Education | | 21/10
Réagir Par

Champigny-sur-Marne : la mobilisation du collège Aubrac a payé mais se poursuit

Champigny-sur-Marne : la mobilisation du collège Aubrac a payé mais se poursuit © Facebook Lucie Se Braque

Depuis la rentrée de septembre, le collège Lucie Aubrac de Champigny-sur-Marne manquait d’un professeur de mathématiques et d’un enseignant de SVT. Au terme de presque deux mois de mobilisation, les deux postes ont été pourvus en fin de semaine dernière. Un nouveau rassemblement se tenait toutefois devant le rectorat ce mercredi pour réclamer un gestionnaire.

Il a fallu attendre 6 semaines et mettre la pression sur les services départementaux de l’Éducation nationale pour que tous les élèves du collège Lucie Aubrac de Champigny-sur-Marne puissent enfin suivre des cours de mathématiques et de Sciences de la vie et de la terre (SVT).

Mardi dernier, les enseignants avaient observé une “grève surprise” pour marquer les un mois de mobilisation. Le lendemain, les postes d’enseignants étaient finalement pourvus.

Le mouvement se poursuit pour autant, cette fois pour réclamer un deuxième CPE et un gestionnaire. Ce mercredi, un nouveau cortège de manifestants s’est donné rendez-vous sous les fenêtres du rectorat de Créteil.

“Toujours pas de gestionnaire, toujours pas de deuxième CPE (conseiller principal d’éducation), toujours pas de rendez vous donné par Monsieur Auverlot, après 5 semaines de mobilisation des parents d’élèves, de la vie scolaire et des enseignants”, a motivé la communauté éducative dans son appel au rassemblement.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Aucun commentaire pour Champigny-sur-Marne : la mobilisation du collège Aubrac a payé mais se poursuit
    Ajouter une photo

    N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    A lire aussi