Education | | 29/11/2021
Réagir Par

Boissy-Saint-Léger: pénurie de remplaçants au groupe scolaire Vallou Dunoy

Boissy-Saint-Léger: pénurie de remplaçants au groupe scolaire Vallou Dunoy

Depuis plus d’un mois, les élèves de la classe de CP/CE1 de l’école Vallou de Boissy-Saint-Léger n’ont pas cours le vendredi. Leur enseignant titulaire ce jour-là est absent sans remplaçant depuis le 22 octobre dernier.

Dans l’autre site de l’école élémentaire, à Amédée Dunois, une classe de CM1 n’a pas eu d’enseignant pendant 2 semaines consécutives, et deux autres classes n’ont pas eu de remplaçant cette semaine.

Vendredi matin, les parents d’élèves ont manifesté devant les établissements et le bureau de l’inspection de l’éducation nationale pour demander le remplacement d’enseignants absents depuis près d’un mois.

“Face au manque de réponse et d’une solution pérenne surtout pour la classe de CP / CE1, nous avons décidé de mobiliser les parents et les élus pour nous rassembler vendredi. Nous sommes tous allés à la rencontre de l’inspecteur”, relatent les délégués des parents d’élèves indépendants et l’association de parents d’élèves ARPE.

Ils réclament le remplacement immédiat et systématique des enseignants absents. “A ce jour, l’IEN n’a pas de remplaçant pérenne pour la classe de CP / CE1 et de leur propre aveu le contingent de remplaçants est insuffisant pour palier aux absences à court ou à long terme. Dans notre circonscription nous avons 23 remplaçants pour 234 classes, ce n’est clairement pas suffisant et à ce jour ils sont tous en poste”, déplorent les parents d’élèves.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Cet article est publié dans avec comme tags , Ecole, Education, , Manifestation Education
Aucun commentaire pour Boissy-Saint-Léger: pénurie de remplaçants au groupe scolaire Vallou Dunoy
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

A lire aussi