Société | Seine-Saint-Denis | 13/09
Réagir Par

Eric Zemmour s’attaque à la Seine-Saint-Denis

Eric Zemmour s’attaque à la Seine-Saint-Denis

“Enclave étrangère”, “victime de colonisation”, la Seine-Saint-Denis n’est pas épargnée par les clichés dans le nouveau livre d’Eric Zemmour, suscitant la colère du président socialiste du département, Stéphane Troussel, qui “se réserve le droit de porter plainte”.

La publication, samedi 10 septembre, dans la presse d’extraits du nouveau livre d’Eric Zemmour a fait l’effet d’une bombe pour la Seine-Saint-Denis.

Dans son ouvrage, “La France n’a pas dit son dernier mot”, le polémiste, qui laisse planer le doute sur sa candidature à l’élection présidentielle, n’y va pas par quatre chemins. Pour lui, le département serait comme l’une de “ces enclaves étrangères [qui] vivent sous le règne d’Allah et des caïds de la drogue qui assurent l’ordre et la vie de tous les jour.” Il serait en proie à une “colonisation religieuse [qui] entraîne une colonisation visuelle qui entraîne une colonisation des âmes. C’est le but.” Et le chroniqueur d’affirmer que “la plupart des cafés sont réservés aux hommes par une loi non écrite mais appliquée avec rigueur.”

Colère des élus

“Alors qu’on connaissait déjà M. Zemmour comme éditorialiste de la haine, on le découvre maintenant comme fossoyeur de la république”, a réagi le président du conseil départemental, Stéphane Troussel, pour qui l’auteur “fantasme sur un territoire et ses habitant.e.s qu’il ne connaît pas; lui qui n’a sûrement jamais mis les pieds dans ce département et dont le seul but est de tirer profit de la haine que ses propos suscitent.” Il le qualifie aussi de “guignol en chef de toutes et celles et ceux dont le seul projet est de diviser les Français es et Français, de fracturer la société.”

L’élu PS indique se réserver “ le droit de porter plainte” tout comme il l’a fait il y a un an avec d’autres élus de départements, dont le Val-de-Marne, après une sortie du polémiste sur CNews à propos des mineurs isolés étrangers, qualifiés “pour la plupart des voleurs, des violeurs, des assassins”. L’affaire était audiencée ce mercredi 8 septembre au tribunal judiciaire de Paris mais le procès a été reporté à 2022.

“M. Zemmour ne connaît pas la réalité de notre département de Seine-Saint-Denis. Il y plaque sa haine raciste et son mépris de classe. Il salit notre territoire et renforce les idées reçues, les inégalités, la rancœur. Ignoble. Soyons prêts à la confrontation”, a pour sa part commenté sur twitter la députée Ensemble, Clémentine Autain.

Lire aussi :

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Aucun commentaire pour Eric Zemmour s’attaque à la Seine-Saint-Denis
    Ajouter une photo

    N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    A lire aussi