Commerce | | 10/12/2021
Réagir Par

Fontenay-sous-Bois acquiert du foncier pour installer des commerces de bouche

Fontenay-sous-Bois acquiert du foncier pour installer des commerces de bouche © Facebook Silax

Lundi 13 décembre, Silamaka Soukouna, pâtissier professionnel depuis une vingtaine d’années chez les autres, ouvrira son propre magasin au centre-ville de Fontenay-sous-Bois. Une installation qui a été possible grâce à des loyers au plancher. Explications.

Attirer des commerces de bouche en centre-ville n’a rien d’évident pour les communes car les loyers ne sont pas toujours compatibles avec cette activité, surtout au démarrage. Payer le prix fort reste plus facile pour des banques, assurances ou des agences immobilières dont les marges sont plus importantes. Mais cela est moins attractif pour les habitants.

C’est dans ce contexte que la ville de Fontenay-sous-Bois a décidé de faciliter l’accès au foncier en missionnant la Société publique locale (SPL) Marne au Bois, un outil de portage foncier intercommunal, pour acquérir temporairement des locaux commerciaux, les rafraîchir et les mettre en location à des tarifs accessibles auprès de porteurs de projets locaux. Ces mises à disposition s’inscrivent dans le cadre d’un Contrat de revitalisation artisanale et commerciale (Crac) signé pour 10 ans entre la ville et la SPL pour dynamiser les quartiers Village, le quartier Dalayrac-Rigollots et Verdun-Gallieni.

Il y a quelques années, un premier commerce a bénéficié de ce dispositif, l’épicerie O P’tit marché de Maëva, rue Dalayrac. Cette fois, c’est dans la partie village, au 3 place du général Leclerc, qu’un local a été mis à disposition de la toute jeune pâtisserie Silax, créée par Silamaka Soukouna. “J’ai commencé à quinze ans et travaillé dans pas mal de grands hôtels comme Le Lutétia, et aussi à l’étranger. Mon dernier poste était chez Drouant à Paris, explique le chef pâtissier. Sa conversion vers l’entrepreneuriat a commencé avec le premier confinement. Je ne pouvais plus aller travailler alors j’ai commencé à cuisiner des gâteaux et à les poster sur Instagram, pour le plaisir. Et puis, progressivement, des gens m’ont demandé de leur faire des pâtisseries sur commande et les choses ont pris de l’ampleur. Aujourd’hui, il y a des gens qui viennent de Paris, de Seine-et-Marne, de Seine-Saint-Denis”, confie-t-il.

Cuisinant d’abord de chez lui, Silamaka s’est rapidement retrouvé à l’étroit et la mise à disposition d’un local à prix modéré a été déterminante pour la poursuite de son projet. Pour la commune, cela permet de renforcer l’offre de pâtisserie. “Il s’agit d’un contrat de 17 mois, c’est parfait pour se lancer”, se projette le pâtissier qui a emménagé depuis trois mois mais ouvrira au public à partir du lundi 13 décembre.

Un timing idéal pour faire découvrir ses bûches de Noël. “Ma spécialité, c’est l’entremet coco-passion, mais j’ai aussi comme signatures le Paris Brest et l’éclair tout chocolat praliné”, détaille-t-il. Pour démarrer, trois types de bûches sont au menu : cassis-marron, coco-passion-vanille et chocolat praliné. Au-delà de son adresse, 3 place Leclerc, Silax compte également poursuivre la vente sur commande. Voir son site.

Abonnez-vous pour pouvoir télécharger l'article au format PDF. Déjà abonné ? Cliquez ici.
Aucun commentaire pour Fontenay-sous-Bois acquiert du foncier pour installer des commerces de bouche
    Ajouter une photo

    N'envoyez que des photos que vous avez prises vous-même, ou libres de tout droit. Les photos sont publiées sous votre responsabilité.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

    A lire aussi