Entreprises | Val-de-Marne | 16/03
Réagir Par

Comment la CCI Val-de-Marne accompagne les entreprises depuis la crise sanitaire

Comment la CCI Val-de-Marne accompagne les entreprises depuis la crise sanitaire

Faire face aux conséquences économiques de la crise sanitaire et se préparer au rebond, voilà la priorité de la Chambre de commerce et d’industrie du Val-de-Marne, en 2021 comme en 2020.

Appels directs aux entreprises pour s’enquérir de leur situation et leur faire connaître les aides financières et autres soutiens auxquels elles peuvent prétendre, notamment dans le cadre du plan de relance, conseil, coaching, webinaires, soutien opérationnel aux clubs d’entreprise pour favoriser les réseaux… autant d’axes de travail mis en œuvre en 2020 et reconduits en 2021 avec de nouveaux programmes. Une somme d’actions détaillée et chiffrée par la CCI 94 à l’occasion de sa dernière assemblée générale qui se tenait en visio ce mercredi 10 mars. Compte-rendu.

Tenir financièrement

Première urgence pour éviter le pire, aider les entreprises à pérenniser leur situation financière pour passer le cap.

Sur ce plan, l’Etat a prévu de nombreux dispositifs d’aides, prêts et appels à projets divers, dans le cadre de son plan de relance à 100 milliards d’euros. Encore faut-il être au courant et s’y retrouver dans le maquis des propositions. Dans ce contexte, la DGE (Direction générale des entreprises) a missionné le réseau des CCI de France pour appeler directement les entreprises afin de les informer mais aussi de faire le point sur leur situation et leur proposer les outils d’accompagnement des CCI (diagnostics, accompagnement thématique…)

Faire connaître les aides du plan de relance : des milliers d’appels aux entreprises

“Nous avons été agréablement surpris par la réponse de l’Etat”, a commenté lé président de la CCI 94, Gérard Delmas, à propos du plan de relance, insistant sur la nécessité d’accélérer les investissements nécessaires pour les entreprises dans un contexte qui reste très compliqué en 2021. Une remarque à laquelle n’a pas manqué de réagir la préfète Sophie Thibault, se déclarant “heureuse” que le président de la CCI relève que “l’Etat est au rendez-vous”, avant d’insister sur certaines mesures comme le plan 1 jeune 1 solution.

De son côté, Jean-Michel Tasse, vice-président de la CCI94, a évoqué la mise en place par les CCI d’une plate-forme Internet, Les aides, qui recense toutes les aides disponibles pour les entreprises en indiquant simplement son numéro de Siret. Il a par ailleurs alerté la représentante de l’Etat sur le manque d’information aux entreprises une fois leur dossier envoyé, et sur les réponses négatives non motivées.

Michelle Ducrest, élue à la CCI 94, s’est pour sa part questionnée sur l’après Covid, lorsque les entreprises devront rembourser tous les emprunts dont elles auront pu bénéficier et que les aides se seront arrêtées.

Concrètement, les campagnes d’appel de la CCI pour informer sur le plan de relance ont concerné différents secteurs.

Campagnes d’appels dédiée à l’industrie

Dans l’industrie, la campagne d’appels devait concerner quelques 29 000 appels de PMI (Petites et moyennes industries) dont 3482 en Ile-de-France. Un objectif dépassé avec 3 830 contacts aboutis entre septembre et novembre 2020. “Nous avons réussi à rattacher les programmes de France Relance avec les programmes des territoires”, a détaillé Géraldine Frobert, directrice de la CCI 94, citant le partenariat avec le Grand Orly Seine Bièvre, labellisé territoire d’industrie. “Cela a nécessité un reformatage des équipe car on ne parle pas aux industries comme aux commerces. Or, nous avions des spécialistes commerce et non industrie. Nous avons donc recruté des conseillers spécialisés. En période de crise, il faut aller au devant des entreprises et déclencher la relation”, insiste la directrice.

