Justice | | 26/03
Réagir Par

Bygmalion: la Cour d’appel confirme la condamnation de l’ex-maire de Saint-Maur-des-Fossés

Bygmalion: la Cour d’appel confirme la condamnation de l’ex-maire de Saint-Maur-des-Fossés

La Cour d’appel de Paris a confirmé ce vendredi 26 mars la condamnation d’Henri Plagnol, ancien maire de Saint-Maur-des-Fossés, pour avoir cautionné un système de fausses factures d’Ideopole, une filiale de Bygmalion.

En 2017, l’élu avait été condamné à trois ans d’inéligibilité et un an d’emprisonnement avec sursis, tandis que trois de ses collaboratrices avaient écopé de peines allant d’un mois à un an de prison avec sursis. Le patron de Bygmalion, Sébastien Millot, avait été condamné à 15 mois de prison, dont six ferme, pour recel de détournement de fonds.

Ce vendredi 26 mars, la Cour d’appel de Paris a confirmé le jugement de 2017 et condamné les prévenus à rembourser un peu plus de 225 000 euros à la ville de Saint-Maur-des-Fossés, laquelle avait déposé plainte en 2014 après avoir détecté, dans le cadre du contrôle de l’exécution de ses marchés publics, des factures de communication correspondant à des prestations non effectuées par la société Idéepole-Bygmalion.

“L’argent des contribuables saint-mauriens, indûment dépensé, va revenir aux contribuables saint-mauriens”, a réagi Sylvain Berrios (LR), actuel maire de la ville. Ancien adjoint d’Henri Plagnol, ce dernier avait battu l’ex-édile lors de législatives partielles puis aux municipales de 2014.

Lire aussi :

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Aucun commentaire pour Bygmalion: la Cour d’appel confirme la condamnation de l’ex-maire de Saint-Maur-des-Fossés
    Ajouter une photo

    N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    A lire aussi