Intercommunalité | | 23/02
Réagir Par

Comment Grand Paris Sud Est Avenir implique ses 1200 agents

Comment Grand Paris Sud Est Avenir implique ses 1200 agents

Comment créer de la cohésion dans une administration intercommunale de plus d’un millier d’agents, issue de plusieurs structures et à l’avenir encore incertain? Dans le centre Val-de-Marne, le Grand Paris Sud Est Avenir (GPSEA) a misé sur le participatif dès la création des EPT (Etablissements publics territoriaux) en 2016, pour construire son organigramme. A l’occasion de la nouvelle mandature 2020-2026, le territoire a impulsé à nouveau cette dynamique, à la sortie du confinement. Explications sur cette initiative, saluée par un trophée d’or de l’innovation participative. (Abonnés)

Veuillez vous connecter pour voir ce contenu. (Adhésion.)
La suite de cet article est réservée aux abonnés !

Si vous êtes abonné cliquez ici pour vous connecter.

Si vous êtes déjà abonné et connecté à votre compte, pensez à recharger la page avec Ctrl+F5 ou à vider le cache de votre navigateur pour accéder à l’intégralité de l’article (ou cliquez ici).

La plupart de nos articles sont accessibles gratuitement afin de pouvoir être lus par tous.

Cependant l’information a un coût, et nous réservons donc certains articles ou parties d’articles à nos abonnés payants. Vous pouvez souscrire un abonnement individuel en quelques clics ici.

Il vous donnera immédiatement accès à tous nos articles et contenus réservés aux abonnés, et à tous nos autres articles sans limitation.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Aucun commentaire pour Comment Grand Paris Sud Est Avenir implique ses 1200 agents

    Seuls les abonnés peuvent commenter cet article.

    A lire aussi