Et au commerce

Les commerces, pour certains violemment affectés par la crise sanitaire, n’ont pas été en reste. Une campagne d’appels réalisée entre novembre et décembre a concerné plus de 10 000 entreprises en Ile-de-France dont 6 450 ont donné lieu à des contacts aboutis. Dans certaines villes comme Vincennes et désormais Charenton-le-Pont, des fonds de soutien municipaux, opérés par la CCI 94, sont venus compléter les dispositifs du plan de relance. A noter, en 2021, le prolongement du fonds de Vincennes de 300 000 euros supplémentaires.

Lire sur le sujet :
Fonds de soutien aux entreprises: après Vincennes, Charenton-le-Pont se lance
Vincennes crée un fonds de soutien de 500 000 euros pour ses entreprises

Pour l’année 2021, l’action envers les commerces devrait aussi passer par un programme d’accompagnement spécifique des cafés, hôtels et restaurants (CHR) en partenariat avec le Conseil régional.

En partenariat avec la Métropole du Grand Paris, est également prévu un réseau des managers de centre-ville du Val-de-Marne.

Affronter les difficultés financières

Lors que l’entreprise se retrouve en difficulté financière, il faut aussi savoir affronter la réalité, et trouver les bons relais pour être accompagné. Pour ce faire, la CCI Ile-de-France s’est fixée d’accompagner 1 161 entreprises en situation critique en les aidant à analyser leur vulnérabilité, en les accompagnant en lien avec le tribunal de commerce, l’Urssaf et la direction des finances publiques, puis en les accompagnant vers un réseau d’experts de la CCI mais aussi de l’association Apesa pour la dimension psychologique, du CIP pour les diagnostics et soutiens spécifiques, de l’Oced (observatoire consulaire des entreprises en difficulté), du Tribunal de commerce, ou encore des médiateurs des entreprises pour résoudre des conflits entre acteurs économiques et dont un chef d’entreprise retraité du Val-de-Marne, Pierre Vauterin (ex dirigeant de Triumph), a expliqué à quel point le recours à la médiation avait explosé en 2020. Bastien Brunis, président du Medef 93-94, a par ailleurs indiqué la mise en place, en 2021, d’une Apesa dans le Val-de-Marne.

Cap sur le numérique

Parmi les axes d’accompagnement, la thématique phare, en cette année de confinement et de reconfinement, a bien sûr été le numérique, plus que jamais indispensable. Alors qu’un partenariat national entre les CCI et l’Etat prévoit une sensibilisation de 200 000 entreprises et un accompagnement de 15 000 d’entre elles sur deux ans, dans le cadre du plan de relance, l’Ile-de-France prendra sa part avec 23 000 sensibilisations dont 3000 accompagnements dès 2021.

Pour les commerces en premier lieu, le tournant numérique a été stratégique pour ceux qui ne l’avaient pas encore opéré. De nombreuses initiatives ont été menées en ce sens, au niveau d’une ville avec des opérations locales comme la ville commerçante connectée à Nogent-sur-Marne avec l’association des commerçants et l’opérateur Orange, ou encore la version numérique de l’opération Tapis rouge de Créteil, en complement d’accompagnements individualisés. Financièrement, les artisans et commerçants ont bénéficié du dispositif de chèque numérique financé par le Conseil régional. Ainsi 170 dossiers ont-ils été traités en Val-de-Marne, qui ont donné lieu à 150 chèques de 1500 euros maximum. A l’échelle régionale, 2300 dossiers ont obtenu une issue favorable. L’action devrait se poursuivre en 2021 avec un objectif prévisionnel de 8 000 demandes à instruire.

Sur le sujet, Muriel Barnéoud, élue à la CCI 94, a plaidé la nécessité de pouvoir reconnaître les développements numériques des commerçants comme des investissements à part entière, “car ouvrir une boutique en ligne est comme ouvrir un nouveau magasin”. L’élue a aussi insisté sur “le saut d’obstacle numérique” qui reste à franchir pour beaucoup d’entreprises.

Plusieurs places de marché ont aussi été lancées pour concilier vente en ligne et commerce local, notamment, en fin d’années, Ma place de Noël, développée en marque blanche par les CCI, La Poste et la Chambre des métiers et de l’artisanat, et déployée dans 138 villes de la région.

