Santé | | 11/01
Réagir Par

Baromètre du coronavirus en Ile-de-France: point au 11 janvier

Baromètre du coronavirus en Ile-de-France: point au 11 janvier © Itssinaali
Test covid19 en Ile-de-France : Voir la page OÙ FAIRE UN TEST COVID À Ile-de-France : Voir la page

Augmentation de 10% des cas positifs la semaine du 28 décembre, qui devrait se poursuivre la semaine du 4 janvier, augmentation du taux de positivité et du taux d’incidence dans tous les départements de la région, augmentation de 23% des personnes hospitalisées et de 37% des personnes en réanimation la semaine du 4 janvier… Alors qu’approche la mi-janvier, les derniers indicateurs témoignent d’une présence encore très persistante du Covid-19 en Ile-de-France.

Comment et à quelle vitesse se propage le coronavirus et quel est son impact médical? 94 Citoyens fait le point chaque semaine sur l’évolution et les tendances du nombre de clusters, de personnes détectées positives au coronavirus, de patients de la Covid-19 hospitalisés et en réanimation, et de décès par âge et par département d’Ile-de-France. Un baromètre en une quinzaine de graphiques pour visualiser la progression de l’épidémie.

16 642 nouveaux cas de Covid la semaine du 28 décembre

16 642 nouveaux cas de Covid ont été détectés en Ile-de-France la semaine du 28 décembre, contre 15 022 la semaine précédente (chiffres consolidés de Santé Publique France au 10 janvier). Après deux semaines d’augmentation (corrélée pour partie par l’explosion des tests) puis une diminution, le nombre des contagions augmente de plus de 10% d’une semaine sur l’autre. Et les presque 16 000 cas des 4 premiers jours de la semaine du 4 janvier laissent augurer d’une nouvelle hausse.

Au total, 532 504 cas positifs ont été enregistrés dans la région en 2020 depuis le déconfinement, et 19 481 en 2021, selon les données de Santé Publique France au 10 janvier.

Avertissement : les données de la semaine du 4 janvier ne concernent pour l’instant que les 4 premiers jours.

La hausse des cas n’est plus liée à l’augmentation des tests

Si l’augmentation du nombre de cas positifs fin décembre était nettement corrélée à une très forte augmentation du nombre de tests avant les fêtes, permettant de révéler des cas sans doute asymptomatiques, cela n’est plus le cas en cette fin décembre début janvier. Alors que le nombre de tests a fortement chuté, le nombre de cas positifs augmente.

Le pic du lundi augmente plus fort

Le pic observé le lundi remonte pour la cinquième fois depuis le pic du 26 octobre, avec près de 5 000 cas le lundi 4 janvier contre près de 4000 le 28 décembre.

Au jour le jour en effet, on observe un pic le lundi, car il y a moins de tests pratiqués le weekend. Ces pics ont témoigné de l’augmentation verticale du nombre de cas jusqu’au 26 octobre, date à laquelle le nombre de tests a culminé à 14 227 cas positifs en une journée. Ce pic a ensuite diminué jusqu’à atteindre 2856 le lundi 30 novembre. (Chiffres consolidées au 10 janvier) Le lundi 7 décembre en revanche, il a à nouveau augmenté légèrement, passant à 2 988, et il est remonté à 3 514 le 14 décembre, puis 3703 le 21 décembre et 3 943 le 28 décembre, selon les données consolidées au 10 janvier.

Le taux de positivité reste faible dans l’agglomération parisienne

Au niveau national, le taux de positivité sur 7 jours glissants (donc légèrement différent du taux de positivité au jour le jour) continue de remonter. Alors qu’il était de 2,9%la semaine du 18 au 24 décembre, il est passé à 5,2% la semaine du 25 au 31 décembre puis à 6,5% la semaine du 1er au 7 janvier. Ci-dessous la carte des taux de positivité par commune en Ile-de-France du 1er au 7 janvier.

Extrait de la carte réalisée par Santé Publique France semaine du 1er au 7 janvier. Les communes en bleu clair ont les taux les plus faibles (moins de 5%). Les taux les plus fort sont en bleu très foncé (au-dessus de 25 – 30%).

Depuis le 21 octobre, Santé Publique France propose le détail du taux de positivité à l’échelle communale et non plus seulement départementale. Voir la carte ci-dessous.

