En images | | 26/08
Réagir Par

Champigny-sur-Marne: la crèche René Rousseau joue l’ergonomie

Champigny-sur-Marne: la crèche René Rousseau joue l’ergonomie © CD
Centres de vaccination à Champigny-sur-Marne : Voir la page

C’est à Champigny-sur-Marne, devant le stade René Rousseau, que s’apprête à ouvrir la 78ème crèche départementale. De septembre à octobre 2021, une soixantaine d’enfants y seront progressivement accueillis. Visite en images.

Le temps n’est plus où les équipements petite enfance s’installaient dans les anciennes demeures de particuliers, des bâtisses pleines de charmes certes mais pas toujours adaptées aux contraintes du métier. A Champigny-sur-Marne, la toute nouvelle crèche René Rousseau, adossée au stade du même nom, a été entièrement conçue en neuf sur une confortable parcelle de 1500 m2.

© CD

Dessiné par Architecture Frédéric Lebard sous maîtrise d’ouvrage du département et budgétée 2,5 millions d’euros, le bâtiment s’offre une façade ouest en bois côté stade, avec une déclinaison de jardins et terrasses, et un allure plus citadine côté boulevard Stalingrad, avec un mix minéral – métal. En vert amende sur blanc, les bardages métalliques microperforés adoucissent et signent cette façade plus urbaine avec des motifs d’arbres.

A l’intérieur, l’aménagement a été conçu avec l’équipe des éducateurs et l’ergonomie pensée à tous les étages, explique Vincent Alfano, directeur adjoint des bâtiments au conseil départemental. “L’aménagement d’une crèche nécessite d’être très évolutif pour répondre à l’éveil des enfants qui commencent par exemple à se mettre à quatre pattes.”

© CD

Accès directs aux espaces extérieurs depuis les salles de vie des différentes sections (petits, moyens, grands), lumière naturelle, espaces de repos vitrés pour surveiller sans réveiller, barre devant un miroir pour les tout petits qui commencent à se mettre debout, fauteuils confortables aussi pour les adultes, machines à laver légèrement surélevées dans la lingerie… Autant de détails destinés à adapter le lieu aux gestes quotidiens et répétés des personnels.

© CD

Déployée sur un peu moins de 1000 m2 sur deux niveaux, la nouvelle crèche dispose d’une capacité de 60 berceaux et accueillera ses premiers enfants début septembre.

© CD

Diversification des modes de garde

Alors que le département a changé de couleur politique fin juin 2021, le nouveau président, Olivier Capitanio (LR), rappelle qu’il compte maintenir les crèches départementales en présence et les programmes en cours mais aussi diversifier les modes de garde (assistantes maternelles, micro-crèches…) pour augmenter le nombre de places. “Nous souhaitons également faciliter les mises en relation entre les assistantes maternelles et les familles en recherche avec par exemple un outil numérique permettant de géolocaliser facilement les professionnelles du secteur et leur disponibilité pour accueillir des enfants de tel ou tel âge”, indique Paul Bazin, vice-président en charge de la petite enfance, qui souhaite par ailleurs travailler sur un programme pédagogique pour lutter contre les inégalités liées au rythme d’acquisition du langage.

© CD

En attendant, les crèches déjà programmés dans plan 500 places de 2015 continuent de sortir de terre. En cette rentrée 2021, ouvrent ainsi la crèche Anne Sylvestre à Chevilly-Larue, consistant en la reconstruction-extension (+20 berceaux) de la crèche Roosevelt, ainsi que l’extension de la crèche Louis Blanc à Alfortville (+ 10 berceaux). Suivra en 2022 l’ouverture des crèches et PMI reconstruites des Larris à Fontenay-sous-Bois (+ 30 places). D’autres projets sont en cours comme une extension à Ivry-sur-Seine (+30 places à la crèche Spinoza) et de nouvelles crèches à Limeil-Brévannes/Boissy-Saint-Léger (60 places), Sucy-en-Brie/Ormesson-sur-Marne (60 places), Villeneuve-Saint-Georges/Choisy-le-Roi (90 places), Vitry-sur-Seine (60 places), Créteil/Bonneuil-sur-Marne (90 places).

© CD

Détail des travaux 2021 dans les crèches

Au total, 4,85 millions d’euros ont été consacrés aux travaux dans les crèches départementales et centres de protection maternelle et infantile (PMI) en 2021, dont 4 157 000 € pour les seules crèches. Voir le détail des investissements d’été ci-dessous.

Carte réalisée par le département
Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Aucun commentaire pour Champigny-sur-Marne: la crèche René Rousseau joue l’ergonomie
    Ajouter une photo

    N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    A lire aussi