Transition écologique : une lame de fond

Parmi les objectifs 2021, la transition écologique, tendance sociétale de fond, est aussi au programme du partenariat CCI-France Relance, avec un objectif de 23 000 sensibilisations et 3 700 accompagnements à réaliser en 2021 en Ile-de-France. La CCI 94 a indiqué avoir embauché une conseillère développement durable pour mener cette mission à bien.

Recrutement des jeunes

Dernier axe dans le travail d’accompagnement du plan France Relance par la CCI, l’information sur les aides à l’embauche et les aides financières aux jeunes en difficulté pour favoriser le recrutement des jeunes dans le cadre du plan 1 jeune 1 solution. Sur ce point, Frédéric Lamprecht, élu à la CCI 94, a aussi insisté sur le rôle des structures comme l’Ecole de la deuxième chance, la Cité des métiers et encore les missions locales, qui accueillent les jeunes en recherche d’insertion, et a émis un point de vigilance sur le décalage entre le moment où une entreprise décide de recruter un jeune et le moment où l’argent arrive.

De son côté, Sally Bennacer, également élue à la CCI94, a demandé à quand un plan 1 senior 1 solution ?

Programme Reboost : le coaching de crise

Les programmes de coaching collectif, la CCI en opère régulièrement, notamment pour accompagner les toutes jeunes entreprises, en s’attaquant à tous les angles et en mêlant coaching individuel et collectif, tutorat, réseautage, conférences d’expert… En 2020, c’est sur la relance que la Chambre a mis l’accent, avec un nouveau programme, le parcours Reboost Entreprises, destiné à accompagner 90 TPE et PME du département avec un triple objectif : sécuriser son entreprise, maintenir et développer ses emplois, relancer l’activité et le chiffre d’affaires. D’ores et déjà, 65 entreprises en ont bénéficié, d’autres sont en cours, et il reste encore une dizaine de places. Attention, clôture le 31 mars. Lien pour candidater.

Sup’Excellence 2 et Activ’Crea

En 2021, ce-sont deux nouveaux programmes qui sont dores et déjà annoncés. Le premier, Sup’Excellence 2, accompagnera 20 dirigeantes pendant 10 mois, cofinancé par la Direccte 94 et les territoires Grand Paris Sud Est Avenir et Paris Est Marne et Bois. Le second, Activ’Créa, accompagnera des porteurs de projets en lien avec le BGE Adil, en partenariat avec Pôle Emploi.

Un programme de webinaires pour affronter la crise

Complément des actions opérationnelles, un programme de webinaires a été proposé en 2020, comme en 2021, pour affronter la crise sous sifférents angles et préparer le rebond.

Développer les réseaux

Brique complémentaire de tous les programmes, le réseautage, dispose d’une action dédiée, Coaxion, qui vise à fédérer et accompagner les clubs d’entreprises. Déployée avec le territoire Paris Est Marne et Bois, Coaxion réunit à ce jour 7 clubs qui représentent 400 entreprises. Pour aller plus loin en 2021, ce réseau des réseaux souhaite désormais développer son lab pour tester les projets de ses adhérents auprès d’un panel d’experts, en mode “crash test”, et professionnaliser l’action de ses membres en développant de la veille réglementaire et commerciale, une académie et encore une plate-forme digitale. Un événement, qui se tiendra au pavillon Baltard si la crise sanitaire est passée, est d’ores et déjà envisagé.

En complément du programme Reboost, la CCI prévoit aussi de lancer un club Reboost Alumni en 2021.

Pour un pôle économie circulaire à Choisy-le-Roi

En termes de développement économique territorial, l’un des projets phares de 2021 sera, en partenariat avec la mairie de Choisy et les partenaires économiques et politiques, l’amorce d’un pôle d’économie circulaire à Choisy-le-Roi, pour prévenir le départ de Renault. Une étude cofinancée par l’Ademe et la préfecture de région est d’ores et déjà en cours, pilotée par la CCI 94.

Lire à ce sujet : Site Renault de Choisy-le-Roi: le pôle économie circulaire se dessine

Renouvellement des instances de la CCI fin 2021

Pour les Chambres de commerce et d’industrie, l’année 2021 sera une année électorale avec le renouvellement de toutes les instances en novembre.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Un commentaire pour Comment la CCI Val-de-Marne accompagne les entreprises depuis la crise sanitaire
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi