Faits divers | | 20/05
Réagir Par

Créteil : la maternité de l’hôpital intercommunal visée par des tirs

Créteil : la maternité de l’hôpital intercommunal visée par des tirs

Dans la nuit de mercredi à jeudi, une personne a tiré à plusieurs reprises avec une arme à feu sur les fenêtres des chambres de la maternité du centre hospitalier intercommunal de Créteil (Chic). Il n’y a pas eu de blessé et un homme a été arrêté.

Il était environ 21h30 ce mercredi lorsque des tirs ont brisé les fenêtres de deux chambres de la maternité du centre hospitalier intercommunal de Créteil (Chic). “Il n’y a pas eu de blessé. En dehors des vitres, il n’y a pas eu à notre connaissance d’autres dégâts. Le fonctionnement du service n’a pas non plus été impacté”, rassure la direction de l’établissement qui devrait organiser une comité d’hygiène et de sécurité exceptionnel pour voir comment cet événement a impacté le personnel et ce que le centre hospitalier pourra mettre en place pour répondre aux besoins.

Selon une source policière, l’auteur des tirs vit dans un appartement situé à proximité de la maternité. C’est un vigile de l’hôpital, qui, alerté par les détonations, a repéré à la fenêtre d’un logement voisin, un homme “faisant des gestes de manipulation d’arme”. Une fois sur place, la brigade anti-criminalité de nuit, qui a relevé des impacts sur le mur d’une résidence à l’arrière de l’hôpital et aperçu un homme correspondant au signalement à travers la fenêtre d’un logement, est allée interpeller le suspect chez lui. Une carabine 22 long rifle avec un silencieux ainsi que 3 fusils de chasse ont été trouvés dans son appartement.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Aucun commentaire pour Créteil : la maternité de l’hôpital intercommunal visée par des tirs
    Ajouter une photo

    N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    A lire aussi