Le nombre de testés positifs augmente dans tous les départements d’Ile-de-France

DépartementNombre de tests positifs
semaine du 21 décembre
Nombre de tests positifs
semaine du 28 décembre
Variation
Essonne (91)1377169923,38%
Yvelines (78)1561189621,46%
Val d’Oise (95)1460176921,16%
Hauts-de-Seine (92)1779207716,75%
Seine-et-Marne (77)1661183210,30%
Seine-Saint-Denis (93)220723215,17%
Val-de-Marne (94)191319632,61%
Paris (75)306430850,69%
Chiffres de Santé Publique France consolidés au 10 janvier

Lire aussi :
Dépistage de la Covid-19 en Ile-de-France mode d’emploi

Le taux d’incidence régional augmente

Au niveau de la région Ile-de-France, le taux d’incidence de personnes Covid-19 positives sur 100 000 habitants augmente d’une semaine sur l’autre. Selon les chiffres de Santé Publique France consolidés au 10 janvier, le taux d’incidence IDF est ainsi passé de 129,4 la semaine glissante du 25 au 31 décembre à 158,7 la semaine du 1er au 7 janvier (il était de 142,4 la semaine glissante du 18 au 24 décembre). Au niveau national il passe de 136 à 163,5 d’une semaine glissante sur l’autre. La moitié Est du pays reste la plus touchée.

Pour rappel, le taux francilien avait atteint 451 la semaine du du 23 au 29 octobre, avant de diminuer jusqu’à 69,4 la semaine du 27 novembre au 3 décembre.

Détail par département d’Ile-de-France

Département d’Ile-de-FranceTaux d’incidence
1er au 7 janvier
Val-de-Marne (94)177,7
Val d’Oise (95)172,5
Essonne (91)158,7
Hauts-de-Seine (92)158,2
Paris (75)157,9
Seine-Saint-Denis (93)156,6
Seine-et-Marne (77)150,5
Yvelines (78)140,5

Détail par commune d’Ile-de-France

Depuis le 21 octobre, Santé Publique France propose le détail du taux d’incidence de Covid-19 positifs pour 100 000 habitants à l’échelle communale et non plus seulement départementale. Voir la carte ci-dessous.

La répartition des cas par âge relativement stable

Ci-dessous l’évolution de la proportion par semaine, depuis le début du déconfinement. On y constate une proportion des âges touchés qui a essentiellement concerné les plus âgés au printemps puis les jeunes pendant l’été suivi d’un progressif rééquilibrage.

(Les données de la semaine du 4 janvier ne concernent que les 4 premiers jours)

Attention, la semaine du 4 janvier ne comprend que les 4 premiers jours.

Le nombre de personnes nouvellement hospitalisées remonte

Le nombre d’hospitalisations pour coronavirus en Ile-de-France remonte après 4 semaines de baisse. Après quatre semaines de forte baisse depuis le pic du début novembre, il avait déjà réaugmenté la semaine du 7 décembre avant de diminuer à nouveau de manière plus douce.

La semaine du 4 janvier, 1442 personnes ont été hospitalisées en raison du coronavirus contre 1172 la semaine précédente, soit une augmentation de 23% d’une semaine sur l’autre.

Le nombre de retours à domicile reste inférieur au nombre de nouvelles hospitalisations

Le nombre de patients rentrés à leur domicile reste en deçà des nouvelles hospitalisations. Alors 1442 ont été hospitalisées pour Covid-19 la semaine du 4 janvier, 1275 patients sont rentrés chez eux.

Le nombre total de personnes hospitalisées se rapproche des 5000

Après atteint 6 663 le 15 novembre, le nombre de patients hospitalisés pour Covid-19 en Ile-de-France se stabilise globalement autour de 5000.

Le nombre d’admissions en réanimation augmente fortement

300 personnes sont entrées en réanimation ou soins intensifs en raison de la Covid-19 la semaine du 4 janvier en Ile-de-France, contre 219 la semaine du 28 décembre, soit une augmentation de 37% d’une semaine sur l’autre.

Ce nombre était déjà remonté la semaine du 14 décembre après 4 semaines de diminution, avant de diminuer à nouveau la semaine du 21 décembre. Le pic de la deuxième vague a été atteint la semaine du 2 novembre avec près de 600 admissions.

Le nombre total de personnes en réanimation pour Covid-19 reste stable

564 patients étaient en réanimation ou soins intensifs pour Covid-19 en Ile-de-France le dimanche 10 janvier. Depuis le 10 décembre, le nombre est relativement stable, oscillant autour de 600. Il est descendu à 535 le 7 janvier avant de remonter à 564 les 9 et 10 janvier. Le pic de la deuxième vague a été atteint le 12 novembre, avec 1138 patients.

Afin d’anticiper cette deuxième vague et augmenter le nombre total de places de réanimation de 1200 à 1775 au niveau régional, les autres services hospitaliers avaient déprogrammé jusqu’à 50% de leur activité.

Depuis le 23 septembre, le nombre total de personnes en réanimation en Ile-de-France avait dépassé celui du début du confinement qui était de 294 le 18 mars. Pour rappel, le pic de la première vague avait été atteint le 8 avril avec 2 668 patients en soins intensifs en Ile-de-France.

Lire aussi :
Ile-de-France: reconfinement mode d’emploi
Coronavirus en Val-de-Marne: point d’étape avec Eric Véchard (ARS 94)
Val-de-Marne: comment les urgences affrontent la 2ème vague de Covid-19
Covid-19 aux urgences: les chiffres en Ile-de-France

12 492 personnes sont décédées à l’hôpital de la Covid-19 depuis mars en Ile-de-France

Le nombre de personnes décédées de la Covid-19 à l’hôpital a dépassé les 10 000 en Ile-de-France la semaine du 15 novembre. Ce dimanche 10 janvier, le nombre a atteint 12 492 personnes contre 12 203 le dimanche précédent, soit 289 personnes en une semaine contre 244 personnes la semaine précédente.

(Sur le schéma ci-dessous, l’important nombre de patients décédés en Essonne la semaine du 14 septembre correspond à un rattrapage dans la transmission des dossiers de la part d’un des hôpitaux de ce département).

Le pic du nombre de personnes décédées du coronavirus a été atteint mi-avril, lors de la première vague. La seule journée du 7 avril, 276 personnes étaient décédées de la Covid-19 dans la région. Dans cette deuxième vague, le pic a été observé le 9 novembre avec 113 morts.

Environ 55 000 personnes sont sorties de l’hôpital

En Ile-de-France, environ 55 000 personnes hospitalisées pour coronavirus ont pu rentrer chez elles depuis le début de l’épidémie.

Attention, changement de thermomètre depuis le 8 décembre. Ci-dessous les explications de Santé Publique France
“Depuis le 8 décembre, après avoir vérifié la qualité des données remontées, tous les résultats de tests RT-PCR ou Antigéniques, entrent dans la production des indicateurs épidémiologiques nationaux et territoriaux (taux d’incidence, taux de positivité et taux de dépistage) utiles au suivi de l’épidémie de COVID-19. Par ailleurs, l’épidémie se prolonge dans le temps et les capacités de dépistage ont augmenté, ce qui conduit à une fréquence croissante de personnes testées plusieurs fois. Ainsi, un ajustement des méthodes de dédoublonnage pour les patients bénéficiant de tests répétés et donc de la définition des personnes testées étaient nécessaires. Santé publique France, dans son approche épidémiologique centrée sur les patients, a donc adapté ses méthodes pour que ces indicateurs reflètent notamment au mieux la proportion de personnes infectées parmi la population testée. Ces évolutions n’ont pas d’impact sur les tendances et l’interprétation de la dynamique de l’épidémie, qui restent identiques. Des données plus précises relatives aux tests (incidence et positivité) sont également publiées par Santé publique France (données SI-DEP).”
Voir les explications détaillées sur les nouveaux modes de calcul

Ce changement modifie les données précédemment établies les semaines passées

Il est important de noter que “avant de rendre effectif ce changement, Santé publique France a recalculé à partir de ces nouvelles méthodes tous les indicateurs (taux d’incidence, de positivité, de dépistage) produits depuis le 13 mai, à chaque niveau territorial pertinent (région, département, commune, IRIS).”, indique Santé Publique France.

Lire aussi :
Attention, les données ayant été modifiées par les nouvelles modalités de calcul intervenues le 8 décembre, et nos graphiques étant systématiquement mis à jour, les chiffres indiqués lors des baromètres sont susceptibles d’être en léger décalage avec les graphiques.
Baromètre du coronavirus en Ile-de-France: point au 4 janvier
Baromètre du coronavirus en Ile-de-France: point au 28 décembre
Baromètre du coronavirus en Ile-de-France: point au 21 décembre
Baromètre du coronavirus en Ile-de-France : point au 7 décembre
Baromètre du coronavirus en Ile-de-France: point au 30 novembre
Baromètre du coronavirus en Ile-de-France : point au 16 novembre
Baromètre du coronavirus en Ile-de-France: point au 9 novembre
Baromètre du coronavirus en Ile-de-France: point au 2 novembre
Baromètre du coronavirus en Ile-de-France: point au 26 octobre
Baromètre du coronavirus au 19 octobre
Baromètre du coronavirus en Ile-de-France: point au 12 octobre

Lire tous nos articles sur le thème Coronavirus en Val-de-Marne

A lire aussi sur le thème Coronavirus en Val-de-Marne

Les soldes et le moral par temps de Covid à Créteil Soleil

Ile-de-France: 10% des cas de Covid-19 émanent du variant anglais

Vaccins: les maires d’Ile-de-France veulent prioriser et centraliser les rendez-vous

Covid-19: 169 828 vaccinés en Ile-de-France au 24 janvier

Baromètre du coronavirus en Ile-de-France: point au 25 janvier

Ile-de-France: 2152 élèves Covid positifs au 21 janvier

Où faire un test Covid de dépistage du coronavirus en Ile-de-France ?

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Test covid19 en Ile-de-France : Voir la page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi