Politique | | 24/03
Réagir Par

Arcueil remédie à regret à son exécutif trop féminin

Arcueil remédie à regret à son exécutif trop féminin

Un conseil municipal exceptionnel s’est réuni jeudi dernier à Arcueil pour élire à nouveau les treize postes d’adjoint au maire. Pour mémoire, le tribunal administratif de Melun avait annulé cette élection parce que l’exécutif comptait 6 hommes et 8 femmes. Le maire n’a pas manqué de rappeler les exécutifs très largement masculins dans les intercommunalités, qui semblent ne choquer personne.

En juillet dernier, trois femmes avaient été nommées aux postes de 11e, 12e et 13e adjoint alors que le code électoral fixe une parité stricte des exécutifs municipaux. Qui de Maryvonne Legourd Rocheteau (GRS et insoumis), Elisabeth Eloundou (Arcueil écologie) ou Lydia Mohamed Bouteben (citoyen) allait devoir céder sa place ? C’est cette dernière, adjointe chargée de la jeunesse et de la coopération internationale qui a annoncé lors du conseil municipal exceptionnel de jeudi dernier vouloir quitter l’exécutif pour raison professionnelle. Cette infirmière de bloc opératoire qui vient de reprendre ses études de médecine va tout de même conserver sa délégation dans le cadre de son mandat de conseillère municipale déléguée. C’est Aboubacar Diaby, enseignant en mathématique issu de la composante citoyenne de la liste “Ensemble la ville de demain”, qui fait son entrée dans l’exécutif municipal au poste de 12e adjoint en charge du sport. Cette liste d’adjoints, seule en lice, a été votée par 26 conseillers municipaux, 3 ont voté blanc.

Dans les intercommunalités, ces majorités d’hommes qui ne choquent personne

Une vingtaine de minutes d’intervention des élus a précédé le vote de la liste. Christian Métairie, a ouvert la séance en faisant part de ses regrets vis-à-vis de la décision du juge administratif. “J’ai eu l’occasion d’en discuter avec la députée Albane Gaillot qui m’a confirmé que l’esprit de la loi était de permettre aux femmes d’avoir davantage de place dans la vie publique, pas de les restreindre. Elle a par ailleurs envoyé un courrier en ce sens, co-signé par huit autres députés, à la ministre chargée des relations avec le parlement. Je me suis permis à titre d’information de regarder quelques structures intercommunales autour de nous. A la métropole du Grand Paris il y a un président, 20 vice-président dont 17 hommes et 3 femmes. Au Grand-Orly Seine Bièvre, il y a un président, 20 vice-président dont 13 hommes et 7 femmes, et puis, le record pour le syndicat des eaux d’Île-de-France avec 1 président et 10 vice-président, tous des hommes!” a souligné le maire.

Passe d’armes de l’opposition

Le conseiller municipal d’opposition Hugo Godfert a pris le maire au mot et lui a proposé de joindre la parole aux actes. “Vous donnez une demi-journée aux femmes du personnel municipal le 8 mars, donnez leur une journée entière. Vous avez remplacé votre directeur général, votre directeur général adjoint et votre directeur de cabinet par des hommes”. Puis l’élu a attaqué l’adjointe Carine Delahaie qui incarnerait “ce nouveau féminisme, [c’est] la haine des hommes”, mais qui a voté avec la majorité en 2019 le changement de nom de l’ancien centre de santé Maï Politzer.

L’adjointe visée par l’opposant a clos le débat en revenant sur ce vote disputé, et en revenant au vif du sujet. “Aujourd’hui, la vraie question autour de la parité concerne l’accès au pouvoir. Quand une mairie, un canton ou une circonscription peuvent être gagnés, ils sont rarement donnés à une femme. Elles sont bien souvent là pour faire le chiffre. [Sur Maï Politzer] j’ai bataillé au sein d’une majorité, j’aurais aimé que le centre garde ce nom. J’ai soutenu notre ancien maire, Marcel Trigon, notre ami et camarade, homme d’une grande valeur politique. L’ensemble des féministes n’ont pas la haine des hommes, chacun de nous travaille à ce que la pensée patriarcale ne soit plus dominante. Nous avons des pères, des maris, des fils que nous éduquons afin qu’ils aient du respect envers les femmes.”

Visionner le Conseil municipal

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
4 commentaires pour Arcueil remédie à regret à son exécutif trop féminin
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi