Politique | | 24/01
Réagir Par

Bonneuil-sur-Marne: émouvant passage d’écharpe entre Patrick Douet et Denis Öztorun

Bonneuil-sur-Marne: émouvant passage d’écharpe entre Patrick Douet et Denis Öztorun © Ville Bonneuil

Ce dimanche 24 janvier 2021, Denis Öztorun a été élu nouveau maire PCF de Bonneuil-sur-Marne en succession de Patrick Douet, à l’occasion d’un Conseil municipal exceptionnel qui s’est poursuivi par un hommage au maire sortant. A noter, dans le nouvel exécutif quasiment semblable au sortant, la présence d’une conseillère initialement élue dans l’opposition.

C’est Mireille Cottet, déléguée à l’action sociale et l’économie sociale et solidaire, qui, en tant que doyenne, a introduit la séance en saluant tout particulièrement l’engagement du maire sortant dans le domaine de l’éducation.

Elu en janvier 2004 en succession de Bernard Ywane et réélu en 2008, 2014 et 2020, Patrick Douet, qui souffre d’un cancer dont il est en rémission, avait annoncé sa mise en retrait immédiate début novembre, pour raisons de santé. A l’issue du vote des 33 conseillers municipaux, Denis Öztorun devrait donc être élu 16ème maire de la ville. La liste de Patrick Douet avait été élue en mars 2020 avec 77,3% des voix.

Seul candidat, présenté par la majorité municipale, Denis Öztorun a été élu à l’unanimité moins un bulletin blanc. L’opposition, menée par Louise Geoffroy, n’avait pas présenté de candidat et indiqué ne pas prendre part au vote. “Nous vous remercions de cette délicatesse républicaine”, a salué Mireille Cottet.

A défaut d’accolade, crise sanitaire oblige, c’est en présentant l’écharpe de maire sur un coussin que Patrick Douet a physiquement transmis le témoin (photo de une).

Désormais maire, Denis Öztorun a largement rendu hommage au maire sortant. “Patrick est d’abord un homme de lutte”, a insisté le nouvel édile, “l’aîné d’une famille de six enfants qui a commencé à travailler des 16 ans pour nourrir sa famille”, pointant également à plusieurs reprises le sens du collectif du maire sortant.

“Au bout de vingt ans, tu peux être fier du bilan collectif!” a enjoint l’élu, citant la réfection des différents quartiers de la ville, les nouveaux équipement pour la jeunesse, les rencontres d’Automne et les visites dans les quartiers… qui on fait de Bonneuil “une ville moderne et solidaire du 21me siècle.”

Le nouveau maire a engagé son mandat sous le signe de la “solidarité, terme qu’il a évoqué à plusieurs reprises, évoquant aussi bien les solidarités locales qu’internationales, citant d’un côté la coopération avec Cuba, l’accueil des réfugiés…, de l’autre les luttes aux côtés des salariés de Sanofi, de la coordination Mondor, et la poursuite de la rénovation des quartiers de la ville, des nouveaux équipements culturels et sportifs, de la démocratie participative, de l’éducation (nous continuerons à y consacrer près de la moitié du budget) . Le maire a aussi annoncé trois campagnes principales : l’une sur le développement économique, la seconde sur la préservation du climat, la troisième sur les valeurs de la République.

L’élu a également salué le rôle des autres échelons public locaux, département et territoire, et fustigé la baisse des dotations de l’Etat aux collectivités, indiquant que la dotation pour Bonneuil était passée de “7 millions d’euros en 2013” à “40 000 euros en 2021”.

Quand le maire se faisait embarquer en train de tracter, pris pour un “hurluberlu”

Le Conseil municipal s’est poursuivi par une cérémonie d’hommage au maire sortant en compagnie d’autres élus communistes du département à l’instar des sénatrice et sénateur Laurence Cohen et Pascal Savoldelli, du président du département Christian Favier et du maire de Villejuif, Pierre Garzon. “Je les reçois (ndlr ces marques d’affection) avec émotion reconnaissance du travail effectué même si on a toujours le sentiment de n’a pas avoir pu aller jusqu’au bout. Je ressens une certaine fierté aussi, d’avoir participé à un bout du développement de Bonneuil”, a réagi Patrick Douet, face aux témoignages de sympathie et de reconnaissance. L’élu a aussi raconté cette mémorable séance de tractage devant l’hôpital Mondor, il y a une dizaine d’années, à 6 heures du matin, pour défendre la chirurgie cardiaque. L’ancienne directrice de l’hôpital avait demandé son évacuation avant de réaliser que c’était un maire, au moment où Christian Favier venait lui serrer la main. “Elle me prenait pour un hurluberlu de manifestant”, s’est souvenu le désormais ancien maire, avant d’évoquer les nouvelles menaces qui pèsent sur la chirurgie cardiaque de Mondor. “Inadmissible”, lâchet-t-il.

Lire : Créteil: privé de greffe de coeur, Mondor défend sa chirurgie cardiaque

A ses côtés, Christian Favier a salué le travail toujours mené en concertation avec les habitants.

Neufs maires-adjoints élus

Le Conseil a élu 9 adjoints au maire, soit le même nombre qu’avant. Virginie Douet-Marchal, qui était 4ème adjointe, devient 1ère adjointe. Les adjoints restent les mêmes avec en plus Mireille Cottet. Patrick Douet a pour sa part souhaité rester élu comme simple conseiller municipal. Détail des 9 adjoints ci-dessous :

1° Virginie Douet-Marchal : Personnel, Petite enfance, Enfance, Relations avec l’Education Nationale, Tourisme social, Coopération décentralisée
2° Akli Mellouli : Urbanisme, Aménagement, Vie économique et emploi.
3° Sandra Besnier : Droits des femmes, Affaires générales, Relations aux usagers
4° Arnaud Letellier : Finances et commandes publiques, Modernisation du Service Public, Développement de l’innovation et du numérique, Tranquillité publique, Médiation
5° Dashmiré Sulejmani : santé
6° Mehdi Mebeida : Politique de la ville, Lutte contre les inégalités et les discriminations, Accessibilité et handicap
7° Hafsa Al-Sid-Cheikh : Vie associative et vie des quartiers, Devoir de mémoire
8° Sabri Mekri : Transports, Développement durable et écologie urbaine, Propreté urbaine, Parcs et espaces verts
9° Mireille Cottet: Action sociale, Économie sociale et solidaire

5 conseillers délégués, dont une ancienne élue de l’opposition

Le nombre total de conseillers délégués passe de 4 à 5 avec 2 nouveaux conseillers délégués. Le tableau reste le même à ceci près que Mireille Cottet est devenue adjointe. Les deux nouveaux délégués sont Mohamed Ziriat qui inaugure une nouvelle délégation sur la voirie et l’assainissement, mais aussi Diane Oziel-Lefevre, élue initialement dans l’opposition, sur la liste de Louise Geoffroy, qui prend en charge la protection animale.

Martine Carron : Vie du conseil des établissements de la petite enfance
Elisabeth Pouillaude : Habitat, Logement, Hygiène et salubrité
Siga Magassa : Culture et action culturelle
Mohamed Ziriat : Suivi des travaux, Voirie, Assainissement, Commission de sécurité
Diane Oziel-Lefevre : Protection animale

Voir la retransmission de la séance suivie d’hommages des habitants, un “Merci Patrick” collectif, au maire,

12 maires du Val-de-Marne avaient démissionné en cours de mandat entre 2014 et 2020

Quelques mois après les élections municipales de 2020, Patrick Douet est le premier maire réélu du département à passer le pouvoir à un membre de son équipe en cours de mandat. Entre 2014 et 2020, 12 maires avaient démissionné à Alfortville, Arcueil, Cachan, Charenton-le-Pont, Fontenay-sous-Bois, Fresnes, Le Kremlin-Bicêtre, Le Perreux-sur-Marne, Maisons-Alfort, Saint-Maurice, Vincennes et Vitry-sur-Seine, pour certains en raison de la nouvelle loi sur le non cumul des mandats. Deux maires sont aussi décédés pendant leur mandat : Pierre Gosnat à Ivry-sur-Seine et Dominique Adenot à Champigny-sur-Marne.

Retour en tweets

Lire aussi :

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Aucun commentaire pour Bonneuil-sur-Marne: émouvant passage d’écharpe entre Patrick Douet et Denis Öztorun
    Ajouter une photo

    N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    A lire aussi