Politique | Val-de-Marne | 07/06
Réagir Par

Départementales Val-de-Marne: le centre présente son programme

Départementales Val-de-Marne: le centre présente son programme © CD
Centres de vaccination à Val-de-Marne : Voir la page

Crèches dans les gares, soutien scolaire au collège, itinéraires cyclables trans-départementaux, open data… financés notamment par une augmentation des horaires travaillés des agents… C’est dans un café de Nogent-sur-Marne que la majorité présidentielle a présenté ce lundi matin un programme en six chapitres en vue des élections départementales des 20 et 27 juin en Val-de-Marne.

Pour rappel, l’alliance LREM – Modem- TDP (Territoires de Progrès) est présente dans 19 cantons sur 25. Ils sont absents dans le canton du président sortant, Christian Favier, ainsi qu’à Orly, Villeneuve-Saint-Georges et Vitry 2. Ils soutiennent les candidats LR-UDI-Libres à Villejuif et dans le Plateau briard.

Lire aussi : Départementales en Val-de-Marne: les investitures LREM-Modem-TDP

Au-delà de quelques cantons gagnables comme celui de Créteil où se présente le député Jean-François Mbaye ou celui de Villiers-sur-Marne, qui compte une ville Modem (Le Plessis-Trévise), la majorité présidentielle entend poursuivre son travail d’ancrage local à un an des échéances nationales. “Nous souhaitons développer notre vision pour le département, différence de celles de la droite conservatrice et de la gauche communiste”, indique Guillaume Gouffier-Cha, député de la circo Vincennes-Fontenay-Saint-Mandé et candidat remplaçant. “Il s’agit de mettre fin à des décennies d’accord entre les communistes et les Républicains!” abonde Thomas Maubert, président du Modem 94.

Au cas où la plate-forme centriste se verrait arbitre au troisième tour, si par exemple elle gagne un canton et que les gauche et la droite gagnent chacune 12 cantons, les candidats promettent de ne pas jouer les supplétifs d’un camp ou de l’autre. “Nous ne serons pas le marchepied du troisième tour!”, prévient Jean-François Mbaye qui ajoute ne pas non plus penser à la présidence du département en se rasant le matin.

Le programme s’articule autour de 6 chapitres avec pour chacun un porte-parole: jeunesse, cadre de vie, solidarités, développement économique, sports, loisirs et vie associative, et démocratie-citoyenneté.

Ci-dessous les principales propositions

Jeunesse

Petite enfance

  • Développement de crèches autour des principales gares, qui seront ouvertes 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24. “L’objectif est de simplifier la vie des Val-de-Marnais”, insiste Déborah Wargon, pilote de la thématique jeunesse et candidate à Saint-Maur. Pour l’heure, le nombre de places et de crèches reste à définir mais l’élue d’opposition saint-maurienne a d’ores et déjà évoqué la gare de Saint-Maur Créteil futurement reliée au Grand Paris Express. “La SNCF a une réflexion sur le sujet et aura besoin d’acteurs partenaires”, défend Thomas Maubert.
    Le financement sera aussi envisagé “par la suite” mais s’appuiera sur les économies de fonctionnement par ailleurs, expliquent les candidats.
  • Aides à la garde d’enfants

Collèges

  • Lutte contre le harcèlement numérique, l’alcool et la drogue.
  • Aide aux devoirs avec un mentor, en complément de l’accompagnement prévu par l’Education nationale
  • Aide à l’ouverture à l’international en s’appuyant sur les jumelages avec des pays étrangers
  • Cours de codage
  • Création d’un plate-forme interconnectée avec les sites institutionnels de l’Education nationale comme les ENT (Environnement numérique de travail) mais aussi d’autres instances. Pour Déborah Wargon, il s’agit de proposer une porte d’entrée “unique” pour accéder aux dossiers scolaires, aux aides.. qui suivent l’élève durant toute sa scolarité. “L’objectif, là encore, est de simplifier la vie.”
  • Chèque numérique. Cette proposition, défendue par Jean-François Mbaye, vise à “accompagner les familles en lien avec des dispositifs existants comme ceux d’Emmaüs Connect”.

Cadre de vie

  • Un espace vert à moins de 15 minutes à pied de chaque habitant
  • Permettre la traversée du département en circulation douce en moins d’une heure, que ce soit du nord au sud ou d’est en ouest.
  • Prêt à taux zéro pour acheter un vélo électrique.
  • Revêtements absorbant sur les routes pour diminuer le bruit
  • Rénovation thermique des bâtiments du département
    Référent sur ce chapitre, Marc Boniface, candidat Modem dans le canton de Nogent-sur-Marne – Le Perreux-sur-Marne, insiste sur la nécessité de “penser global au lieu de prendre des mesures en pointillé.”

Logements

  • Résorption de l’habitat insalubre
  • Développement du logement social intermédiaire (PLUS, PLS) et du bail réel solidaire

Solidarités

Accès à la santé

  • Encourager les maisons médicales de santé pluridisciplinaires en aidant l’implantation des médecins libéraux
  • Mutuelle départementale
  • Plan 1 senior 1 solution en favorisant le maintien à domicile des seniors via notamment le principe de l”‘Ehpad hors les murs” “9 personnes âgées sur 10 ne veulent pas entendre parler d’Ehpad et ce système de prestations à domicile fonctionne déjà très bien dans le sud de la France”, insiste Nadine Ret, candidate dans le canton de Nogent Le Perreux.
  • Création de nouvelles places en Ehpad public
  • Développement de l’habitat intergénérational

Protection des plus fragiles

  • Utiliser le service Ordival existant (mise à disposition de tablettes ordinateurs à tous les élèves et enseignants des collèges) pour former non seulement les élèves mais aussi l’ensemble des familles au numérique. “L’accès au numérique est très important. C’est le garant de l’égalité”, insiste Lucie Astic, en charge des thématiques solidarité et candidate à Sucy-en-Brie.
  • Création de Maisons des femmes dans le cadre de la lutte contre les violences envers les femmes
  • Passe touristique pour les familles les plus modestes, permettant d’aller au musée ou de faire des activités de loisirs

Développement économique

  • Création de nouveaux pôles d’excellence thématiques, notamment autour de la logistique, de la gastronomie ou de la santé, en association entreprises, formation, recherche
  • Accompagnement des derniers déploiement de fibre et du déploiement de la 5G
  • Conseils d’ingénierie financière à l’attention des entreprises du département pour les aider à obtenir des subventions de l’Union européenne et autres instances
  • Renforcement de l’accompagnement des allocataires du RSA (Revenu de solidarité active). “La part du budget consacré au RSA est passée de 20% à 7%”, déplore Guillaume Gouffier-Cha.
    “Le développement économique est une compétence partagée entre la région et les EPT (Etablissements publics territoriaux) mais le département a un vrai rôle à jouer en matière d’aménagement et de lutte contre les stéréotypes”, annonce Chantal Cazals, candidate LREM à Fontenay-sous-Bois et référente sur cette thématique. “Il faut faire des entreprises de vrais acteurs de la vie du département.”
    “Nous nous appuierons aussi sur des partenaires comme le Codev 94 ou la CCI 94, compétents sur ces sujets”, ajoute Jean-François Mbaye.

Loisirs- Sports-Vie associative

  • Création d’un fonds d’urgence pour soutenir les associations
  • Soutien du sport amateur en prenant en charge des licences pour les jeunes
  • Instauration d’une charte départementale de la laïcité à destination des associations
  • Développement de nouveaux festivals culturels, artistiques départementaux. “Il y a de nombreux festivals dans les villes mais le département n’en est pas partie prenante”, estime Jean-François Mbaye, référent sur cette thématique, qui souhaite “valoriser les communautés culturelles” des territoires.
  • Mise en valeur des musées locaux, notamment communaux
  • Création d’un partenariat entre le musée d’art contemporain du département, le MacVal, et celui du centre Georges Pompidou à Paris. Concernant la politique d’acquisitions du MacVal, les candidats de la majorité présidentielle souhaitent la poursuivre mais en s’appuyant aussi sur du mécénat privé.

Démocratie- citoyenneté

  • Mise en à disposition des données du département en open-data
  • Réunions publiques des conseillers départementaux pour expliquer leur action
  • Retransmission des séances du Conseil départemental
    “La transparence vis-à-vis des citoyens est indispensable même s’il y a des sujets qui ne font pas toujours plaisir”, insiste Nadine Ret, référente sur cette thématique.
  • Création d’une instance citoyenne participative pour former et faire participer les citoyens au fonctionnement du conseil départemental
  • Création d’une commission de suivi des engagements, présidée par un membre de l’opposition
  • Vice-présidence des commissions à l’opposition

Finances

Pour financer son programme, les candidats de la majorité présidentielle comptent réduire les dépenses de fonctionnement et ont cité comme exemple de mesure “le passage de 32 heures à 35 heures effectives travaillées des agents du département”, qu’ils chiffrent à “22 millions d’euros d’économie”.

Sur le plan financier, Guillaume Gouffier-Cha s’engage par ailleurs à mettre en place un “plan pluriannuel d’investissement global” et “pas seulement thématique” ainsi qu’à lancer un audit “indispensable” en début de mandat.

Lire tous nos articles sur les départementales 2021 en Val-de-Marne

A lire aussi sur les départementales 2021 en Val-de-Marne

Val-de-Marne: une soirée d’euphorie à droite
Départementales : la droite prend le Val-de-Marne
2ème tour des départementales et régionales en Val-de-Marne: 27,04 % de participation à 17h
Départementales et régionales en Val-de-Marne: participation en hausse à 12h
Départementales Val-de-Marne 2ème tour: candidats et mode d’emploi
Départementales Val-de-Marne 2me tour: gauche unie face à la droite mais duels internes
Lire tous nos articles sur les départementales 2021 en Val-de-Marne
Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Un commentaire pour Départementales Val-de-Marne: le centre présente son programme
Ajouter une photo

N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi