Politique | Seine-Saint-Denis | 15/04
Réagir Par

Départementales en Seine-Saint-Denis: socialistes et écologistes font cause commune

Départementales en Seine-Saint-Denis: socialistes et écologistes font cause commune © bizoon
Centres de vaccination à Seine-Saint-Denis : Voir la page

Après plusieurs mois de négociation, socialistes et écologistes sont parvenus à un accord en vue des élections départementales des 20 et 27 juin en Seine-Saint-Denis. Pour l’heure, PS, EELV, Génération.S, PRG et GRS ont signé. Le PCF n’est pas en revanche dans l’accord.

Une alliance qui intervient six mois après la mise en place de la plateforme numérique « Seine-Saint-Denis en commun » à l’initiative de Stéphane Troussel, président socialiste sortant du conseil départemental de la Seine-Saint-Denis.

« Cela prouve que les forces de gauche peuvent travailler ensemble », souligne Mathieu Monot, premier fédéral du PS93. Pour Eric Béal, co-secrétaire département d’EELV et élu à Rosny, la négociation n’a pas été aussi évidente. « On a fini par obtenir des choses », reconnaît-il, tout en soulignant que le PCF n’est pas cosignataire de la déclaration commune.

Face à la droite, éviter la division

Cette absence, Mathieu Monot la relativise : « L’important n’est pas qu’un accord soit formel ou informel avec le PCF. Les accords se feront par canton. Ce qui se passe en Seine-Saint-Denis est tout de même très important au regard du délitement de la gauche à l’échelle nationale. » Dans son esprit, il faut éviter un remake des municipales 2020 dans des villes comme Aubervilliers où plusieurs listes de gauche se sont affrontées, offrant un boulevard à la candidate UDI Karine Franclet. « Dans les villes où la droite s’est imposée, il y aura match », concède-t-il, rappelant tout de même que la gauche a, elle aussi, su reprendre des villes à la droite comme à Saint-Ouen.

Ce scrutin s’annonce serré : sur les 21 cantons que compte la Seine-Saint-Denis, la droite (Les Républicains, UDI, Modem et divers-droite) en détient neuf. «La droite représente clairement un danger », alerte Eric Béal. « Il y a un risque, mais pas de peur », se rassure Mathieu Monot.

Dans leur déclaration commune, les cinq mouvements résument les grandes lignes de leur programme : réduire les inégalités d’accès à l’emploi, la formation la culture, l’éducation, la santé, les inégalités entre les hommes et les femmes, combattre les discriminations, combattre les discriminations, protéger l’environnement et préserver la biodiversité, lutter contre la précarité énergétique, développer les mobilités douces, favoriser la nature en ville.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Cet article est publié dans avec comme tags , Election, , , , Stéphane Troussel
Aucun commentaire pour Départementales en Seine-Saint-Denis: socialistes et écologistes font cause commune
    Ajouter une photo

    N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    A lire aussi