos initial.

La motion a été votée à l’unanimité.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Un commentaire pour Alfortville : vœu unanime contre la fermeture nocturne du commissariat
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi