Justice | | 16/07
Réagir Par

Bonneuil-sur-Marne: l’enquête pour violences contre un policier classée sans suite

Bonneuil-sur-Marne: l’enquête pour violences contre un policier classée sans suite © Neydt

L’enquête ouverte après la plainte d’un jeune homme pour “violences volontaires” contre un policier qu’il accusait d’avoir fracturé son bras lors d’une interpellation à Bonneuil-sur-Marne (Val-de-Marne) en juillet 2020 a été classée sans suite par le parquet de Créteil.

Menées par l’IGPN et classées sans suite le 12 mai 2021, “les investigations ont conduit à considérer que le fonctionnaire de police mis en cause avait agi en état de légitime défense”, a indiqué le parquet de Créteil, sollicité par l’AFP. 

Dans sa plainte déposée en juillet 2020 auprès de la police des polices, le jeune homme de 18 ans avait rapporté avoir reçu de la part d’un fonctionnaire de police une “série de coups de poings et de pieds sur le haut du corps” et un “coup de matraque” sur le bras gauche et sur l’arcade sourcilière, alors qu’il se trouvait dans un hall de l’immeuble où il attendait l’ascenseur.

Selon son certificat médical, il s’était vu prescrire 45 jours d’incapacité totale de travail (ITT) renouvelables.

Le jeune homme avait été identifié par les policiers comme un tireur de mortier d’artifice lors d’un attroupement d’une quinzaine de personnes, avait indiqué une source proche de l’enquête. Il n’a fait l’objet d’aucune poursuite pour ces faits, selon le parquet.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Aucun commentaire pour Bonneuil-sur-Marne: l’enquête pour violences contre un policier classée sans suite
    Ajouter une photo

    N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    A lire aussi