Justice | | 08/02
Réagir Par

Créteil: 4 personnes aux assises après la mort du champion de boxe thaï

Créteil: 4 personnes aux assises après la mort du champion de boxe thaï

Quatre personnes devront comparaître devant une cour d’assises pour “assassinat” après la mort d’un ancien champion de boxe thaï, Amadou Ba, tué par balles en 2018.

Le 3 avril 2018, Amadou Ba, 39 ans, seul au volant de sa voiture, est tué, touché par six balles, dans une zone commerciale de la petite couronne parisienne, à la frontière entre Créteil et Bonneuil-sur-Marne (Val-de-Marne)

L’un des quatre agresseurs tire sur l’ancien champion de boxe thaï pendant que les autres cassent les fenêtres. Ils le traînent hors de l’habitacle et le frappent à coups de battes, avant de fuir. Touché par six balles, le boxeur décèdera à l’hôpital. 

Trois frères, les jumeaux Nacer et Djamel K. ainsi que Yazid K. seront jugés pour assassinat, tout comme, Karim A.

Selon le Parisien, Nacer, Djamel et Yazid K. sont les frères de l’ex-compagne de la victime. 

“Mon client a hâte de pouvoir s’exprimer devant les juges car il n’était absolument pas au courant de ce qui allait se passer par la suite”, a déclaré à l’AFP Me Karine Bourdié, avocate de l’un des frères, Nacer K, qui a reconnu être dans la voiture.

Pour Me Anne-Laure Compoint, conseil de Karim A, qui n’a “pas reconnu avoir porté des coups de battes”, son client “reste très en périphérie de cette affaire”.

A l’époque, près de 400 personnes avaient marché à Créteil quelques jours après la mort du boxeur.

Lire aussi :

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Cet article est publié dans avec comme tags Assassinat, Assises, , ,
Cet article est publié dans
Aucun commentaire pour Créteil: 4 personnes aux assises après la mort du champion de boxe thaï
    Ajouter une photo

    N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    A lire aussi