Service public | | 19/11/2021
Réagir Par

Bonneuil-sur-Marne: La Poste veut fermer sa plateforme ouverte en 2016

Bonneuil-sur-Marne: La Poste veut fermer sa plateforme ouverte en 2016 © FB

Une cinquantaine de manifestants se sont réunis ce jeudi devant la plateforme de La Poste dans le port de Bonneuil-sur-Marne à l’appel des syndicats Sud-PTT et CGT-Fapt. Ils dénoncent notamment le projet ce centre flambant neuf d’ici 2023.

“Un immense gâchis”, tel est le commentaire qui est souvent revenu parmi les postiers en grève ce jeudi pour protester contre la fermeture de la plateforme La Poste de Bonneuil-sur-Marne d’ici un an et demi (30 juin 2023). Ce vaste complexe de plus de 20 000 mètres carrés avait été mis en service en 2016 et employait au départ près de 350 salariés dont le cœur de métier consiste à traiter des bacs de tris postaux entre l’agglomération parisienne et les centres de tri postaux en région.

“A l’époque, nous étions basés à Paris-Charolais, dans le douzième arrondissement, pour pouvoir expédier les bacs via le TGV. Le groupe avait décidé de déplacer la plateforme à Bonneuil-sur-Marne. Ils ont fait construire une embranchement ferroviaire mais il n’a jamais servi. Ici nous faisons du transport routier”, explique Laurent Serre, secrétaire de la section Sud.

Ces trois dernières années, les départs en retraite des agents de la plateforme n’ont pas été remplacés. Aux 209 employés permanents viennent donc s’ajouter, notamment pour le travail de nuit, des équipes constituées d’intérimaires. Désormais, La Poste, qui fait le constat d’une baisse de l’activité, souhaite faire un regroupement à Wissous, où elle détient déjà un centre de tri pour le sud-francilien.

“Avec la construction d’un bâtiment tout neuf, de nombreux employés ont commencé à acheter des logements à proximité. Ils n’avaient aucune raison de penser que le site allait fermer aussi rapidement. Pourtant, nous avons fait des propositions à la direction. Il y a par exemple à Brie-Comte-Robert un centre national d’approvisionnement de La Poste qui s’occupe de livrer le matériel de bureau, les machines partout en France. Ils sont à l’étroit. Ils pourraient venir ici. De façon ponctuelle, nous avons assuré l’envoi des ordinateurs dans les lycées de la région. Il y a de quoi faire”, poursuit le syndicaliste.

Parmi les grévistes, se trouvent également des chauffeurs rattachés à ce site qui risquent d’être dispatchés un peu partout en Île-de-France. Ils étaient encore récemment rattachés à un garage dans le secteur Sogaris à Rungis. “Pour nous c’est pareil, la direction nous explique que c’est parce que l’activité est en baisse mais regardez les camions qui entrent et sortent du site. Il n’y en a pas beaucoup de jaune. Il y a tout un tas de commandes réalisée par des transporteurs privés. Faites nous le faire ! Où vont-ils trouver de grands parkings comme nous avons ici, capable d’accueillir de nombreux semi-remorques ?”, se demande Patrick Mendy, secrétaire de section Sud TMT.

Le maire de Bonneuil-sur-Marne, Denis Oztorun est passé dans la matinée pour leur témoigner son soutien.

Confrontée à de multiples évolutions économiques et sociétales, La Poste adapte son réseau industriel pour toujours mieux répondre aux besoins de ses clients et à leurs changements d’usage et de consommation. L’établissement courrier de Bonneuil connaît une baisse significative de son unique activité courrier de près d’un tiers depuis son ouverture. Cette activité sera progressivement accueillie au sein de la plateforme de Wissous et cessera au premier trimestre 2023. Ce projet est mené dans le respect du dialogue social et les 209 collaborateurs du site ont été accompagnés afin de valider leur projet professionnel et personnel. Concernant le bâtiment, il restera propriété de Poste-Immo, la foncière du Groupe La Poste”, explique le groupe La Poste.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Cet article est publié dans avec comme tags , , , , SUD
Cet article est publié dans
Aucun commentaire pour Bonneuil-sur-Marne: La Poste veut fermer sa plateforme ouverte en 2016
    Ajouter une photo

    N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

    A lire aussi