Politique | Val-de-Marne | 28/03
Réagir Par

Départementales en Val-de-Marne: les communistes détaillent leurs propositions d’alliance à gauche

Départementales en Val-de-Marne: les communistes détaillent leurs propositions d’alliance à gauche

Alors que les alliances s’esquissent difficilement à gauche, pour faire place aux partis qui ont pris du poids électoral ces dernières années, le PCF du Val-de-Marne publie un communiqué rappelant la base programmatique de la majorité sortante et détaillant les cantons ouverts aux partenaires de gauche. En parallèle, 4 maires communistes ou apparentés appellent au rassemblement dans une tribune commune.

Concernant les écologistes, partenaires avec qui les négociations sont les plus compliquées en raison de l’écart entre leur poids électoral actuel et leur place parmi les élus, le PCF Val-de-Marne rappelle l’actif écologique du département, pointant “la géothermie, dépollution des eaux, réouverture de la Bièvre, zéro phyto dans les parcs depuis 15 ans, doublement des Espaces Naturels Sensibles en 5 ans, modes de transports décarbonés…” Concernant l’ouverture aux écologistes (EELV – Génération.S, Génération Ecologie), les communistes proposent de “renforcer leur nombre d’élu·es sur le prochain mandat, avec des candidatures à [leur] côtés à Arcueil, L’Haÿ-les-Roses, Chennevières et pourquoi pas Ivry-sur-Seine.” Pour l’heure, seul le canton d’Arcueil-Cachan compte un élu écologiste. Le canton de L’Haÿ-Fresnes a été perdu par la gauche lors des élections de 2015. En cas de reprise de l’Haÿ, cette proposition pourrait permettre aux écologistes de passer de 1 à 4 élus.

Concernant les socialistes, le PCF rappelle le travail en commun déjà en cours sur la protection de l’enfance, les droits des personnes en situation de handicap, l’autonomie des personnes âgées, et propose “de travailler à la reconduction de candidatures socialistes et d’ouverture” à Créteil, Alfortville, Arcueil-Cachan et L’Haÿ-Fresnes. Actuellement, le PS dispose effectivement de 4 élus à Créteil, 2 élus à Alfortville, et 1 élu à Arcueil-Cachan (en binôme avec EEELV). L’Haÿ-Fresnes a été perdu par la gauche en 2015. Reprendre ce canton, qui serait proposé en binôme avec EELV, permettrait au PS de passer de 7 à 8 élus.

Concernant la France Insoumise, le PCF se souvient de luttes locales communes notamment concernant la participation au référendum ADP. “Le Val-de-Marne est un département où, plus qu’ailleurs, les citoyen·nes ont la parole dans un esprit participatif. Dans cette démarche, le rassemblement avec la France Insoumise est cohérent et logique. Nous proposons à LFI de poursuivre son engagement pour les Val-de-Marnais·es, avec des candidatures à nos côtés à Champigny, Choisy-le-Roi/Villeneuve-Saint-Georges ou encore Villiers-sur-Marne”, détaille le PCF. Pour l’heure, LFI est présent dans un canton de Champigny et à Villeneuve-Saint-Georges-Choisy. Le canton de Villiers-sur-Marne- Bry-sur-Marne, Le Plessis-Trévise, n’est pas acquis la gauche actuellement. En cas de victoire dans ce canton, LFI pourrait passer de 2 à 3 élus.

Une ville reste absente des discussions, joker compliqué, celle de Vitry-sur-Seine. “L’enjeu est immense”, enjoint le PCF94. Tout ce que nous avons aujourd’hui, nous pouvons le perdre. C’est cela qui sera en jeu, les 13 et 20 juin prochains.”

De leur côté, les maires de 4 villes, Pierre Garzon à Villejuif, Jean-Philippe Gautrais à Fontenay-sous-Bois, Denis Oztorun à Bonneuil-sur-Marne et Pierre Bell-Lloch à Vitry-sur-Seine, ont publié un appel commun pour presser le rassemblement. “Aujourd’hui, la droite nourrit l’ambition de ravir cette institution dont nous avons obtenu le maintien de haute lutte. Depuis plusieurs semaines, nous constatons l’échec des discussions entre partis de gauche. Pourtant, au quotidien, dans nos exécutifs, nous parvenons à travailler dans la diversité pour l’intérêt de nos administrés”, exhortent les élus. “Le maintien du couple département-commune est pour nous garant de politiques publiques locales innovantes, écologiques et solidaires. La crise sanitaire le démontre encore, c’est ce tandem qui permet de régler les difficultés en organisant le combat contre la Covid-19 au plus près des habitants”, arguent les maires.

Lire tous nos articles sur les départementales 2021 en Val-de-Marne

A lire aussi sur les départementales 2021 en Val-de-Marne

Départementales: accord à gauche à Saint-Maur 2
LR Val-de-Marne reconduit ses instances et son président Olivier Capitanio
Ile-de-France: 72% des maires veulent le maintien des élections départementales et régionales
Dernière séance du Conseil départemental du Val-de-Marne: les 8000 agents unanimement salués
Départementales – Val-de-Marne : Christian Favier propose une mutuelle et des maisons de santé
Départementales Val-de-Marne: Christian Métairie passe le témoin
Lire tous nos articles sur les départementales 2021 en Val-de-Marne
Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
13 commentaires pour Départementales en Val-de-Marne: les communistes détaillent leurs propositions d’alliance à gauche
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi