Politique | Val-de-Marne | 08/05
Réagir Par

Départementales Val-de-Marne: Christian Favier présente ses candidats

Départementales Val-de-Marne: Christian Favier présente ses candidats
Centres de vaccination à Val-de-Marne : Voir la page

C’est en plein air, au parc Dupeyroux de Créteil, que la plate-forme Val-de-Marne en commun, initiée mi-février autour de la majorité sortante et son président PCF Christian Favier, a dévoilé tous ses candidats aux élections départementales des 20 et 27 juin avec un seul canton joker, celui d’Orly. L’occasion de présenter des troupes déterminées à défendre une gauche fortement fragilisée depuis les municipales.

En ce vendredi après-midi sous le soleil, les candidats comme les parlementaires venus les encourager se montrent enthousiastes, déterminés. Lucides aussi, face à trois adversaires principaux dont deux invisibles. Le premier: une droite conquérante qui après avoir pris plusieurs villes à la gauche, essentiellement au PS, aux municipales de 2014, a raflé quelques bastions communistes emblématiques en 2020, dont Champigny-sur-Marne, la ville du président sortant. Le deuxième, assez peu présent sur le terrain à ce stade, c’est le Rassemblement national qui aligne tout de même des candidats dans 17 cantons. Ses scores aux précédents scrutins laissent présager que plusieurs se hisseront au second tour. Le troisième, complètement invisible, ce-sont les gens qui n’iront pas voter. Mathilde Panot, députée LFI, n’a ainsi pas manqué de rappeler l’abstention record aux dernières municipales à Vitry (73% au 1er tour et 77% au 2ème) tout en rappelant le nombre d’habitants qui ne sont même pas inscrits sur les listes électorales. Les candidats centristes inquiètent moins même si, à Créteil, on a bien conscience de la notoriété du député Jean-François Mbaye, assez présent sur le terrain et plutôt positionné sur la jambe sociale de LREM.

Sortir les habitants de l’indifférence en allant les trouver là où ils sont pour leur rappeler les enjeux du scrutin départemental, tel est le donc le défi. “L’état de la gauche n’est pas terrible mais il ne faut pas confondre l’état de la gauche avec les thèmes qu’on défend”, enjoint le sénateur PCF Pascal Savoldelli, tout en confiant qu‘”il y a du boulot” alors que “la plupart des gens ne savent même pas qu’il y a des élections.”

Pour les candidats, la campagne sur le terrain a déjà commencé et le président sortant montre l’exemple, qui visite une cité de son canton de Champigny-sur-Marne chaque soir depuis trois semaines. “Nous avons un quizz spécifique au canton qui permet d’engager le dialogue. Certains nous font remonter des problèmes qui ne sont pas toujours du ressort direct du département mais sur lesquels le département peut intervenir comme par exemple des problèmes de trafic routier”, témoigne l’élu. “Notre génération se souvient des serviettes bleues des Jeux du Val-de-Marne et d’être partie au ski au centre Jean Franco… Quand on rappelle concrètement ce que fait le département, ça parle”, raconte pour sa part Sophian Moualhi (sans étiquette) candidat à Fresnes-L’Haÿ-les-Roses, canton que la gauche aimerait bien regagner alors qu’elle y part unie, contrairement à 2015 où un désaccord au sein du PS avait provoqué une saignée dans le parti. “Bien-sûr il y a des gens qui sont fermés mais ce ne sont pas la majorité. Beaucoup apprécient qu’on aille vers eux, qu’on recrée du lien”, note encore Laurence Le Souffaché (EELV), à Thiais.

Pour mener cette campagne, les 24 équipes mêlent conseillers sortants patentés et nouveaux candidats, à l’instar de Katiana René, ancienne championne d’athlétisme aujourd’hui responsable marketing, qui doit succéder à Didier Guillaume à Choisy-le-Roi pour le PCF, tandis que Robin Albert doit prendre la relève de Nathalie Dinner pour LFI. Au PS, Antoine Pélissolo, chef de service psychiatrie au CHU Mondor, se présente pour remplacer Abraham Johnson, vice-président sortant, à Créteil.

Entre PS, EELV, PCF et LFI, les discussions ont été longues et n’ont pas abouti partout. Le dialogue a été particulièrement ardu avec le pôle écologiste (EELV, Génération Ecologie, Génération.S) qui réclamait une présence mieux proportionnée à son poids électoral. Le pôle écologiste a tout de même conclu un accord avec Val-de-Marne en commun dans 8 cantons (dont 1 sans EELV à Champigny 2). “Il n’y aura pas de transition écologique dans un département de droite”, a motivé Sophie Taillé-Polian, sénatrice Génération.S.

