Education | Val-de-Marne | 30/09
Réagir Par

Cités éducatives en Val-de-Marne: de belles initiatives mais des conditions qui hérissent les syndicats

Cités éducatives en Val-de-Marne: de belles initiatives mais des conditions qui hérissent les syndicats © TD

Ateliers entre CM2 et 6ème pour faciliter la transition vers le collège, fourniture de tablettes aux familles démunies durant le confinement, recrutement d’une orthophoniste pour diagnostiquer les problèmes à temps… voilà quelques unes des initiatives financées par le dispositif Cités éducatives en Val-de-Marne, aujourd’hui labellisé dans quatre quartiers, la dernière ville en date étant Villeneuve-Saint-Georges. Au-delà du travail de coordination, l’enjeu financier n’est pas nul et constitue un coup de pouce bien apprécié des municipalités. Les syndicats s’alarment en revanche d’un risque de “dérégulation” du fonctionnement de l’école et ont récemment fait échouer un projet de cinquième cité éducative à Villejuif. Explications et retour sur les projets à Orly, Créteil et Bois l’Abbé (Champigny-sur-Marne et Chennevières-sur-Marne).

Veuillez vous connecter pour voir ce contenu. (Adhésion.)
La suite de cet article est réservée aux abonnés !

Si vous êtes abonné cliquez ici pour vous connecter.

Si vous êtes déjà abonné et connecté à votre compte, pensez à recharger la page avec Ctrl+F5 ou à vider le cache de votre navigateur pour accéder à l’intégralité de l’article (ou cliquez ici).

La plupart de nos articles sont accessibles gratuitement afin de pouvoir être lus par tous.

Cependant l’information a un coût, et nous réservons donc certains articles ou parties d’articles à nos abonnés payants. Vous pouvez souscrire un abonnement individuel en quelques clics ici.

Il vous donnera immédiatement accès à tous nos articles et contenus réservés aux abonnés, et à tous nos autres articles sans limitation.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Aucun commentaire pour Cités éducatives en Val-de-Marne: de belles initiatives mais des conditions qui hérissent les syndicats

    Seuls les abonnés peuvent commenter cet article.

    A lire aussi