Faits divers | | 14/04
Réagir Par

De Champigny au 16ème arrondissement: démantèlement d’un tripot clandestin de luxe

De Champigny au 16ème arrondissement: démantèlement d’un tripot clandestin de luxe © keenan-constance

C’est d’abord à Champigny-sur-Marne que le tripot a démarré, avant que les organisateurs voient plus grand, dans un luxueux quadruplex de l’avenue Foch à Paris. Douze personnes dont six organisateurs ont été interpellées la semaine dernière par le service central des courses et jeux (SCCJ).

Ce qui frappe dans cette affaire, c’est surtout le lieu exceptionnel. Situé avenue Foch, dans le cossu XVIe arrondissement de Paris, “il s’agissait d’un appartement de quatre étages avec ascenseur intérieur, espaces de jeux, de restauration, des chambres..”, décrit le commissaire Stéphane Piallat, patron du service enquêteur à la Direction centrale de la police judiciaire.

Des jeunes femmes dispensaient, notamment, des massages aux clients, plutôt amateurs de poker. Le lieu, ouvert “en mars, fonctionnait jour et nuit”, poursuit le commissaire auprès de l’AFP.

L’enquête avait démarré l’automne dernier avec la découverte d’un tripot clandestin à Champigny-sur-Marne (Val-de-Marne). Mais rapidement, les malfaiteurs voient plus grand et louent cet appartement de luxe avenue Foch.

L’aventure s’est achevée la semaine dernière, lors que la BRI nationale est intervenue pour procéder à douze interpellations.

Six personnes, essentiellement originaires du Val-de-Marne, ont reconnu être les organisateurs et ont été présentées à la justice. Les six autres étaient des employés (croupiers, hôtesses..).

L’enquête a été conduite sous commission rogatoire du tribunal de Créteil. 

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Aucun commentaire pour De Champigny au 16ème arrondissement: démantèlement d’un tripot clandestin de luxe
    Ajouter une photo

    N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    A lire aussi