Au final, la plate-forme Val-de-Marne en commun a reconduit son soutien à tous les sortants sauf dans le très compliqué canton d’Orly où elle ne soutient officiellement aucun candidat, entre le binôme LFI-PCF composé de Gilles Vosgien et Adji Touré et celui des sortants Christine Janodet (GC) et Daniel Guérin (MRC) soutenu par le PS et EELV.

L’union de la gauche autour de Val-de-Marne en commun, elle, est réalisée officiellement à Cachan, même si un binôme dissident a été constitué par Carine Delahaie (PCF) et Georges Timothée, à Champigny-sur-Marne 1 autour du président sortant, à Choisy-le-Roi, à L’Haÿ-les-Roses, à Nogent-Le Perreux, à Saint-Maur 2, et à Thiais.

Concernant le programme, plusieurs mesures ont d’ores et déjà été annoncées comme la mutuelle départementale ou les propositions pour la jeunesse, le programme complet doit être présenté d’ici quelques semaines, en tenant compte des “3000 contributions citoyennes déposées sur la plate-forme Val-de-Marne en commun”, a rappelé l’équipe de campagne. En attendant, les candidats entendent défendre le bilan. “La moitié des crèches départementales de France se trouve dans le Val-de-Marne, a insisté Christian Favier, indiquant que 560 nouvelles places de crèches avaient été engagées concrètement depuis le début de la dernière mandature. Nous ne voulons pas du modèle des Hauts-de-Seine avec la fermeture d’équipements publics et la privatisation des cantines. Le Val-de-Marne n’est pas à vendre!”

Ci-dessous la liste complète des binômes soutenus par Val-de-Marne en commun

CantonsTitulaire FemmeTitulaire Homme
AlfortvilleIsabelle Santiago (PS)Mohamed Chikouche (PS)
Arcueil/CachanHélène Peccolo (EELV)Samuel Besnard (PS)
Champigny-sur-Marne-1Jeannick Le Lagadec (LFI)Christian Favier (PCF)
Champigny-sur-Marne-2Chrysis Capral (écologiste)Alain Audhéon (PCF)
Charenton-le-PontTiffany Farley (PCF)João Martins Pereira (PS)
Choisy-le-RoiKatiana René (cit)Robin Albert (LFI)
Créteil-1Josette Sol (PS)Antoine Pelissolo (PS)
Créteil-2Brigitte Jeanvoine (PS)Bruno Hélin (PS)
Fontenay-sous-BoisSokona Niakhate (Cit)Franck Mora (PCF)
L’Haÿ-les-RosesRachida Sadane (PS)Sophian Moualhi (Pôle écologiste)
Ivry-sur-SeineLamya Kirouani (PCF)Nicolas Bescond (PCF)
Gentilly – Le Kremlin-BicêtreFatiha Aggoune (PCF)Ibrahima Traoré (cit)
Maisons-AlfortFlorence Grosclaude (PCF)Alexandre Cercey (PCF)
Nogent-sur-MarneCelia Rives (PSMatthieu Moriamez (EELV)
Orly Villeneuve-le-Roi AblonPas de soutien
Plateau BriardMyriam Lambert (PCF)Martial Prouheze (LFI)
Saint-Maur-des-Fossés-1Claudine Clerbout (PCF)Laurent Havre (Cit)
Saint-Maur-des-Fossés-2Eliane Simon (EELV)Denis Öztorun (PCF)
ThiaisLaurence Le Souffaché (EELV)Renaud Roux (PCF)
VillejuifFlore Munck (PCF)Pierre Garzon (PCF)
Villeneuve-Saint-GeorgesKrystel Calvier (PCF)Emmanuel Mbedey (PS)
Villiers-sur-MarneMirabelle Lemaire (LFI)Jérémy Legros (Villiers à venir)
VincennesAnick Le Calvez (PS)David Sharif (Cit)
Vitry-sur-Seine-1Lauranne EsseulMarie-Albert Jules-Rosette
Vitry-sur-Seine-2Evelyne Rabardel (PCF)Hocine Tmimi (citoyen)
Lire tous nos articles sur les départementales 2021 en Val-de-Marne

A lire aussi sur les départementales 2021 en Val-de-Marne

Val-de-Marne: une soirée d’euphorie à droite
Départementales : la droite prend le Val-de-Marne
2ème tour des départementales et régionales en Val-de-Marne: 27,04 % de participation à 17h
Départementales et régionales en Val-de-Marne: participation en hausse à 12h
Départementales Val-de-Marne 2ème tour: candidats et mode d’emploi
Départementales Val-de-Marne 2me tour: gauche unie face à la droite mais duels internes
Lire tous nos articles sur les départementales 2021 en Val-de-Marne
Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
2 commentaires pour Départementales Val-de-Marne: Christian Favier présente ses candidats
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi